Magazine

Valentin Raffali au menu du guide Fooding 2022 pour son « meilleur bar à délices »

fooding 2022

Le guide du Fooding édition 2022 paraîtra en kiosques le jeudi 18 novembre prochain, jour de sortie du beaujolais nouveau et, plus largement, des vins primeurs. « Des cendres d’une période consumée par l’épidémie, le Fooding a mitonné un Guide 2022 de feu ! s’enthousiasment Christine Doublet, directrice générale adjointe du Fooding, et Elisabeth Debourse, la rédactrice en chef du guide. Un condensé tout nouveau, tout chaud d’adresses et d’articles inédits, pour prendre la température de l’époque ». Avec, en filigrane, « la joie ardente de se retrouver attablés » en laquelle l’équipe croit voir un acte social, culturel et politique.

Racheté par le guide Michelin, le guide du Fooding nouvelle mouture se distingue des éditions précédentes sur plusieurs points. Contrairement aux années précédentes, il ne compile pas l’ensemble des tables sélectionnées par le guide (consultables en ligne), mais uniquement les 200 nouvelles adresses qui sont nées l’an dernier. Autre innovation : la partie magazine étendue et enrichie de nouveaux contenus et contributeurs. Bien sûr, on y retrouve le palmarès hexagonal et une sommes de tables de genre, de bars d’auteurs et de chambres de style. Pour la première fois encore, le guide répertorie les commerces de caractère et caves de soif partout dans l’Hexagone.

fooding 2022
« Un prix pour une équipe » se réjouit Raffali (à d.)

Cours Julien rime avec Valentin
Le palmarès du guide met en exergue Marseille avec le titre de « Meilleur bar à délices » pour le Livingston conduit par Valentin Raffali (épaulé par la team Julia Mitton, Laura Vidal et Harry Cummins de la Mercerie). En week-end à Paris, Valentin s’est déclaré « super content » dès l’annonce faite. « J’était au courant, on savait que nous figurerions au palmarès du Fooding depuis 3 semaines mais on ignorait tout du titre », explique le jeune cuisinier. « N’importe quelle reconnaissance est toujours bienvenue. Je veux préciser que c’est un prix collectif qui revêt une grande importance puisque c’est notre première année d’ouverture ; les derniers mois passés nous ont demandé beaucoup de boulot. Quand on lance un nouveau lieu, il faut apprendre à se domestiquer mutuellement, l’équipe d’un côté et le lieu de l’autre ».
Promettant que ce prix « ne changera rien », Valentin reconnaît cependant que l’exposition du restaurant sera plus importante. « Mais on est complet tous les soirs, alors il faut prendre tout ceci très humblement et encore et encore travailler pour continuer à proposer une carte où tout est fait tout frais chaque jour ». L’équipe du Livingston est à Paris pour 48 heures « et ce soir, c’est promis, on va faire une fête tous ensemble ».

Le palmarès Fooding 2022 au complet
Meilleure table & Meilleure chambre de style – Auberge de la Roche, Valdeblore (Mickaëlle Chabat, Alexis Bijaoui et Louis-Philippe Riel)
Fooding d’amour – Auberge Sauvage, Servon (Jessica Schein et Thomas Benady)
Meilleur bar à délices – Livingston, Marseille (Valentin Raffali, Julia Mitton, Laura Vidal et Harry Cummins)
Meilleur matin, midi et soir – Baston, Bordeaux (Pauline Celle et Julien Borie)
Meilleure pizza – Baston Pizza, Perpignan (Bastien Beaudouin)
Meilleur antidépresseur – Le Soleil, Savigny-lès-Beaune (Lola Taboury-Bize et Laila Aouba)
Meilleure glace – Folderol, Paris (Jessica Yang et Robert Compagnon)
Fooding d’honneur – Mathieu Rostaing-Tayard (Micro Sillon, Lyon et Sillon, Biarritz)
Meilleur bar d’auteur – Method, La Couarde-sur-Mer (Jeanne Alméras et Tristan Rainteau)
Meilleur caviste – Nathan Ratapu (Rerenga Wines, Paris)

Le guide Fooding 2022 sera disponible dans toutes les librairies et en kiosques dès le 18 novembre.

Photo le G.P. et illustration Sté^phane de Groef

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.