Magazine

Guillaume Cuoco, le pâtissier chimiste ouvre un deuxième magasin à Avignon

Guillaume CuocoUne première boutique ouverte en juin 2019 à Malemort-du-Comtat, et le voici inaugurant une deuxième enseigne, un an après jour pour jour, dans le centre-ville d’Avignon. Pour être actif, Guillaume Cuoco n’en est pas moins un artisan qui aime la vitesse et le changement. Ce chimiste de formation, à qui l’on doit une thèse sur les colorants naturels, a mis à profit ses recherches d’ingénieur au profit d’une carrière très cohérente. Changement radical de vie, le chercheur décroche un CAP à 36 ans et cultive son côté créatif “dans lequel [il] s’épanouit complètement”. “La chimie m’a appris la rigueur indispensable, en pâtisserie on travaille beaucoup la matière”, explique Guillaume qui trouve dans la pâtisserie son plein épanouissement, loin des produits phytosanitaires avec lesquels il se sentait de moins en moins en phase.

“Je retravaille toutes mes recettes en pensant à cette phrase de Cédric Grolet (pâtissier du Meurice, NDLR) selon laquelle le beau fait venir et le bon fait revenir, explique le doctorant. Mes gâteaux sont très visuels, ma sensibilité artistique me conduit au graphisme comme ma pavlova retravaillée à la façon d’un entremets” poursuit-il. Chez Guillaume Cuoco le visuel fait l’objet d’un soin très particulier mais les bases des recettes ne font l’objet d’aucune concession, la recette est intégralement respectée, “toujours en veillant aux équilibres”, soutient ce bélier qui se reconnaît volontiers impatient et perfectionniste.

Guillaume CuocoL’accueil a été tiède à Malemort
A Malemort-du-Comtat, l’accueil des premiers jours a été très tiède “car les clients sont dans la retenue et très attachés au traditionnel mais passés les premiers mois, les clients de tous les environs, sont venus de plus en plus nombreux” assure Cuoco dont l’équipe se compose de deux autres pâtissiers, trois commises et un apprenti tous convertis au bons sens de la pâtisserie saisonnière.

La reconnaissance aidant, l’homme très discret est devenu “sûr de son chemin” espérant séduire les Avignonnais à coup d’enthousiasme et de créativité. “Je me désole de ce que 90% des croissants vendus chez des artisans sont désormais des produits surgelés industriels alors, à ma petite dimension, j’essaie de réhabiliter le travail artisanal” dit le papa du petit Gabriel. Les croissants au beurre striés sont fourrés à la framboise, à la pistache, les pains au chocolat bicolores, les croissants à partager dans des moules à cake, les pains au raisin suffisent à convaincre de l’engagement artisanal de Guillaume Cuoco que, décidément, rien ne semble pouvoir arrêter.

116, boulevard Félix Gras, 84570 Malemort du Comtat ; infos au 04 90 30 46 76.
Inauguration le 5 juin 2020 de la boutique 60, rue Carnot à Avignon ; infos au 04 90 83 40 69.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

La ceinture Miam a été imaginée et dessinée par Isabelle Crampes (société deTOUJOURS), adaptée par le cuisinier Armand Arnal (la Chassagnette à Arles) et est fabriquée par La Botte Gardianne. Isabelle Crampes est à la tête d’une boutique en ligne qui sélectionne des pièces originales de vêtements issus de métiers, de sports ou de traditions régionales que l’on aime s’approprier dans une mode du quotidien. Hors des calendriers du prêt à porter, de Toujours est un conservatoire vivant de l’histoire du vêtement. Après avoir été commissaire de l’exposition “Vêtements Modèles” au Mucem (Juin-décembre 2020) Isabelle Crampes s’est entouré du chef Arnal et de la Botte Gardiane, maison de savoir-faire spécialisée dans le cuir, pour concevoir cette ceinture multipoches 100% camarguaise en cuir de veau naturel contenant jusqu’à 8 poches à couteaux. Une création exclusive qui libère les mains ! En vente 450 €, sur commande (délai maxi 6 semaines), cuir naturel ou noir.