En direct du marché

A Vinon-sur-Verdon, la Halle 405 le pari anti-malbouffe de Guillaume Fouquou

Halle 405Amateurs de circuits courts, vous allez être à la fête ! La Halle 405 ouvre ces jours-ci à Vinon-sur-Verdon avec, à sa tête, un agriculteur-maraîcher atypique. Guillaume Fouquou, instigateur du projet, se présente comme un “reconverti de la grande distribution. J’ai beaucoup vendu de melons aux supermarchés mais je n’y trouvais plus mon compte, j’ai réalisé que ce n’était pas mon élément, je suis un repenti” reconnaît-il non sans humour. Fouquou disposait d’un point de vente en bord de route, il y commercialisait sa production saisonnière de mai à octobre : des fraises, tomates, poivrons, aubergines, herbes aromatiques. “Et puis je me suis dit qu’il faudrait convertir l’expérience en boutique à l’année, un hybride entre une halle et un magasin de producteurs”. L’idée était bonne, la Halle 405 était née, transformant ses 500 m2 en magasin nouvelle génération.

Lorsqu’il se balade dans les rues de Vinon, Fouquou dit bonjour à tout le monde, il connaît tout le monde. Sa famille cultive cette terre depuis 13 générations et son fils fait des études en viticulture/œnologie au lycée agricole François-Pétrarque à Avignon, “il a 18 ans, c’est un vrai passionné” lance le père qui peine à cacher sa fierté. Guillaume Fouquoi glisse la clef dans la serrure de son magasin, la porte s’ouvre. Sur les étagères de la Halle 405, le meilleur des producteurs français : des conserves, bocaux, produits frais (fromages, charcuteries). “J’achète en direct et demande simplement à mes producteurs de ne pas fournir les supermarchés ; je me positionne comme un concurrent des supermarchés” assume-t-il en promettant d’être ouvert à l’année. La clientèle visée ? De Valensole à Montmeyan, de La Verdière à Rians jusqu’à Saint-Paul, un périmètre à cheval entre le haut-Var et les Alpes de Haute-Provence, “avec l’envie d’attirer des clients de Manosque” poursuit Guillaume qui regarde bien au-delà des frontières de Vinon et ses 5 000 âmes.

Du bio sans le dire
Fouquou, qui a longtemps adhéré aux Jeunes Agriculteurs et qui fut également membre de la chambre d’Agriculture du Var, ne veut appartenir à aucune chapelle : “Bien sûr qu’on va faire du bio mais on ne le revendiquera pas. L’idée, c’est que tout soit bon, je suis en quête de gens intègres qui travaillent dans la tradition” dit-il. Avec l’envie de proposer ce qui fait plaisir et donner à découvrir des produits de caractère qui donnent faim, Guillaume Fouquou lance un pavé dans la mare : “J’ai eu de nombreuses fonctions dont celle d’administrateur de la FNPL (fédération nationale des producteurs de légumes) à Paris, et je me suis construit un réseau paysan tout au long de ma vie. C’est ce réseau que je veux faire vivre, ce sera mon réseau de fournisseurs”. Pour ses futurs clients, rien que le meilleur…

La Halle 405, 83560 Vinon-sur-Verdon ; infos au 07 71 02 93 81. Ouvert du mardi au samedi.

Halle 405, un réseau de copains

A mi-chemin entre la halle et la magasin de producteurs, ce concept proposera des poissons et coquillages le samedi. La fromagerie-charcuterie à la coupe sera tenue par Florence “une vraie pro qui compose des plateaux de fromages à nul autre pareils” dit Guillaume. La cave à vins comptera environ 350 références et jouera, elle aussi, la carte des potes : “Patrice n’achète ses vins qu’à des copains. C’est un viticulteur qui n’achète qu’à des viticulteurs, il sera le garant de la traçabilité et de l’éthique”. L’ensemble réunira, à terme, de 5000 à 6000 références.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter