Art de vivre

Hôtel Birdy : Thierry Bernet invite Sébastien Marien et lance ses dîners à 4 mains

Thierry Bernet
(de g. à d.)Sébastien Marien de l’auberge du Mérou à Niolon et Thierry Bernet, puissance invitante.

L’oiseau prend son envol et fourmille de projets. L’hôtel Birdy, s’il s’est déjà fait une place auprès de la clientèle business, cherche à conquérir le coeur des Aixois, dans un premier temps, et des Marseillais, dans un second. Pour bien faire, le chef, Thierry Bernet a imaginé proposer des dîners à 4 mains à tous les cuisiniers de ses amis, un par saison. Et comme pour insuffler plus de dynamisme au sein des équipes du restaurant, l’idée est venue de demander à chacun des membres du personnel de salle du restaurant de créer un cocktail chaque semaine. Aujourd’hui, une recette à base de crème de mangue, jus d’ananas, grenadine et rhum cartonne auprès des clients et vient en écho au décor néo-colonial et pop de l’hôtel. Pour sa première, jeudi 23 novembre dernier, Thierry Bernet a invité Sébastien Marien de l’auberge du Mérou à Niolon.

Hôtel Birdy

Le menu terre-mer proposait une belle assiette à la mise délicate de foie gras de canard mi-cuit servi à juste température, avec une pressée de pommes de terre agata confites et fondantes et quelques crevettes sur une vinaigrette tout en équilibre. Le généreux pavé de bar de ligne joue les textures et saveurs, des petites girolles fraîches et légumes, agrémentés d’un espuma au corail d’oursin, combinent les saveurs sans cacophonie. En guise de dessert, l’ananas Victoria compoté au miel notes de romarin déglacé au rhum-sorbet ananas invite à l’exotisme. Fruit charnu, crème montée vanillée, l’ensemble est éloquent et donne une idée précise des potentialités de la cuisine.
Un muscat de Frontignan pour le moelleux, un blanc de château La Coste 2016 à base de rolle et d’ugni blanc avec le poisson et un shoot de vodka pêche… voilà un menu cohérent, simple et rondement bien mené. L’équipe espère convaincre sur ses ambitions, le ton est donné, rendez-vous est pris pour le menu d’hiver.

Birdy hôtel, 775, rue Jean-René-Guillibert Gauthier de la Lauzière, 13291 Aix-en-Provence. Réservations au 04 42 97 76 00.
Déjeuner : 12, 16 et 26 €. Dîner, 26 et carte 30 € environ.

Fin de service, l’équipe est heureuse, pour une première, c’est une réussite.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.