Art de vivre

Maison Drouot va au Sweet’s Lady et Mathieu Roche va à l’Essentiel

Jeunes chefs bourrés de talent (Mathieu Roche et Julien Drouot), adresses en pointe pour les recevoir, menus qui décoiffent, voilà les deux soirées les plus fréquentables du moment…

Mathieu RocheL’Essentiel lifestore en mode huile d’olive
 C’est l’histoire d’une association tripartite ; l’équipe de Mix en bouche, l’Essentiel (nouveau rendez-vous bio des voûtes de la Major) et le duo Ouréa (Mathieu Roche et Camille Fromont) nous proposent un menu autour de l’huile d’olive nouvelle jeudi 30 novembre prochain. Les convives auront à découvrir un menu concocté à base de deux huiles d’olives tout récemment pressées chez Jean-Claude Lapeyre à Ansouis dans le Luberon : un fruité vert et un fruité mûr. “Quelques litres issus de ce millésime ont été tout exprès pour nous mis en bouteilles”, avance Benoît Chevalier au nom de Mix en Bouche. Quelques olives, vertes et noires à l’apéritif, rappelleront aux convives les origines du produit, prélude à une crème de chou-fleur chapelure d’olives et cédrat ; des gnocchis châtaigne-courge et olives précéderont des champignons-crosnes et jus d’échalotes grillées avec un jaune d’oeuf confit à l’huile d’olive. Une mandarine crème d’amandes torréfiées croustillant à l’huile d’olive clora ces agapes servies à 60 convives, ni plus ni moins. Enfin, les vins blancs régionaux (Fondrèche cuvée Domaine 2016 et Ray Jane en VDP 2015) et rouges (Fondrèche cuvée Nature 2016 et château de Roquefort les Mûres) accompagneront le menu.
L’Essentiel lifestore, quai de la Tourrette, Marseille 2e arr. Dès 20h, le jeudi 30 novembre, réservations obligatoires au 04 91 45 26 32. Tarifs : 39 € (vins en sus).

maison DrouotLe meilleur de la Jeune cuisine au Sweet’s Lady
 Faudrait-il encore présenter le Sweet’s lady, ancien bar à hôtesse du quartier de l’Opéra, tombé dans le giron de Greg Gassa qui l’a transformé en bistrot cool et bar à cocktails coquins ? Toujours en quête de nouveauté “avec du sens”, le Sweet’s lady se réinvente le temps d’une soirée placée sous le signe de la « jeune cuisine » en invitant le duo de la Maison Drouot. Dans le droit fil des préceptes défendus par Luc Dubanchet et les équipes d’Omnivore, la jeune cuisine ce sont des cuisiniers de tout bord et de tout âge qui partagent la même démarche, la même philosophie et un esprit conquérant ! “Produits sourcés et ultra qualitatifs, recherche permanente du plaisir et du goût juste, le tout allié au goût du risque. C’est ça la jeune cuisine” affirme Greg Gassa.
Pour cette première, ce sont donc Claire et Julien Drouot qui investissent le Sweet’s Lady le samedi 16 décembre : “Nous aurons le plaisir de recevoir pour cette date unique le couple phare de la cuisine locavore et bio de la région”, se réjouit Greg Gassa. Après les succès remportés à Saint-Rémy-de-Provence et en attentant l’ouverture de leur nouvelle table à Maussane au printemps, ils promettent une soirée où convivialité, finesse “et plus si affinité” se retrouvent pour un moment de partage et de plaisir culinaire. Tentant non ?
Menu fixe, local et de saison : grignotages, entrée, plat, dessert : 35 €, cocktails d’auteur et vin d’artisans vignerons. Sur réservations par téléphone au 04 91 61 45 95 au et en MP.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter