Restaurants en Provence

Italova dans le 9e, la pizzéria « en bas de chez soi »

Italova

Il s’est fait connaître comme pizzaiolo itinérant, allant de fêtes de famille en séminaires d’entreprises, pour façonner, cuire et faire déguster ses pizzas. Et puis Guillaume Delord, que tous surnomment Guiguiccio, a eu envie de se poser, d’ouvrir sa propre pizzeria et de continuer à faire perdurer son rêve. Italova a donc été inauguré voilà une semaine. Guillaume a senti que ça se ferait ici, dans le 9e arrondissement, finalement assez pauvre en adresses « pour sortir pas loin de la maison sans être obligé de prendre la voiture ».

L’adresse est vaste et compte quelque 150 couverts disséminés en plusieurs salles et terrasses. En cette période chaude, on préfère l’arrière, loin des bruits de la circulation, une terrasse bordée de plantes et d’un mini potager d’aromatiques que Guillaume arrose chaque jour consciencieusement. La carte suggère 9 recettes de pizzas, une Queen rhapsodie (mozza fior di latte, jambon cuit aux herbes, champignons et basilic), une Basil Bowie à la crème de pesto verde et jambon de Parme, une tartufata (crème de truffes à la ricotta-scarmoza fumée, mozza fior di latte et jambon blanc). Les pâtes sont fines et légères, avec des bords irréguliers et gonflés. La farine intégrale moulue à la pierre et les 48 heures de maturation avec peu de levure garantissent une bonne digestibilité. La Piccante (sauce tomates cuisinée-mozza fior di latte et spianata piccante) est tonique et s’accorde très bien avec l’assiette de supions persillade à partager. Une bière, un verre de vin blanc très frais, le contrat est rempli.

Italova

Quelques antipasti, un tartare de thon, une tagliata de bœuf confirment l’âme italienne de cette adresse où, déjà, le personnel des hôpitaux voisins vient déjeuner. Face aux vins italiens sélectionnés par le pizzaiolo, Calcarius (bianco Puglia nature), Paladin (pinot gtrigioo) ou Lambrusco, les locaux de l’étape font de la résistance : château La Coste et Marrenon blanc demeurent les préférés. La nuit tombe et le ciel commence à scintiller, à la carte, la panacotta et le tiramisu apparaissent comme évidents mais la crema di cafe, sorte de milkshake au lait entier, s’impose. Une crème glacée très fraîche et diablement gourmande.

Alors faut-il tirer la chaise chez Italova ? Oui pour se régaler d’une bonne pizza, de quelques antipasti et d’une crema di cafe comme à Napoli. Oui car la terrasse respire le calme, loin des excitations du centre-ville. Oui pour la gentillesse de Guillaume dont l’enthousiasme est exemplaire. Oui enfin car on peut faire bombance pour moins de 20 € ; une petite sortie, comme ça, improvisée, c’est tout ce qu’on aime.

Italova, 3, bd Gillibert, Marseille 9e arr. ; infos au 04 91 75 18 06. Carte de 20 à 35 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.