Carnet de cave

JustRosé, on trinquera en mode rosé sur le port de Sanary en mai

JustRosé Un petit port paré de rose, trois jours voués au rosé et un rendez-vous inscrit au calendrier qui fait désormais date. Le festival JustRosé se déroulera les 10, 11 et 12 mai prochain pour la 7e année consécutive. Avec quelque 23 000 titres de dégustation vendus en 2018 pour une foule estimée à 70 000 personnes, JustRosé doit son succès à l’opiniâtreté de l’association des commerçants de Sanary-sur-Mer. “Cette association est née en 2011, relate Cécile Didat, l‘une des initiatrices de cette fête bachique. Au départ, nous réfléchissions à un projet fort qui apporterait dynamisme et notoriété à la ville de Sanary. L’idée d’un rendez-vous autour du vin rosé s’est imposée car cette couleur est emblématique de la région et c’est un fer de lance commercial non négligeable” poursuit la jeune femme. Des 36 exposants de la première heure, on est passé à 71 viticulteurs pour l’édition de 2019 dont 4 maisons champenoises qui présenteront leurs fleurons rosés : “Nous ne nous dispersons pas, au contraire, nous faisons preuve d’ouverture d’esprit et invitons à regarder au-delà des seules frontières provençales. Dès la première édition, nous avions invité des vignerons du Sud-Ouest  qui présentaient leurs rosés. Cette démarche montre la diversité et la complexité de cette couleur”, sourit Cécile Didat.

Des critiques au succès
Les débuts de JustRosé furent empreints de scepticisme : “Beaucoup nous prédisaient un échec, disaient qu’on y arriverait pas car nous avions opté pour un modèle radicalement différent des salons viticoles traditionnels, clos et couverts, se remémore Cécile Didat. Nous sommes hors des modèles convenus et avons privilégié la déambulation libre dans les rues de Sanary. Le public se promène, déguste au gré de ses envies et achète selon ses coups de coeur. En fin de balade, les achats sont récupérés dans un point retrait ce qui évite de porter de lourds cartons toute la journée !”

JustRosé est devenu l’affaire de tous puisque de 100 à 120 bénévoles s’affairent trois jours durant à sa pleine réussite : “Nous avons beaucoup de collégiens et lycéens pour lesquels c’est une première expérience professionnelle, assure Cécile Didat, et nous les remercions avec des chèques cadeaux à dépenser dans les boutiques de Sanary”. En moyenne, chaque exposant commercialise de une palette à une palette et demi durant les 3 jours et l’an dernier, le record des ventes a été battu par un domaine qui a vendu 350 cartons. Pour les participants, cette foire de plein air est une vitrine qui invite les amateurs à venir ensuite visiter les propriétés et à poursuivre les commandes. Le record de 2018 sera-t-il battu ? On le saura le 13 mai !

JustRosé les 10, 11 et 12 mai 2019, de 10h à 18h à Sanary-sur-Mer ; vente des billets sur le site www.just-rose.com (9€ online et 10 € sur place).
Bureau du festival sur le quai à la maison Flotte ; village gourmand pour manger sur de grandes tables communes et animations pour enfants gratuites (dont le fameux circuit de sirops).

Photos Olivier Floch et DR

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter