Carnet de cave

Nouveau patio et 3 cuvées annoncées, le printemps est arrivé chez Chicoulon

 Mireur équipe cave chicoulon
Tomi le cuisinier au réel talent avéré, Fanny Julé la soeur d’Edouard Mireur (à d.)

Le Chicoulon fêtera ses deux ans le jeudi 25 avril prochain, l’occasion pour Edouard Mireur, son hôte, de présenter son nouveau patio entièrement relooké pour la circonstance : “Jusqu’ici, on en profitait à fond en été et pas assez en hiver, alors on a voulu l’intégrer plus encore à la cave pour y vivre toute l’année”. Edouard Mireur a donc confié à l’équipe des Architectrices, Coralie Aubert, Emilie Camélio et Stella Russo un cahier des charges “pour imaginer une terrasse confortable, agréable à vivre toujours dans l’ambiance qui a fait la réputation du Chicoulon”.
Il en résulte un espace aéré, couvert par un grand platane faisant écho à un mur végétal, des murs ponctués de miroirs et dames Jeanne, pavés de-ci de-là de zéliges soulignant l’ambiance méditerraneo-provençale de l’adresse.
D’ici-là, le 28 mars, Edouard Mireur présentera sa deuxième cuvée Chicoulon, un rouge millésime 2017, élaborée avec Florent Croce-Spinelli : “C’est mon ami de 20 ans et il travaille au sein du château familial Saint-Esprit, dans le Var, entre Lorgues et Draguignan” avance le jeune caviste. Leur vin est une heureuse combinaison de cépages autochtones (33% syrah, 27% mourvèdre, 30% cabernet sauvignon et grenache) et de modes d’élevage divers (barrique, cuve inox) générant un rouge répondant aux canons de l’AOP côtes-de-Provence : “On a recherché un profil plus aromatique, plus fin, frais et subtil que le millésime 2016 qui s’avérait puissant” explique Mireur. Ce 2017 est léger et digeste, “parfait à l’apéritif” mais accompagnera avec maestria une pièce de viande rouge qui révélera son caractère généreux, chaleureux et concentré. Les blanc et rosé Chicoulon 2018, eux, seront présentés le jeudi 25 avril ; énième occasion de faire la fête avec une équipe qui aborde la saison avec enthousiasme.

59, rue Grignan, Marseille 6e arr. Infos au 04 91 33 46 59. Déjeuner uniquement, au choix 2 entrées (7€), 2 plats (15 €) et 2 desserts (6€) ; verre de vin, 4,50 €.
Cuvée Chicoulon rouge 2017, 75cl, 15 € ; les blanc et rosé 2018, 75cl, 13 €.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter