Carnet de cave

Rouge Provence, l’association des solidarités vigneronnes boit rouge

Rouge ProvenceLa Provence terre de rosés… Mais pas que ! C’est aussi une terre de vins rouges et de solidarité, les deux piliers de l’association Rouge Provence. Revendiquant 32 membres à ce jour, l’association fondée en 2012 par Peter Fischer (château Revelette, coteaux d’Aix) et Jean-Christophe Comor (domaine des Terres Promises, dans le Var) se distingue par son étonnante activité. “Le 29 juin prochain, le domaine des Béates à Lambesc ouvrira ses portes au grand public pour une journée de dégustations-vente de tous les vins produits par les vignerons de Rouge Provence”, annonce Méryl Straupe-Luc. Découverte du domaine et des modes de fabrication du vin, petite restauration sur place, animations et surprises garanties par les vignerons, cette journée fera écho à la réunion qui se tiendra en amont, le 29 avril au domaine Villa Minna. Ce lundi de printemps, les vignerons dégusteront leurs cuvées, les commenteront et inviteront leurs clients professionnels à croiser avis et commentaires.
“Rouge Provence est une association ouverte aux vignerons qui en font la demande mais il faut satisfaire certains critères, explique Méryl Straupe-Luc. Les volumes de vin rouge doivent être conséquents dans le total de la production annuelle, la philosophie de travail doit rejoindre les critères de production raisonnés et de quantités raisonnables” poursuit Méryl. Enfin, les vins sont dégustés à l’aveugle et doivent susciter l’approbation qualitative des autres adhérents.
Rouge Provence, c’est aussi une confraternité au sens le plus noble du terme. Chaque année, ses membres mettent en commun une partie de leurs raisins et vinifient leur cuvée qui sera commercialisée en magnums, “des magnums multi terroirs sous indication Vin de France” sourit Méryl. Les jus sont vinifiés à Beaupré chez Phanette Double, les bouteilles seront étiquetées aux Béates, les magnums seront ensuite commercialisés et le produit de cette vente remplira les caisses de Rouge Provence avec un objectif : “Venir en aide à un vigneron qui serait victime des aléas climatiques”

Le 29 juin 2019 au domaine des Béates à Lambesc ; toute la journée, dégustations et vente des vins des vignerons membres de l’association. Infos au  04 42 57 07 58.

Photo Marthe Henry

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.