Carnet de cave

Rouge Provence, l’association des solidarités vigneronnes boit rouge

Rouge ProvenceLa Provence terre de rosés… Mais pas que ! C’est aussi une terre de vins rouges et de solidarité, les deux piliers de l’association Rouge Provence. Revendiquant 32 membres à ce jour, l’association fondée en 2012 par Peter Fischer (château Revelette, coteaux d’Aix) et Jean-Christophe Comor (domaine des Terres Promises, dans le Var) se distingue par son étonnante activité. “Le 29 juin prochain, le domaine des Béates à Lambesc ouvrira ses portes au grand public pour une journée de dégustations-vente de tous les vins produits par les vignerons de Rouge Provence”, annonce Méryl Straupe-Luc. Découverte du domaine et des modes de fabrication du vin, petite restauration sur place, animations et surprises garanties par les vignerons, cette journée fera écho à la réunion qui se tiendra en amont, le 29 avril au domaine Villa Minna. Ce lundi de printemps, les vignerons dégusteront leurs cuvées, les commenteront et inviteront leurs clients professionnels à croiser avis et commentaires.
“Rouge Provence est une association ouverte aux vignerons qui en font la demande mais il faut satisfaire certains critères, explique Méryl Straupe-Luc. Les volumes de vin rouge doivent être conséquents dans le total de la production annuelle, la philosophie de travail doit rejoindre les critères de production raisonnés et de quantités raisonnables” poursuit Méryl. Enfin, les vins sont dégustés à l’aveugle et doivent susciter l’approbation qualitative des autres adhérents.
Rouge Provence, c’est aussi une confraternité au sens le plus noble du terme. Chaque année, ses membres mettent en commun une partie de leurs raisins et vinifient leur cuvée qui sera commercialisée en magnums, “des magnums multi terroirs sous indication Vin de France” sourit Méryl. Les jus sont vinifiés à Beaupré chez Phanette Double, les bouteilles seront étiquetées aux Béates, les magnums seront ensuite commercialisés et le produit de cette vente remplira les caisses de Rouge Provence avec un objectif : “Venir en aide à un vigneron qui serait victime des aléas climatiques”

Le 29 juin 2019 au domaine des Béates à Lambesc ; toute la journée, dégustations et vente des vins des vignerons membres de l’association. Infos au  04 42 57 07 58.

Photo Marthe Henry

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter