Carnet de cave

Rouge Provence, l’association des solidarités vigneronnes boit rouge

Rouge ProvenceLa Provence terre de rosés… Mais pas que ! C’est aussi une terre de vins rouges et de solidarité, les deux piliers de l’association Rouge Provence. Revendiquant 32 membres à ce jour, l’association fondée en 2012 par Peter Fischer (château Revelette, coteaux d’Aix) et Jean-Christophe Comor (domaine des Terres Promises, dans le Var) se distingue par son étonnante activité. « Le 29 juin prochain, le domaine des Béates à Lambesc ouvrira ses portes au grand public pour une journée de dégustations-vente de tous les vins produits par les vignerons de Rouge Provence », annonce Méryl Straupe-Luc. Découverte du domaine et des modes de fabrication du vin, petite restauration sur place, animations et surprises garanties par les vignerons, cette journée fera écho à la réunion qui se tiendra en amont, le 29 avril au domaine Villa Minna. Ce lundi de printemps, les vignerons dégusteront leurs cuvées, les commenteront et inviteront leurs clients professionnels à croiser avis et commentaires.
« Rouge Provence est une association ouverte aux vignerons qui en font la demande mais il faut satisfaire certains critères, explique Méryl Straupe-Luc. Les volumes de vin rouge doivent être conséquents dans le total de la production annuelle, la philosophie de travail doit rejoindre les critères de production raisonnés et de quantités raisonnables » poursuit Méryl. Enfin, les vins sont dégustés à l’aveugle et doivent susciter l’approbation qualitative des autres adhérents.
Rouge Provence, c’est aussi une confraternité au sens le plus noble du terme. Chaque année, ses membres mettent en commun une partie de leurs raisins et vinifient leur cuvée qui sera commercialisée en magnums, « des magnums multi terroirs sous indication Vin de France » sourit Méryl. Les jus sont vinifiés à Beaupré chez Phanette Double, les bouteilles seront étiquetées aux Béates, les magnums seront ensuite commercialisés et le produit de cette vente remplira les caisses de Rouge Provence avec un objectif : « Venir en aide à un vigneron qui serait victime des aléas climatiques »

Le 29 juin 2019 au domaine des Béates à Lambesc ; toute la journée, dégustations et vente des vins des vignerons membres de l’association. Infos au  04 42 57 07 58.

Photo Marthe Henry

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter