Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Le 4e KoussKouss festival célébrera le « couscous vivant »

KoussKouss festival

Le festival KoussKouss sera fêté du 27 août au 4 septembre prochain. Des premières heures lancées en 2018, avec 15 partenaires, à cette quatrième édition, portée par plus de 60 lieux mobilisés, le « petit » festival a fait un sacré bout de chemin ! « A l’origine, il y a un concert, le dernier du Couscous Clan, réunissant Rachid Taha et Rodolphe Burger à la Friche Belle-de-Mai, et la venue de Hakim Hamadouche, le virtuose du mandoluth électrique, se remémore Fabrice Lextrait, co-fondateur du festival. Nous nous étions alors posé la question de savoir comment aller plus loin qu’un simple concert et comment le terme couscous pouvait irriguer la ville ».

Une poignée de restaurants et d’associations, issus de tous les quartiers, de l’Intercontinental Hôtel-Dieu au restaurant traditionnel le Comptoir des Beaux Arts, se jettent dans l’aventure et posent les bases d’un rendez-vous qui deviendra récurrent et marque la veille de la rentrée scolaire de septembre. « Le couscous c’est la métaphore du commun, le festival invite à travailler ensemble tout en cultivant la singularité, c’est en cela que ce plat incarne l’identité forte de Marseille » assure Fabrice Lextrait.

KoussKouss festival

Traditionnelles, gastronomiques ou insolites, ce sont plus de 60 recettes qui rejoueront ce plat multimillénaire

Depuis le mois de décembre 2020, le couscous est inscrit au patrimoine culturel et immatériel de l’Unesco, dans un dossier porté par quatre pays : la Mauritanie, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. La 4e édition de ce festival invitera ces pays à venir à Marseille, avec des universitaires et des cuisiniers, pour témoigner de cette consécration patrimoniale. En parallèle, plus de 60 lieux se mobilisent, de l’Alhambra à La Criée en passant par le Zef : – Toutes les pratiques, toutes les semoules, tous les ingrédients et manières de consommer le couscous seront évoqués ; c’est en cela que le couscous est un plat du patrimoine vivant » assène Lextrait justifiant ainsi le thème de cette édition 2021 : « Couscous mon patrimoine ».

Le KoussKouss festival en dates

Week-end d’ouverture du kousskouss festival les 27, 28 et 29 août à la Friche Belle-de-Mai, sur le toit-terrasse et aux Grandes Tables.
Du 30 août au 4 septembre dans tout Marseille, de la Belle-de-Mai au Panier, de la Joliette à la Pointe-Rouge, du Vieux-Port aux Réformés, de l’Opéra au cours Julien, des quartiers Nord à La Canebière… Et bien-sûr à Noailles, ventre de Marseille et haut lieu du couscous toute l’année, avec, en particulier, un grand couscous servi dans la rue pour célébrer les 100 ans du restaurant le Femina de Mustapha Kachetel !
Du 16 au 18 septembre, Mise à feu de la Criée – théâtre national de Marseille, avec les représentations de « Y a-t-il du son dans mon couscous », partition culinaro-musicale.
Le 27 août et le 4 septembre en fin de matinée, on se retrouve sur radio Grenouille 88.8 en partenariat avec le Grand Pastis pour deux émissions, en direct, qui vous donneront l’appétit et plein d’infos, adresses et interviewes afin de profiter au mieux du festival. 

Photos Caroline Dutrey

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.