Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie B R U M E S, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
La sélection du GP
• Atelier cuisine, « vinyles à déguster » pour les 8 ans et plus avec le Studio Mille Feuilles, mardi 21 mai  à 18h30 à la médiathèque de Cavaillon, 60, rue Véran Rousset (gratuit).
• De l’encre et du vin, un atelier d’écriture accompagné d’une dégustation de vins ! Animé par Alexandre Tran autour de deux ou trois thèmes (une photo, une citation, un vers…) pour se lancer dans l’écriture. A partir de 18 ans, mardi 21 mai 19h.
• Dj set Pastaciutta, une performance musicale et culinaire de Floriane Facchini avec Clément Martin. Ce DJ set allie musiques méditerranéennes qui évoquent avec « amore » le goût de la cuisine italienne et préparation de pâtes fraîches à déguster ensemble entre autres joyeusetés. Le mer. 22 mai de 18h30 à 21h30 (gratuit).

Suis-nous sur les réseaux

Villeneuve-lès-Avignon

► 3 chefs – 5 étoiles au Prieuré.- C’est l’histoire de 3 chefs – Christophe Chiavola, chef étoilé du Prieuré, Glenn Viel, chef triplement étoilé à l’Oustau de Baumanière et Grégory Mirer, chef étoilé privé – qui, sous le signe de l’amitié, nous proposent une soirée exceptionnelle au Prieuré de Villeneuve-lès-Avignon. Une cuisine d’instinct, surprenante, inspirée par la nature, épurée, aux multiples saveurs de Provence et d’ailleurs qui fait la part belle au produit : « Dans le ventre d’un calalard » par Glenn Viel, « Le petit bateau, rapide mais pas trop » par Christophe Chiavola, « De la terre à la plume » par Grégory Mirer. Laissez-vous embarquer et vivez une parenthèse gastronomique en 5 plats.
• Menu 6 mains, en 5 plats avec accord mets et vins (380 € -places limitées) le mercredi 22 mai au dîner. Réservation uniquement par téléphone : 04 90 15 90 15.

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

La Royère, un musée entre vignes et oliviers

On connaissait les ruines du château d’Oppède, la voie domitienne longeant le Calavon et les concerts de musique classique au soleil couchant d’été sur le village star du Luberon. A l’avenir, on viendra à Oppède pour visiter son tout jeune musée de l’Huile d’Olive, inauguré voilà deux ans, au sein même du domaine de la Royère. Le musée a été inauguré en 2019 concomitamment avec le lancement de la première production d’huile d’olive du domaine. « C’est un petit musée mais très concentré sur 300 mètres carrés ; il réunit des pièces intéressantes pour certaines, majeures pour d’autres » prévient Christian Parmelee qui se transforme, une heure durant, en guide passionné. Parmi les fiertés du musée, ce moulin de Monticello, rapatrié du village éponyme en Corse où il était abandonné depuis 70 ans et une énorme presse marocaine à poutre, provenant des montagnes de Fès au Maroc : – Un troublant témoignage de la façon de faire dans l’Antiquité », témoigne Parmelee.
Contrastant avec ces outils et techniques vieux de 2000 ans, des écrans multimédia, des audioguides à QR codes et un film, en fin de parcours, plongent les visiteurs dans un univers immersif, vantant les vertus du régime crétois.

Ce musée est le dernier « bébé » voulu par Jean-Pierre Hugues, architecte de renom qui, à 69 ans, est venu poursuivre le grand oeuvre entamé par ses arrière-arrière grands-parents , dans ce même domaine, avec la viticulture. « Après une mise entre parenthèse durant plusieurs années, la Royère a relancé la production de raisin en 1988 alors que naissait l’AOP luberon. En 1995, nous y avons adjoint la production d’eau de vie dans un bel alambic en cuivre » relate Christian Parmelee. Aujourd’hui, sur les 33 hectares de vignes de la propriété, on produit des vins en 3 couleurs, des AOP luberon, des IGP vaucluse et IGP méditerranée mettant en scène syrah, grenache, viognier, roussanne et autres mourvèdre et carignan. « Et puis il y a aussi notre muscat, rosé sec et notre blanc doux dont nous sommes très fiers », sourit le guide.

Première pression à froid
En novembre prochain, débutera le ramassage des olives, principalement de la verdale de Carpentras avec quelques pieds d’aglandau et de la picholine, couvrant 7 hectares en tout… « C’est la quatrième année que nous produisons une huile d’olive première pression à froid dans le goût de ce qu’aiment nos clients, des huiles vertes aux délicates notes d’herbe coupée » poursuit notre hôte qui revendique des traitements sans intrants, les plus naturels possible, à l’instar de l’argile, efficace contre la mouche qui pique les fruits. Le ramassage se fait au peigne, avec de grands filets étendus au sol avec 500 kilos de rendement par jour. « Nous proposons une gamme d’huiles d’olive de 19 à 31 € le litre et une production, plus confidentielle d’huile infusée au romarin frais à 36 € le litre » détaille Christian Parmelee.

« Je suis convaincu que le changement climatique est amorcé. Nous venons de connaître deux années avec une récolte de raisins divisée par deux. Viticulteurs, nous sommes aussi oléiculteurs, en espérant que chaque année au moins une des deux productions ne serait pas affectée par les phénomènes climatiques extrêmes, confie Jean-Paul Hugues. J’ai voulu, au sein du musée de La Royère, insister sur son dernier chapitre qui réunit l’huile d’olive et le vin dans ce que l’on appelle le régime crétois. On ne le répétera jamais assez mais la France est le pays du monde où l’on meurt le moins de maladies cardiovasculaires, surtout dans le sud et dans toutes les régions viticoles ». Comme un acte de foi.

Domain de La Royère, 375, route de la Sénancole, 84580 Oppède ; infos au 04 90 76 87 76. Entrée musée : 4,50€ ( gratuit moins de 16 ans, audioguide gratuit). Dégustation gratuite d’huile, miel, vins et spiritueux. Groupe (dès 8 personnes) de 4,50 € à 12 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.