Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

A La Ciotat, Camille Lhomme, celle par qui tout a commencé

Camille lhomme au Café de l'Horloge

Longtemps ostracisé, le centre-ville de La Ciotat est devenu, en quelques années, la nouvelle destination où venir flâner une journée. Avec des enseignes phare comme le Café de l’Horloge, Chymos ou encore le jeune chocolatier Morgan Fabre, qui vient d’ouvrir boutique, le centre ancien vit un étonnant retour en grâce. A l’origine de cette mutation : une femme. Camille Lhomme dont l’aventure a débuté, à 200 kilomètres, au golf de Terre Blanche.
Nous sommes aux environs de 2009, Camille et Alexandre travaillent dans ce resort de luxe, sous mandat de la chaîne hôtelière Four Seasons, et font connaissance. « Alexandre occupait de directeur des achats et moi, émoulue de l’école hôtelière de Lausanne, en Suisse, je m’occupais de la gestion du spa », explique la maman de Ana, 3 ans, et Nans, 10 ans. Très attachée au modèle Four Seasons, Camille Lhomme a exercé notamment au George V à Paris, le joyau des joyaux de la chaîne, où elle a appris la rigueur, les process, avec toujours en tête la satisfaction clients. En 2011, Camille et Alexandre décident de quitter Terre-Blanche « car le propriétaire voulait en faire un domaine privé et moi, j’avais envie de créer, de développer quelque chose. Un local commercial, idéalement situé, sur une placette, dans le centre de La Ciotat, venait d’être racheté par mon beau-père et ma mère, nous nous sommes dit que c’était le moment de se lancer ».

Le couple inaugure l’Epicerie un an plus tard, un petit restaurant où « aucun des murs n’était droit ». La carte s’articule autour de produits simples, locaux et de recettes efficaces : – En retraçant l’histoire du lieu, aux archives de la ville, j’ai eu le bonheur de lire que ce local était une ancienne épicerie beurre-œufs-fromages ! Nous avons conservé le marbre au sol d’époque en témoin de cette époque ». Lorsque l’Epicerie ouvre, le centre de La Ciotat est déserté ; le jeune couple se heurte à l’incrédulité de certains habitants « mais l’enthousiasme de la presse nous a beaucoup aidés, se rappelle Camille. Les médecins de l’hôpital voisin venaient déjeuner, on leur servait des bentos provençaux, des vins du département, on organisait des dégustations avec les vignerons dans la cave voûtée »

Quelques années plus tard, Camille lance la Maison d’Odette : – Une maison de ville typique provençale avec une chambre à chaque niveau dans lesquelles on avait conservé moulures, tommettes et cheminée en marbre ». Porté par le succès, la Maison des Marins va suivre « un concept d’hébergement à destination des familles qui voulaient vivre la ville, faire leurs courses, cuisiner sur place un peu à la façon d’une résidence hôtelière ».

« Nous ne voulons pas d’un centre-ville rongé par les enseignes nationales »

Camille Lhomme

Les idées et projets s’enchaînent : Camille jette son dévolu sur un petit local de la rue Edgar-Quinet dans lequel les ouvriers venaient déjeuner d’un plat chaud cuit au feu de bois. C’est la naissance du Four Pop, une pizzéria qui caresse les Ciotadens dans le sens du poil : – Ici, nous avons, comme à Marseille, la culture de la pizza avec de bons produits bien plus recherchés que le simple emmental ». Dans la foulée de l’ouverture du Four Pop en 2013, le garage à bateau de l’autre côté de la ruelle est racheté et devient une extension de salle avec sa longue table unique qui cultive l’esprit populaire et partageur du Four Pop.

Chymos à La Ciotat

Pas de pastaga à 8h du mat’

« Pour servir un petit-déjeuner en accord avec les attentes des hôtes de la maison d’Odette, nous avons racheté en 2015 le Bar de l’Horloge. Nous l’avons transformé en Café et ne servons plus de pastis-cacahuètes à 8 heures du matin pour décourager certains clients », sourit Camille Lhomme. Adresse mythique, ce local a abrité la toute première enseigne Félix Potin de France et désormais, on peut s’y asseoir du petit-déjeuner au soir tard, le café restant ouvert 7 jours sur 7 toute l’année. C’est un vrai lieu de vie, le cœur battant du centre ancien de La Ciotat.
Au fur et à mesure des années, des petits commerces ont été rachetés dans lesquels Camille a aidé l’implantation d’artisans et de commerçants avec toujours la volonté de dynamiser le centre-ville, « chaque enseigne fait venir du monde avec des offres complémentaires et essentielles. Il y a des commerces de proximité et de bouche, toujours de qualité, comme une boulangerie, une pâtisserie, mais également des artisans et des créateurs, des enseignes qui incitent les gens à flâner, détaille la chef d’entreprise. L’idée c’est de se promener, de se poser, d’acheter, de consommer responsable. L’objectif est de donner à La Ciotat un centre-ville vigoureux et attractif. Si tous nos commerces indépendants sont suffisamment rentables, dans 10 ans, si de grandes chaînes nationales veulent s’implanter, elles ne trouveront aucun local disponible ». De fait, aujourd’hui, La Ciotat est une ville qui vit toute l’année « et avec cette logique, je pense que Toulon change de la même façon ».

Affiche de la Glace au Ricard servie à La Ciotat

Camille Lhomme, guide lifestyle de La Ciotat

Le groupe des maisons de famille regroupe 7 sites d’hébergement (parmi lesquels la Maison d’Odette et la Maison des Marins) mais également un site à Dieppe et 1 site à Venise. A celà s’ajoutent le Café de l’Horloge et le Four Pop, et « nous ouvrirons le studio Terracotta en avril prochain » annonce déjà Camille Lhomme.
Il y a aussi les « implantations de talents ». Au gré des balades, les visiteurs découvriront l’Atelier, un atelier de céramique, avec Camille et Anthony qui se sont rencontrés à Limoges : – Des gens discrets mais qui travaillent avec les plus grands, d’Alineéa à Margaux Keller ». A découvrir également, Chymos, « avec Stéphane, il est d’origine grecque. Il a commencé avec des jus de fruits frais, c’est un épicier de quartier qui propose des produits locaux en vrac zéro déchet ». Une adresse incontournable, à visiter également, les Cigales, un labo-boutique où tout est fait sur place  (de la mode enfant et adulte, avec un service de retouche et de couture). « Il vient de s’installer voilà moins de 2 mois, c’est le nouveau chocolatier-glacier de La Ciotat : Morgan Fabre a été formé en Suisse, c’est un enfant de La Ciotat, son talent est immense ». Les futures et jeunes mamans se retrouvent à la maison Pilates-Yoga pour dénicher tout ce qui peut répondre à leurs besoins en cette période de leur vie. « N’hésitez pas à faire un passage au Passage. Anne propose une mode raisonnée avec des marques régionales (Genesis), une mode sudiste très jolie ». Et enfin, le 1er juin, la galerie d’art contemporain Louise Art a ouvert sur le port avec des artistes en résidence et la possibilité de louer des œuvres.
Assis en terrasse, juste en face du Café de l’Horloge, vous admirerez Quel Pot ! la boutique qu’occupe la sœur de Camille, avec des plantes en harmonie avec ses conceptions écologiques (des terrariums, de l’aquaculture) des pots chinés chez Emmaüs et une gamme de bougies et senteurs. Actuellement, en totale rénovation, une maison de ville a été rachetée sur le port de La Ciotat (celle qui héberge la galerie Louise Art) et proposera des hébergements avec vue mer… Elle s’appellera Casa Abeille et ouvrira en 2024.

2 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.