Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

La Coudée, bons et grands vins pour gourmandes assiettes

la coudée

Une cave à vin, une cave à manger, un bistrot… Peu importe la dénomination, l’important sera dans le verre et dans l’assiette. La Coudée ouvre à l’Opéra, avec Clément Cailleau à la manœuvre. L’ancien sommelier de Jean-Luc Rabanel à Arles, sommelier 2018 chez Gault & Millau, a longtemps travaillé pour les autres, notamment chez Damien Germanier à Sion en Suisse et plus récemment à Saint-André les Alpes, chez Lac et Forêt pendant un an. L’envie de s’émanciper l’a conduit à Marseille et le coup de cœur pour l’ancien Opéra Broc a suffi à convaincre ce sommelier pointu et autodidacte.

Dès l’entrée à droite, une superbe étagère de présentation aligne les quelque 180 références de vins biodynamiques ou nature et les grands noms du genre : Thierry Germain (dom. des Roches Neuves), dom. Pierre Overnoy (Jura) ou Laurent Vaillé (dom. de la Grange des Pères). En fond de salle, le comptoir et entre les deux, une trentaine de couverts, pour une quarantaine en terrasse. « J’aimerais faire de cet endroit un repaire, une cantine qui propose un verre de vin à 4,50 €, de bonnes bouteilles à partir de 18€ », poursuit Cailleau en train de rédiger son ardoise.

Une rôtisserie en vitrine
Des côtes de veau et de cochon, un onglet de bœuf, une presa ibérique, voilà pour les viandes. Du pulled-pork, de beaux pickles, des laquages à la graisse de cochon, des accompagnements de pommes grenaille et riz rouge de Camargue : le style sera classique et rassurant. En façade, une rôtisserie aguichera les passants avec des canards, poulets et côtelettes d’agneau à emporter ou manger sur place.

En soirée, il sera possible de manger ou picorer, au gré des appétits, des tranches à la coupe et à la demande (JA Gastronomie à Saint-Barthélemy-d’Anjou). « Rien que du qualitatif, je suis même allé chercher des conserves chez ‘Marius Sardineur’ et mes légumes chez Terre de Mars » complète Cailleau qui promet également des mousses au chocolat et îles flottantes servies au saladier. Et pour faire vivre l’affaire, un calendrier d’activités personnalisées autour de l’œnologie avec des dégustations privées sera présenté et organisé soit chez le client soit dans des lieux rares. L’été se profile, Clément Cailleau se prépare à l’afflux de touristes et de Marseillais curieux. L’inauguration officielle aura lieu en septembre, « quand on sera tous à Marseille », souffle le jeune entrepreneur. Premiers clients accueillis dès le 21 juin, pour fêter l’été et la musique !

La Coudée, 6, rue Corneille, Marseille 1er ; infos au 07 82 36 57 22.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.