Art de vivre

Les chefs itinérants vont se succéder chez La Divigne, à Villeneuve-les-Avignon

Chaira Bellasio
Chiara Bellasio viendra cuisiner chez La Divigne

Il y a 3 ans, Marie-Charlotte Antonini tournait la page et troquait sa vie de journaliste à la télévision pour celle de caviste ; elle quittait Paris pour Villeneuve-les-Avignon et ouvrait une cave à vins nature dont le succès ne s’est pas démenti au fil des ans. Installé dans une ancienne livrée cardinalice, jouissant d’une cour parsemée d’oliviers et châtaigniers aux souvenirs séculaires, La Divigne est aussi devenu comptoir gourmand, « c’était l’adresse idéale pour déguster des vins nature mais également pour manger », justifie la jeune femme.

Inspirée par un air du temps décidément très nomade, Marie-Charlotte a décidé d’accueillir, pour la saison qui arrive, des chefs itinérants. Ces dernièr(e)s viendront deux semaines, un mois, voire plus au gré de la saison. Ils se succéderont afin de faire découvrir aux clients leur cuisine, leur style et leur interprétation du terroir gardo-rhodanien. « Ce sera l’occasion de varier les saveurs, les produits, les techniques et de créer des accords originaux à chaque nouveau menu ! » se réjouit Marie-Charlotte. Au menu, sont d’ores et déjà annoncés la cuisine de Chiara Bellasio, Valentina Raffaeli, Constance HenrotTardivier, May Jacquard/La Jacquardise, Julie Caute/Dame Jane, Priscilla Trâm, Valentin Small et d’autres surprises à venir.

Un zapping effréné
« Les résidences de chef(fe)s sont de plus en plus courantes et La Divigne a décidé d’avancer dans cette direction. Travailler avec des cuisiniers différents c’est une façon nouvelle de fonctionner » estime Marie-Charlotte. Sur des périodes s’échelonnant de 2 semaines à un mois et demi, ils et elles se succéderont en cuisine. Pour les clients, les avantages sont multiples : le restaurant se renouvelle sans cesse, il permet de découvrir des talents, de voyager sans quitter sa ville et de déguster des plats et saveurs différentes.

« Nous exerçons un métier difficile et très exigeant, assure la fondatrice de La Divigne. Le nomadisme a du bon car je pense sincèrement qu’il brise la routine, les horaires à rallonge, qu’il redonne du plaisir à travailler dur pour ce métier, cette passion qu’est la gastronomie ». Assurant être en quête de nouvelles réponses aux attentes conjointes des chefs et clients, Marie-Charlotte Antonini voit dans ses artisans invités « de moins en moins des cuisiniers et de plus en plus des artistes. Les chefs prennent le pouvoir et ce sont nous, les propriétaires d’établissement, qui leur courons après. D’ailleurs, ils ont des agents qui négocient leurs cachets… On ne parle plus de salaire mais de cachet ! J’assiste à tous ces changements avec un grand plaisir ».

Les menus changeront chaque semaine, le circuit court sera aussi de rigueur. La saison promet d’être excitante, Marie-Charlotte Antoninia engagé de gros travaux ces mois derniers et la cuisine, qui est passée de 5 m2 à 20 m2, a été intégralement rééquipée avec du nouveau matériel. Les festivités se dérouleront de mars à septembre et en décembre pour un ticket moyen par repas aux environs de 40 €.

La Divigne, 57, rue de la République, 30400 Villeneuve-les-Avignon. Infos au 04 90 22 00 00.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.