Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Art de vivre

Les chefs itinérants vont se succéder chez La Divigne, à Villeneuve-les-Avignon

Chaira Bellasio
Chiara Bellasio viendra cuisiner chez La Divigne

Il y a 3 ans, Marie-Charlotte Antonini tournait la page et troquait sa vie de journaliste à la télévision pour celle de caviste ; elle quittait Paris pour Villeneuve-les-Avignon et ouvrait une cave à vins nature dont le succès ne s’est pas démenti au fil des ans. Installé dans une ancienne livrée cardinalice, jouissant d’une cour parsemée d’oliviers et châtaigniers aux souvenirs séculaires, La Divigne est aussi devenu comptoir gourmand, « c’était l’adresse idéale pour déguster des vins nature mais également pour manger », justifie la jeune femme.

Inspirée par un air du temps décidément très nomade, Marie-Charlotte a décidé d’accueillir, pour la saison qui arrive, des chefs itinérants. Ces dernièr(e)s viendront deux semaines, un mois, voire plus au gré de la saison. Ils se succéderont afin de faire découvrir aux clients leur cuisine, leur style et leur interprétation du terroir gardo-rhodanien. « Ce sera l’occasion de varier les saveurs, les produits, les techniques et de créer des accords originaux à chaque nouveau menu ! » se réjouit Marie-Charlotte. Au menu, sont d’ores et déjà annoncés la cuisine de Chiara Bellasio, Valentina Raffaeli, Constance HenrotTardivier, May Jacquard/La Jacquardise, Julie Caute/Dame Jane, Priscilla Trâm, Valentin Small et d’autres surprises à venir.

Un zapping effréné
« Les résidences de chef(fe)s sont de plus en plus courantes et La Divigne a décidé d’avancer dans cette direction. Travailler avec des cuisiniers différents c’est une façon nouvelle de fonctionner » estime Marie-Charlotte. Sur des périodes s’échelonnant de 2 semaines à un mois et demi, ils et elles se succéderont en cuisine. Pour les clients, les avantages sont multiples : le restaurant se renouvelle sans cesse, il permet de découvrir des talents, de voyager sans quitter sa ville et de déguster des plats et saveurs différentes.

« Nous exerçons un métier difficile et très exigeant, assure la fondatrice de La Divigne. Le nomadisme a du bon car je pense sincèrement qu’il brise la routine, les horaires à rallonge, qu’il redonne du plaisir à travailler dur pour ce métier, cette passion qu’est la gastronomie ». Assurant être en quête de nouvelles réponses aux attentes conjointes des chefs et clients, Marie-Charlotte Antonini voit dans ses artisans invités « de moins en moins des cuisiniers et de plus en plus des artistes. Les chefs prennent le pouvoir et ce sont nous, les propriétaires d’établissement, qui leur courons après. D’ailleurs, ils ont des agents qui négocient leurs cachets… On ne parle plus de salaire mais de cachet ! J’assiste à tous ces changements avec un grand plaisir ».

Les menus changeront chaque semaine, le circuit court sera aussi de rigueur. La saison promet d’être excitante, Marie-Charlotte Antoninia engagé de gros travaux ces mois derniers et la cuisine, qui est passée de 5 m2 à 20 m2, a été intégralement rééquipée avec du nouveau matériel. Les festivités se dérouleront de mars à septembre et en décembre pour un ticket moyen par repas aux environs de 40 €.

La Divigne, 57, rue de la République, 30400 Villeneuve-les-Avignon. Infos au 04 90 22 00 00.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.