Art de vivre

Les chefs itinérants vont se succéder chez La Divigne, à Villeneuve-les-Avignon

Chaira Bellasio
Chiara Bellasio viendra cuisiner chez La Divigne

Il y a 3 ans, Marie-Charlotte Antonini tournait la page et troquait sa vie de journaliste à la télévision pour celle de caviste ; elle quittait Paris pour Villeneuve-les-Avignon et ouvrait une cave à vins nature dont le succès ne s’est pas démenti au fil des ans. Installé dans une ancienne livrée cardinalice, jouissant d’une cour parsemée d’oliviers et châtaigniers aux souvenirs séculaires, La Divigne est aussi devenu comptoir gourmand, « c’était l’adresse idéale pour déguster des vins nature mais également pour manger », justifie la jeune femme.

Inspirée par un air du temps décidément très nomade, Marie-Charlotte a décidé d’accueillir, pour la saison qui arrive, des chefs itinérants. Ces dernièr(e)s viendront deux semaines, un mois, voire plus au gré de la saison. Ils se succéderont afin de faire découvrir aux clients leur cuisine, leur style et leur interprétation du terroir gardo-rhodanien. « Ce sera l’occasion de varier les saveurs, les produits, les techniques et de créer des accords originaux à chaque nouveau menu ! » se réjouit Marie-Charlotte. Au menu, sont d’ores et déjà annoncés la cuisine de Chiara Bellasio, Valentina Raffaeli, Constance HenrotTardivier, May Jacquard/La Jacquardise, Julie Caute/Dame Jane, Priscilla Trâm, Valentin Small et d’autres surprises à venir.

Un zapping effréné
« Les résidences de chef(fe)s sont de plus en plus courantes et La Divigne a décidé d’avancer dans cette direction. Travailler avec des cuisiniers différents c’est une façon nouvelle de fonctionner » estime Marie-Charlotte. Sur des périodes s’échelonnant de 2 semaines à un mois et demi, ils et elles se succéderont en cuisine. Pour les clients, les avantages sont multiples : le restaurant se renouvelle sans cesse, il permet de découvrir des talents, de voyager sans quitter sa ville et de déguster des plats et saveurs différentes.

« Nous exerçons un métier difficile et très exigeant, assure la fondatrice de La Divigne. Le nomadisme a du bon car je pense sincèrement qu’il brise la routine, les horaires à rallonge, qu’il redonne du plaisir à travailler dur pour ce métier, cette passion qu’est la gastronomie ». Assurant être en quête de nouvelles réponses aux attentes conjointes des chefs et clients, Marie-Charlotte Antonini voit dans ses artisans invités « de moins en moins des cuisiniers et de plus en plus des artistes. Les chefs prennent le pouvoir et ce sont nous, les propriétaires d’établissement, qui leur courons après. D’ailleurs, ils ont des agents qui négocient leurs cachets… On ne parle plus de salaire mais de cachet ! J’assiste à tous ces changements avec un grand plaisir ».

Les menus changeront chaque semaine, le circuit court sera aussi de rigueur. La saison promet d’être excitante, Marie-Charlotte Antoninia engagé de gros travaux ces mois derniers et la cuisine, qui est passée de 5 m2 à 20 m2, a été intégralement rééquipée avec du nouveau matériel. Les festivités se dérouleront de mars à septembre et en décembre pour un ticket moyen par repas aux environs de 40 €.

La Divigne, 57, rue de la République, 30400 Villeneuve-les-Avignon. Infos au 04 90 22 00 00.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.