Carnet de cave

A Villeneuve-les-Avignon, la Divigne servira des vins nature

C’est l’inauguration qui fait parler à  Villeneuve-les-Avignon : le 14 juin prochain, La Divigne, cave/bar à vins nature et épicerie fine bio ouvrira enfin ses portes. “Un lieu qui casse les codes et invite au plaisir de la dégustation de vins sains et vivants, avec de jolies bouteilles à emporter ou consommer sur place dans un cadre sublime, convivial et accueillant”, voilà la profession de foi de Marie-Charlotte Antonini, à l’origine de ce nouveau lieu.

la divigne Cette dernière a jeté son dévolu sur un bâtiment du XVIIe siècle, une livrée cardinalice sorte de petit palais qu’habitaient les cardinaux, dans le centre historique de Villeneuve-les-Avignon ; le jardin à l’abri des regards et de la foule, se prêtant tout particulièrement à la dégustation de vins, cocktails et planches à partager, apparaît comme un des attraits supplémentaires de cette cave. “Ici, on boira des vins vivants et on pourra manger sainement”, insiste Marie-Charlotte Antonini consciente de l’intérêt croissant des consommateurs pour ce qui remplit leurs assiettes, “c’est pour ça que La Divigne s’engagera à servir à ses clients des produits issus de l’agriculture biologique et biodynamique”.

Sulfites interdits
Boire du vin oui, mais sans sulfites c’est encore mieux ! Sur les étagères de La Divigne, Marie-Charlotte promet aux consommateurs “néophytes” de découvrir sa sélection de vins de Loire, du Languedoc, d’Alsace ou de Bourgogne produits selon la même philosophie : peu d’interventions sur les vignes, un travail propre et engagé mais aussi et surtout “des vins sains sans sulfites et sans levure chimique… Que du fruit !” Pour les consommateurs déjà au faîte de ses nouvelles productions, La Divigne promet des découvertes renouvelées régulièrement et des pépites trouvées tout au long de l’année par Marie-Charlotte. Une fois par mois, un vigneron ami sera invité à faire découvrir ses vins autour d’une soirée festive.

Côté food, La Divigne a tissé des liens étroits avec des producteurs bio, maraîchers, fromagers, éleveurs des environs d’Avignon. Les circuits courts, du verger à l’assiette, le locavorisme, des concepts à déguster sans bouder son plaisir… Marie-Charlotte Antonini a travaillé dans les médias et la communication pendant 9 ans à Paris puis a cédé à sa passion pour le vin. Avignonnaise depuis 2015, elle a suivi une session de formation de 7 mois à Suze-la-Rousse en 2016 afin de parfaire ses connaissances et anime un blog qui raconte son quotidien oenologique. Elle a aussi pigé pour la RVF, la Revue du vin de France, et entame une nouvelle aventure avec la Divigne, une “cave vivante et un comptoir gourmand” à suivre.

La Divigne, 57, rue de la République, 30400 Villeneuve-les-Avignon ; infos au 04 90 22 00 00.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Vite lu

La ceinture Miam a été imaginée et dessinée par Isabelle Crampes (société deTOUJOURS), adaptée par le cuisinier Armand Arnal (la Chassagnette à Arles) et est fabriquée par La Botte Gardianne. Isabelle Crampes est à la tête d’une boutique en ligne qui sélectionne des pièces originales de vêtements issus de métiers, de sports ou de traditions régionales que l’on aime s’approprier dans une mode du quotidien. Hors des calendriers du prêt à porter, de Toujours est un conservatoire vivant de l’histoire du vêtement. Après avoir été commissaire de l’exposition “Vêtements Modèles” au Mucem (Juin-décembre 2020) Isabelle Crampes s’est entouré du chef Arnal et de la Botte Gardiane, maison de savoir-faire spécialisée dans le cuir, pour concevoir cette ceinture multipoches 100% camarguaise en cuir de veau naturel contenant jusqu’à 8 poches à couteaux. Une création exclusive qui libère les mains ! En vente 450 €, sur commande (délai maxi 6 semaines), cuir naturel ou noir.