Restaurants en Provence

La Loco, cette incroyable auberge de la gare de Cassis

C’est la bonne nouvelle du jour, de la semaine, du mois, de l’année ! François est de retour ! L’homme qui avait fondé la Stazione a quitté le centre de Cassis pour ce petit bistrot pile-poil en face de la gare SNCF. Arrêt sur image : une gare de campagne, son parking, un petit troquet avec terrasse et un esprit déco dont seul le maître des lieux a le secret. Il suffit de sauter dans le TER en gare de Marseille-Saint-Charles, 26 minutes plus tard, on pose le pied sur le quai et y’a plus qu’a traverser pour s’attabler ! la Loco, un buffet de la gare comme on les imagine, en mode bistrot, le petit côté cassidain en plus.

Notre homme est resté fidèle aux fondamentaux : des pizzas, 6-7 tout au plus, et des plats provençalo-méditerranéens de belle tenue. Carpaccio d’artichauts, salade de poulpe, poivrons-anchoïade, pâtes aux palourdes ou au pagre, basse-côte pizzaiolo, calamars à la sicilienne. Tout est dit. Derrière le four, Pepe le calabrais, distribue ses sourires et sa bonne humeur. Ses pizza présentent une cuisson uniforme, la saucisse piquante fouette la sauce tomate fraîche, à partager c’est la meilleure des entrées en matière. Porté par une sainte inspiration, François a cuisiné le matin même des calamars, servis juste poêlés et farcis d’une sauce basilic-anchois-mozza. A se damner. L’autre proposition du jour, un merlan à la calabraise est accompagné de saucisse et poivrons, un miracle. Les cuissons sonnent juste, les assaisonnements, entre huile d’olive et pointe de sel, font vibrer les asssiettes, la fraîcheur des produits et la bonne intention de départ se retrouvent jusqu’aux pointes de la fourchette.

En salle, la bonne humeur règne et les clients affluent conscients de leur chance. La carte des vins, à forte prédominance cassidaine bien sûr, contribue à l’ambiance. Dessert ou pas dessert ? Dessert bien sûr, d’autant que François les promet maison. Et comme on a eu raison de l’écouter une fois encore : la mi-cuit au chocolat est servi encore chaud, le coeur semblant à une mousse au chocolat onctueuse et fondante. Dans la tarte au citron, les zestes apportent une note d’écorces blanches qui se combine à l’acidulé de l’agrume, c’est jaune, vif, vivant comme le soleil dans ce ciel dont un heureux vent du Sud balaie les nuages.

Alors faut-il y aller ? C’est presque comme une supplique, oui courez-y tout à la fois pour la gentillesse de François et de son équipe que pour la qualité de cette cuisine ménagère de haute volée. S’attabler à la Loco c’est savourer une cuisine authentique, puissante, au caractère bien trempé. Les saveurs et parfums sont abondants, c’est une brassée de fleurs, une leçon de gastronomie. A Paris la gare de Lyon a son Train Bleu, à Cassis, la gare à sa Loco.

La Loco, 29, avenue des Albizzi, 13260 Cassis (face à la gare) ; infos au 04 88 42 10 78 et 06 21 03 82 20. Carte 40 € environ.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

Fondue Rhonéa à l’Eloge La saison de la fondue est officiellement ouverte ; le dimanche 24 novembre le restaurant l’Eloge servira une fondue préparée par Nathalie Montiel de la fromagerie du Marché Gare à Pernes-les-Fontaines et des meilleures cuvées Rhonéa. Tarifs : 18, 34 et 42 €. Infos auprès de Marine au 04 90 12 41 15.

 

Marché aux vins Vacqueyras – Beaumes-de-Venise Les samedi 30 novembre et dimanche 1er  décembre, 30 vignerons de Vacqueyras et Beaumes -de-Venise, organisent leur traditionnel marché aux vins en trois couleurs. A déguster également, les fameux muscats de Beaumes-de-Venise et les produits du terroir. Un espace restauration et un bar à vins seront aménagés. Ateliers d’accords mets et vins prévus le 30 novembre à 15 heures (mets et fromages). Le 1er, on parlera des accords chocolat, pâtisserie et vin à 14h30.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.