Restaurants en Provence

La maison du ravioli, c’est mieux qu’aller au lit

maison du ravioli 1Pour lutter contre la déprime du dimanche soir, on peut, au choix, inviter une poignée d’amis à la maison pour grignoter des broutilles devant la télé, prendre un Témesta et se coucher à 19h30, ou chercher le petit resto qui redonnera un peu de baume au coeur. Dans la peu engageante rue d’Italie, la Maison du Ravioli se résume à une salle au décor impeccable bien qu’impersonnel. Dimanche soir, pendant qu’Ibrahimovitch faisait l’insupportable devant les caméras de TF1, la carte proposait la spécialité maison : des raviolis préparés avec des produits frais, à la commande, par deux dames en cuisine. Vapeur ou grillés, on les trempe dans 3 sauces qu’on vous laissera le soin de mélanger (piment, soja et vinaigre). Ils sont légers, digestes, se mangent à la baguette et d’un rapport qualité-prix déconcertant. On les savoure au boeuf (coriandre, ou poireau, ou ciboulette), au porc (poireau ou ciboulette ou chou chinois), au tofu ou à la gambas.

Les bons appétits ensuite opteront pour des nouilles sautées ou des plats typiquement chinois à l’exemple de l’omelette aux doubles piments, du tofu sauté aux farces, du poulet sauté aux oignons sauce maison riz parfumés, des piments verts farcis. Le service est très agréable quoiqu’un peu débordé par le succès : la clientèle jeune ou familiale pousse la porte sans cesse et grimace quand on lui explique que le restaurant est complet qu’il fallait réserver. L’ambiance est sympa et on vient ici non pas pour s’appesantir des heures à table mais pour manger sur le pouce quelques assiettes très convenables. Les desserts, comme d’habitude, n’ont aucun intérêt et on accompagnera, à la rigueur, son café ou son thé d’un assortiment de gingembre et coco confits ou de quelques caramel de noisette croustillant. Alors faut-il y aller ? Mille fois oui pour le rapport qualité-prix, la légèreté des préparations et leur fraîcheur. C’est vrai que la ville manque cruellement de ce type d’adresse, simples et efficaces.

La maison du ravioli, 14, rue d’Italie, Marseille 6e ; réservations a 04 91 94 59 98. Ouvert tous les jours midi et soir sauf le dimanche midi.
Raviolis de 6 à 18 pièces, de 5 à 10,50 €. carte 15 € environ.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Infos express

Gigondas Les mercredis 15, 22 et 29 juillet et 5 et 12 août à partir de 20h soirées wines, food and live music à Gigondas la Cave. Des soirées en musique pour découvrir les vins issus de l’agriculture biologique, les crus et côtes du Rhône villages. Chaque soir, un Food Truck différent sera présent pour vous restaurer et accompagner les dégustations. Une façon agréable de s’initier à la dégustation. Réservations au 04 90 65 83 78. Restauration de 15 à 20 €, 5 € le verre.

Un verre aux jardins à Avignon Tous les jeudis et vendredis, du 16 juillet au 11 septembre, les vins des Côtes du Rhône investissent les jardins du palais des papes pour déguster les vins des Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages. De 18h30 à 20h30, vignerons et négociants font re-découvrir leurs meilleures cuvées dans les trois couleurs et proposent une vente sur place. Ambiance musicale avec DJ les jeudis et groupes live les vendredis). Tarif : 10 et 6,50 € (gratuit pour les -18 ans) ; le tarif comprend : 5 jetons de dégustation Côtes du Rhône + 1 sachet «grignotage». Infos et réservations au 04 32 74 32 74.

Sébastien Cortez chez Charivari Le 18 juillet prochain, la galerie de la rue Fontange propose de participer à un parcours culinartistique né d’une rencontre entre un artiste, Renaud Grizard, une galeriste, Muriel Feugère, et le Collectif DK, représenté par le chef itinérant Sébastien Cortez, l’artiste culinaire Leslie Dorel et la cheffe Axelle Poittevin. Cet événement collaboratif a pour objectif de faire participer l’artiste et la galerie à l’élaboration du parcours. Les convives sont, quant à eux, invités à participer à l’expérience de manière ludique. Ce jeudi soir, cuisine et art se mêleront pour proposer une suite de mets inspirés des œuvres de l’artiste, en stimulant tous les sens. Sortir du restaurant, sortir de l’assiette, telle est l’œuvre de ce premier voyage culinaire…
► Le 18 juillet, 20h30 passage à table. Tarif 80 € par personne, accords vins compris. Galerie Charivari, 17, rue Fontange, Marseille 6e. Réservation au 06 79 70 51 23 et sur mes pages Facebook et Instagram @chefsebastiencortezCharivari, 7, rue Fontange, Marseille 6e arr. Infos au 06 62 39 95 62.