Art de vivre

Indiscret : la ManuFactory ouvre ses portes dans quelques jours

Les habitués de l’hôtel la Résidence du Vieux-Port connaissent bien Emanuel Ramoleux. Ce dernier a quitté le mileiu de l’hôtellerie en avril dernier pour donner vie à un projet qui lui tenait à coeur : la La ManuFactory le Grand PastisManuFactory. “Ce sera une adresse qui sort des sentiers battus, un peu différente de ses voisines sur ce côté-ci du Vieux-Port, annonce Emanuel Ramoleux. Un peu coffe-shop le matin avec des petits-déjeuners et des brunches, un peu restau le midi, un peu rendez-vous d’apéro le soir”poursuit-il. A la carte, du snacking, des salades , des quiches, des tartes et des tourtes, des tartines et des soupes pour se réchauffer en hiver. Le soir, place aux tapas pour accompagner les sorties de bureaux : “Tout sera fait maison à base de produits frais, locaux et de qualité” insiste le jeune entrepreneur.
La terrasse, coincée entre la Résidence du Vieux-Port et Chez Roger, couvre 50 m2 avec une vue imprenable sur la Bonne Mère ; la salle, de quelque 80 m2, mêlera une déco de pierre-béton-bois. Les murs ont été décroûtés, les pierres mises en lumière pour redonner vie à l’âme début du siècle qui nimbe le quartier. En salle, quelques canapés en cuir inviteront à lire des magazines, surfer sur le net voire se réunir pour co-worker sans prise de tête. Au côté d’Emanuel, on retrouvera le sourire de Sandrine, ex-Relais 50 époque Perrodin. Restez patients, l’ouverture est prévue pour la mi-août.

La ManuFactory, 24, quai du Port, Marseille 2e arr. ; les images du chantier : cliquer ici.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.