Magazine

La Mercerie servira ses premiers clients fin février

la Mercerie
Harry, Laura et Julia

Il y avait ici une mercerie et dans quelques jours, on y retrouvera un restaurant… Le chantier touche à sa fin ; Laura Vidal, son conjoint Harry Cummins et Julia Mitton voient s’approcher, non sans joie, l’inauguration de la Mercerie, leur propre restaurant. A ce jour, le recrutement est finalisé et toute l’équipe espère ouvrir dans la deuxième quinzaine de février. “Nous avons composé une team majoritairement issue de l’équipe qui a travaillé avec nous au Nord Pinus à Arles, avance Laura Vidal. Nos deux cuisiniers, Baptiste et Pierre-Ely, seront épaulés par un Marseillais, Hugo, et notre plongeur, Raf, sera aussi de l’aventure “. Pour animer la salle, Julia et Margot composeront, avec Caroline Loiseleux, sommelière émérite elle aussi, “une équipe composée de gens que nous connaissons de longue date”, explique Laura Vidal.
La salle comptera une quarantaine de places assises dont 10 au comptoir. “Et nous espérons disposer de 25/30 couverts en terrasse”, souffle Laura. Bien sûr, les signatures food en vue de la capitale commencent à pointer le bout de leur toque, et nombre des amis du trio ont d’ores et déjà fait part de leur volonté de venir cuisiner à la Mercerie. Avant d’exercer au Chardon, à Arles, en juillet-août, Tamir Nahmias (ex-Yamtcha, ex-Frenchie et passé un temps chez Fulgurances) occupera la cuisine de la Mercerie un mois durant, pendant que Harry et ses acolytes cuisineront à Cannes. On attend aussi la venue de Céline Pham pour des services à 4 mains : “C’est une amie de longue date qui maîtrise la cuisine vietnamienne et elle a promis de venir”, se rejouit Laura. Unanimement, le quartier se réjouit de cette arrivée et l’équipe du Paris popup le promet, “les services seront heureux, savoureux et l’ambiance sera amicale”, on peut leur faire confiance…

9, cours Saint-Louis, Marseille 1er. Ouverture deuxième quinzaine de février. Programmation à suivre ici.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter