Magazine

La Mercerie servira ses premiers clients fin février

la Mercerie
Harry, Laura et Julia

Il y avait ici une mercerie et dans quelques jours, on y retrouvera un restaurant… Le chantier touche à sa fin ; Laura Vidal, son conjoint Harry Cummins et Julia Mitton voient s’approcher, non sans joie, l’inauguration de la Mercerie, leur propre restaurant. A ce jour, le recrutement est finalisé et toute l’équipe espère ouvrir dans la deuxième quinzaine de février. “Nous avons composé une team majoritairement issue de l’équipe qui a travaillé avec nous au Nord Pinus à Arles, avance Laura Vidal. Nos deux cuisiniers, Baptiste et Pierre-Ely, seront épaulés par un Marseillais, Hugo, et notre plongeur, Raf, sera aussi de l’aventure “. Pour animer la salle, Julia et Margot composeront, avec Caroline Loiseleux, sommelière émérite elle aussi, “une équipe composée de gens que nous connaissons de longue date”, explique Laura Vidal.
La salle comptera une quarantaine de places assises dont 10 au comptoir. “Et nous espérons disposer de 25/30 couverts en terrasse”, souffle Laura. Bien sûr, les signatures food en vue de la capitale commencent à pointer le bout de leur toque, et nombre des amis du trio ont d’ores et déjà fait part de leur volonté de venir cuisiner à la Mercerie. Avant d’exercer au Chardon, à Arles, en juillet-août, Tamir Nahmias (ex-Yamtcha, ex-Frenchie et passé un temps chez Fulgurances) occupera la cuisine de la Mercerie un mois durant, pendant que Harry et ses acolytes cuisineront à Cannes. On attend aussi la venue de Céline Pham pour des services à 4 mains : “C’est une amie de longue date qui maîtrise la cuisine vietnamienne et elle a promis de venir”, se rejouit Laura. Unanimement, le quartier se réjouit de cette arrivée et l’équipe du Paris popup le promet, “les services seront heureux, savoureux et l’ambiance sera amicale”, on peut leur faire confiance…

9, cours Saint-Louis, Marseille 1er. Ouverture deuxième quinzaine de février. Programmation à suivre ici.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter