En direct du marché

La noix de coco pour se donner de l'énergie pendant l'hiver

Même si son nom évoque le soleil, la noix de coco est bel et bien un fruit exotique qui trône au rayon frais des magasins pendant les saisons automnale et hivernale, en France. Crue ou cuite, la noix de coco s’accommode à plusieurs types de plats, du poulet aux salades en passant par le dessert. Pas plus de deux euros cette semaine en magasin, celle-ci fait en plus double usage, puisque, certes sa chair peut être dégustée, son eau est utilisable pour des cocktails.

Originaire de Malaisie, la noix de coco pèse entre 1 et 1,5 kilo. Sa capacité à flotter lui a permis de s’implanter puis de donner vie à des racines dans le sol sablonneux des régions côtières de la planète. Elle est ainsi produite principalement en Côte d’Ivoire, en République Dominicaine, au Ceylan, au Kenya et aux Philippines. Ce fruit exotique est considéré comme un cadeau des dieux, par certaines civilisations, du fait de la présence de ses “trois yeux”. Une variété, appelée “coco-de-mer” peut peser jusqu’à 22 kilos.
Quand on parle de noix de coco, il faut également faire référence à l’eau que celle-ci contient, jusqu’à un demi-litre lorsqu’elle n’est pas encore mûre. L’eau de coco peut servir à réaliser des cocktails ou au pochage d’un poisson. On peut également y cuire une viande ou du riz. La saison idéale pour consommer des noix de coco commence en janvier et se termine vers le mois de février.

Mesurer sa consommation
Riche en matières grasses et en sucre, la noix de coco apporte 353 calories pour 100g. Toutefois, les nutriments qu’elle contient tels que les fibres, les vitamines, les minéraux et les protéines sont favorables pour garder un organisme en bonne santé. Manganèse, magnésium, potassium, tout semble réussir à quelqu’un qui raffole de noix de coco. Pour compléter ses besoins en nutriments, il est également conseillé de boire le lait de coco car il est riche en fer et en phosphore.

Conservation et préparation
En magasin, la noix de coco doit être lourde, pleine, sans fêlures et ses yeux ne doivent pas être moisis. Celle-ci se conserve jusqu’à deux mois au réfrigérateur et jusqu’à deux semaines à température ambiante. Toutefois, une fois ouverte, la noix de coco peut se dessécher rapidement ; elle ne se gardera pas plus de 24 heures. Seule solution pour faire durer le plaisir : râper sa chair pour la conserver dans une boîte hermétique.
Casser la noix de coco pour déguster sa chair peut constituer son seul défaut, car sa coque est souvent tenace. Il est conseillé de percer les “yeux” avec un instrument pointu, de vider le liquide (ou de le garder) et de la passer au four à 190°C pendant 15 à 20 minutes. Vient ensuite le moment où il faut la frapper à coup de marteau pour que celle-ci se fende complètement. La peau brune doit être enlevée avec un économe.

En cuisine
La noix de coco s’accommode à tous les moments d’un repas. Idéale pour des mets indiens, indonésiens, africains ou sud-américains, il est conseillé d’utiliser sa chair, préalablement râpée, pour parsemer une salade composée de fruits de mer. Côté dessert, il n’est pas rare de voir une touche de noix de coco sur des gâteaux au chocolat et dans beaucoup d’autres pâtisseries. Elle est aussi l’ingrédient principal des petits gâteaux, appelés congolais.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Infos express

Gigondas Les mercredis 15, 22 et 29 juillet et 5 et 12 août à partir de 20h soirées wines, food and live music à Gigondas la Cave. Des soirées en musique pour découvrir les vins issus de l’agriculture biologique, les crus et côtes du Rhône villages. Chaque soir, un Food Truck différent sera présent pour vous restaurer et accompagner les dégustations. Une façon agréable de s’initier à la dégustation. Réservations au 04 90 65 83 78. Restauration de 15 à 20 €, 5 € le verre.

Un verre aux jardins à Avignon Tous les jeudis et vendredis, du 16 juillet au 11 septembre, les vins des Côtes du Rhône investissent les jardins du palais des papes pour déguster les vins des Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages. De 18h30 à 20h30, vignerons et négociants font re-découvrir leurs meilleures cuvées dans les trois couleurs et proposent une vente sur place. Ambiance musicale avec DJ les jeudis et groupes live les vendredis). Tarif : 10 et 6,50 € (gratuit pour les -18 ans) ; le tarif comprend : 5 jetons de dégustation Côtes du Rhône + 1 sachet «grignotage». Infos et réservations au 04 32 74 32 74.

Sébastien Cortez chez Charivari Le 18 juillet prochain, la galerie de la rue Fontange propose de participer à un parcours culinartistique né d’une rencontre entre un artiste, Renaud Grizard, une galeriste, Muriel Feugère, et le Collectif DK, représenté par le chef itinérant Sébastien Cortez, l’artiste culinaire Leslie Dorel et la cheffe Axelle Poittevin. Cet événement collaboratif a pour objectif de faire participer l’artiste et la galerie à l’élaboration du parcours. Les convives sont, quant à eux, invités à participer à l’expérience de manière ludique. Ce jeudi soir, cuisine et art se mêleront pour proposer une suite de mets inspirés des œuvres de l’artiste, en stimulant tous les sens. Sortir du restaurant, sortir de l’assiette, telle est l’œuvre de ce premier voyage culinaire…
► Le 18 juillet, 20h30 passage à table. Tarif 80 € par personne, accords vins compris. Galerie Charivari, 17, rue Fontange, Marseille 6e. Réservation au 06 79 70 51 23 et sur mes pages Facebook et Instagram @chefsebastiencortezCharivari, 7, rue Fontange, Marseille 6e arr. Infos au 06 62 39 95 62.