Art de vivre

La Réale, le nouveau lieu de toutes les fêtes ouvre sur le cours d’Estienne d’Orves

la RéaleLes derniers instants avant le coup d’envoi sont comparables à la première montée des escaliers… Ils ne se vivent qu’une fois. C’est dire si l’émotion est grande avant l’inauguration, mardi 16 janvier prochain, de la Réale. Oublié le Hard Rock café et son concept importé, place à une figure de la fête marseillaise : Céline Zampa promet un lieu à vivre avec de beaux moments en perspective. Le site se divisera en trois espaces ; une Grande scène, avec sa vaste salle de spectacle, qui proposera « des concerts ‘quali’ avec une vraie programmation » promet-on du côté des gestionnaires. Sous les voûtes XVIIe, la Petite scène hébergera un dance floor animé de DJ residents et invités.
Le Snack, enfin, se propose de réhabiliter l’esprit snack remettant les tartines, salades et autres sandwiches à l’honneur. Pour le déjeuner, « de vrais bons sandwiches avec du vrai pain, du jambon à l’os, du comté affiné, des brousses du Rove au miel de la proche région » pointent déjà sur les cartes. « Le soir, c’est l’esprit partage qui prédomine, assure Céline Zampa, avec des planches qui raconteront les produits mythiques du pourtour méditerranéen ». Saison hivernale oblige, les jeudis soirs prendront la couleur des oursinades avec la présence d’écaillers de renom pour faire valser les échinoïdes.
« Nous proposerons des produits frais et revendiquons les origines locales de nos producteurs » assure Céline Zampa. Quant aux après-midi, ils seront déclinés en mode lounge avec une carte de bons cafés de la maison Coutume (à Paris VIIe arr.), idéal pour venir bosser avec son portable en attendant le soir…

Un avant-goût du programme…

Mardi 16 janvier, « Opening disco ». Pour inaugurer comme il se doit les festivités ce sont les duo Indiscipline et Macadam Crocodile qui s’emparent des platines. Dans une ambiance disco-funk, cosmique, parfois dub ou italo disco tout droit venue des 70’s et 80’s… Comptez sur les deux complices d’Indiscipline pour mélanger les genres, les sonorités et les époques avec brio. Avec eux, «Disco never sucks» !  Après Calvi On The Rocks, les deux artistes et musiciens de Macadam Crocodile débarquent sur «La Scène» pour la première fois.  Au programme : un DJ set live sans interruption mêlant improvisation et boucles envoûtantes sur des rythmes disco, funk, électro, slow, afro…
A partir de 18h, entrée gratuite.

Mercredi 17 janvier, « Only jazz vinyls ». Dans une ambiance conviviale et le décor singulier du «Snack», on va trinquer sur des sonorités jazz and blues. Une sélection de vinyles proposée par Laurent Bacari : «Le jazz, c’est du swing, une manière d’interpréter le tempo même si c’est du binaire ; qui peut dire où ça commence et où ça s’arrête ?”
A partir de 18h, entrée gratuite.

Jeudi 18 janvier, «Classic house». Les deux DJ’s Mt-Clvs et Clement Wine, créateurs d’évènements Marseillais nous préparent un set détonnant mêlant house music, disco et funk.
A partir de 18h, entrée gratuite.

Vendredi 19 janvier, «La Réale funk». La Funky french league est un crew à la fois de DJ’s, producteurs et musiciens intergénérationnel, issus de divers horizons mais uni par l’amour du groove ! Leur but est de promouvoir le funk et ses dérivés grâce à des sets tels que sur «La Scène». Bien plus qu’un style musical, la «FFL» défend avant tout un état d’esprit : la fête.
A partir de 18h, entrée gratuite.

Samedi 20 janvier, «Cirque Le Soir ». Après la célèbre Carnaby Street londonnienne, l’éblouissante ville de Dubaï ou encore Shangaï, Cirque Le Soir foule pour la première fois le sol de Marseille. Au programme : un show monumental, des artistes hors pairs et des effets à couper le souffle… Une soirée à ne rater sous aucun prétexte.
A partir de 18h, préventes 20€ sur digitick.com et 25 € sur place.
La Réale, 35, cours d’Estienne-d’orves, Marseille 1er. Ouverture des festivités le mardi 16 janvier à 18h35.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.