Restaurants en Provence

La Table de l’Ours, une calinothérapie au déjeuner

la table de l'oursQui croise Axel Guillem comprend pourquoi sa table est celle d’un ours. Derrière ce sens affiché de l’autodérision se cache un sacré cuisinier qui met l’inventivité au service de son sens créatif, son intelligence au service de sa sensibilité. Depuis la fin du confinement, les salles affichent rarement complet au déjeuner et c’est sacrément important de téléphoner pour réserver deux heures auparavant : ça met du baume au cœur de la brigade qui retrouve l’énergie et le feeling, indispensables à tout bon service.

la table de l'oursPremières chaleurs et premières fraîcheurs à la carte de la Table de l’Ours, les tomates green zebra-émulsion d’eau de tomates et pesto menthe le disputent à la mozza panée-lentilles et guacamole en entrée. Les plats aussi font preuve d’inventivité à l’instar du feuilleté de porc braisé et artichauts-oignon et polenta, de la tempura de fleur de courgette au saumon-mayo pistache et pommes de terre. Quatre entrées et autant de plats, on évite la dispersion au profit de la concentration dans les assiettes, qui s’en plaindrait ? Le bouillon de champignons-oeuf mollet et duxelle est une formidable mise en jambes : vous saucerez avec votre pain, crèverez l’œuf coulant sur lequel un tour de moulin à sel suffit à doper l’esprit paysan de l’assiette. Le dos de lieu noir au miso-émulsion de pommes de terre et mousseline de courgettes violon de Nice est irréprochable, la cuisson du poisson est parfaite, tout juste cuite à coeur. Du hors-d’oeuvre au plat, les mousselines, émulsions et autres crémeux, tous assaisonnés au plus juste, apportent une touche d’originalité mais gare aux redites qui pourraient être interprétées comme un manque d’imagination.

la table de l'oursPlace au dessert, une demi-coque chocolat garnie d’un crémeux framboise et mousse coco coiffés d’une émulsion au lait de coco, le tout posé sur un crumble cacao croustillant contrastant avec quelques framboises tombées-là par le plus heureux des hasards. Alors faut-il s’asseoir à la Table de l’Ours ? Oui parce que le service est génial, on rit, on se vanne en pensant presque qu’on se connaît depuis des années. Oui parce que ce resto familial sonne juste et oui parce que le rapport qualité-prix est excellent. Une très jolie sortie au juste prix, ni trop ni trop peu, le parfait équilibre, l’harmonie, vous aimerez.

La Table de l’Ours, 17, route de la Valentine, Marseille 11e arr. Infos au 09 83 27 29 69.  Menu déjeuner 15, 19 et 23 €. Formules 24, 32, 38 et 49 €.

Infos express

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter