Restaurants en Provence

La Table de l’Ours, une calinothérapie au déjeuner

la table de l'oursQui croise Axel Guillem comprend pourquoi sa table est celle d’un ours. Derrière ce sens affiché de l’autodérision se cache un sacré cuisinier qui met l’inventivité au service de son sens créatif, son intelligence au service de sa sensibilité. Depuis la fin du confinement, les salles affichent rarement complet au déjeuner et c’est sacrément important de téléphoner pour réserver deux heures auparavant : ça met du baume au cœur de la brigade qui retrouve l’énergie et le feeling, indispensables à tout bon service.

la table de l'oursPremières chaleurs et premières fraîcheurs à la carte de la Table de l’Ours, les tomates green zebra-émulsion d’eau de tomates et pesto menthe le disputent à la mozza panée-lentilles et guacamole en entrée. Les plats aussi font preuve d’inventivité à l’instar du feuilleté de porc braisé et artichauts-oignon et polenta, de la tempura de fleur de courgette au saumon-mayo pistache et pommes de terre. Quatre entrées et autant de plats, on évite la dispersion au profit de la concentration dans les assiettes, qui s’en plaindrait ? Le bouillon de champignons-oeuf mollet et duxelle est une formidable mise en jambes : vous saucerez avec votre pain, crèverez l’œuf coulant sur lequel un tour de moulin à sel suffit à doper l’esprit paysan de l’assiette. Le dos de lieu noir au miso-émulsion de pommes de terre et mousseline de courgettes violon de Nice est irréprochable, la cuisson du poisson est parfaite, tout juste cuite à coeur. Du hors-d’oeuvre au plat, les mousselines, émulsions et autres crémeux, tous assaisonnés au plus juste, apportent une touche d’originalité mais gare aux redites qui pourraient être interprétées comme un manque d’imagination.

la table de l'oursPlace au dessert, une demi-coque chocolat garnie d’un crémeux framboise et mousse coco coiffés d’une émulsion au lait de coco, le tout posé sur un crumble cacao croustillant contrastant avec quelques framboises tombées-là par le plus heureux des hasards. Alors faut-il s’asseoir à la Table de l’Ours ? Oui parce que le service est génial, on rit, on se vanne en pensant presque qu’on se connaît depuis des années. Oui parce que ce resto familial sonne juste et oui parce que le rapport qualité-prix est excellent. Une très jolie sortie au juste prix, ni trop ni trop peu, le parfait équilibre, l’harmonie, vous aimerez.

La Table de l’Ours, 17, route de la Valentine, Marseille 11e arr. Infos au 09 83 27 29 69.  Menu déjeuner 15, 19 et 23 €. Formules 24, 32, 38 et 49 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.