Restaurants en Provence

Le Club Riviera aux couleurs et saveurs de l’été 2020

Le Club RivieraSi l’été avait une couleur et une saveur ce seraient celles du Club Riviera. Victor, plus en forme que jamais, renoue avec les recettes dont il a le secret : ambiance cool, cuisine inventive et happy people en terrasse. Pour son deuxième été, le patron rejoue le ticket gagnant avec Léa Bizalion (ex-bar-tabac du Terminus à Endoume saison 2018) pour le meilleur. En terrasse au déjeuner, collègues de bureaux et amis de passage tirent la chaise entre ombre et soleil. L’ardoise circule de table en table et se lit vite : une salade, un sandwich chic, deux assiettes et un dessert.

Le Club RivieraRépondant aux desseins d’un Victor plus que jamais en quête de simplicité efficace, Léa redouble de créativité sans jamais heurter : pâtes calamaratta gambas persillade-courgettes sautées et agrumes, plantureuse côte de cochon et pommes de terre rôties-petits pois et pois gourmands crème ciboulette-persil donnent le la. Léa raffole de ces herbes qui ponctuent ses recettes, comme des virgules, points de suspension et autres injonctions vertes qui apportent de la fraîcheur.

Dans le même genre, la salade Riviera, heureux mélange de quinoa-menthe concombre et aubergines grillées, s’égaie de feuilles de menthe et herbes fraîches surlignée d’une vinaigrette citronnée. La feta apporte crémeux et liant à la composition ; quelques grains de grenade, des pois chiches et lamelles de radis pour le croquant, ne sont pas sans évoquer les gimmicks d’un Yotam Ottolenghi, décidément très en cour dans les restos en vue de Marseille. Peu satisfaite des pains qu’on lui proposait, et au plus grand bonheur de Victor, Léa cuisine elle-même ses pains bagels. Elle les tartine de mayonnaise citron-pickles, betterave et pastrami lui aussi maison. C’est net, vigoureux et coloré dans un match chou rouge râpé et lamelles de betterave très appétissant.

Point d’orgue du déjeuner, et illustration du vent imaginatif qui souffle sur le club, la tartelette se compose d’une simplissime pâte filo ultra croustillante garnie de crème fouettée et de suprêmes d’orange. Aromatisée à la fleur d’oranger, l’assiette n’est pas sucrée et laisse libre cours aux agrumes pour se la raconter. Alors faut-il y aller ? C’est évident, il suffit de relire les lignes qui précèdent. Oui car cette adresse nous offre une vision de la cuisine méditerranéenne contemporaine, urbaine et light qu’on adore.
Club Riviera, 1, rue Méry, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 91 77 37. Déjeuner de 14 à 20 €.

Et le soir c’est la buvette du Club Riviera

Cet été, on poussera jusqu’à la Buvette du Club Riviera pour “se poser en terrasse avec quelque chose de bon à boire et à manger”, voilà pour le pitch. Vous craquerez pour le gin greek fizz (gin infusé au romarin, citron, concombre et sucre de canne) ou le mediterranean mule (vodka, ginger beer, gambetta et citron vert) et les med’rolls, fierté locale consistant en petits hot-dogs revisités en mode mare nostrum. Quelques bières et verres de vin complèteront l’offre mais surtout, surtout, c’est pour l’ouzo et le raki qu’on viendra car les adresses qui en proposent sont rarissimes. Merci Victor d’avoir pensé aux grecs amateurs d’ouzo et libanais, friands d’arak…
Lancement le 20 juin (mais on peut y aller avant !), tous les vendredis et samedis soir.

Infos express

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter