Restaurants en Provence

L'Auberge de Lagarde d'Apt

Restaurant
C’est ici, à plus de 1000 mètres d’altitude, que l’observatoire astronomique Sirene accueille le public pour découvrir le ciel. Rien d’étonnant à ce que Michelin ait attribué une étoile à ce restaurant en février dernier. Une récompense pour Laetitia et Lloyd Tropéano, 33 ans chacun, tombés amoureux de ce village et de cet ancien bunker entièrement réaménagé par la mairie. “Lloyd a fait l’école hôtelière d’Aurillac où sa famille s’était installée, raconte son épouse. Enfant, il cuisinait déjà pour ses frères et soeurs”. Après ses années d’apprentissage chez Louis-Bernard Puech dans le Cantal, Lloyd Tropéano intègre la brigade de Régis Marcon et y gravit les marches de la confiance du chef 2 étoiles. L’aventure durera 8 ans. Après un passage à Rodez puis à Saint-Genest Malifaux dans la Loire, l’envie de retrouver le Vaucluse se fait pressante chez Laetitia. Au hasard d’une visite à Lagarde d’Apt le 14 juillet 2010, le couple se lie avec Elisabeth Murat qui devine en eux de parfaits locataires. Et si le restaurant ramenait de la vie au village ? Madame le maire est visionnaire. Les premiers clients seront servis le 1er octobre suivant. Depuis, travaillant le petit épeautre de M. Fra, les agneaux de la famille Bonnet et les cochons du Ventoux, Tropéano et son second, Johann Laurent, magnifient le terroir à l’instar du cochon du Ventoux que l’on savoure en 3 façons (filet de cochon roulé cuit aux arômes de Provence, le gigot braisé longuement, l’épigramme de poitrine, l’épaule en petits farcis, jus court). Avec l’étoile et la reconnaissance nationale, Lagarde d’Apt entre dans le cercle fermé des chefs qui méritent leur titre. “C’est une cuisine classique, très généreuse, il y a de l’émotion dans ses assiettes” souffle Laetitia. Et femme amoureuse ne ment pas.

Adresse RD 34, 84400 Lagarde d’Apt ; résas au 04 90 74 57 23.
Fermé lundi et mardi. Tarifs aux environs de 22 € à midi ;
formules autour de 40 €. Carte 55 € environ. Le prix du café : 2,90 €.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.