Art de vivre

Le Bar des Amis, nouveau rendez-vous copain de la Pointe Rouge

le bar des amisIl y avait là, un hangar à bateaux qui, aux heures sombres de la Seconde Guerre mondiale, a été transformé en bar que fréquentaient assidûment les jockeys de l’hippodrome Borély. Voilà un peu plus de 3 mois, le temps d’un total relookage, que le Bar des Amis retrouve énergie et bonne humeur avec l’arrivée de Ivan et Mélanie Sinko derrière le comptoir de ce rendez-vous chaleureux. “Je suis niçois d’origine et j’ai dans l’idée de servir de bons pan bagnats ; ici, c’est le spot idéal pour l’accompagner d’une bouteille de rosé, sourit Ivan Sinko. L’avenir nous dira si les Marseillais aiment ça ou pas”… De belles tomates, des oeufs, des anchois, du thon… On mange le pan bagnat en saison quand les produits sont au meilleur : “Nous n’avons pas la prétention de faire de la restauration. Initialement, on pensait proposer des apéros à l’italienne avec de bons grignotages et puis on se rend compte que les gens traînent à table et se régalent de nos assiettes à mi-chemin entre les tapas et l’assiette”, souffle Mélanie.
Passionné de gastronomie, Ivan a eu recours à ses amis, Pierre-Antoine Denis et Stéphanie des restaurants la Cantinetta et Otto, pour l’aider dans sa quête aux bons produits. “J’ai aussi été aidé par Rodolphe, de la pizzéria l’Eau à la bouche, qui nous a aussi beaucoup assistés dans notre projet” poursuit Ivan. Ce dernier revendique plusieurs vies ; docteur en pharmacie qui a dirigé des officines pendant 30 ans, Ivan Sinko a aussi fondé une entreprise de sécurité et dirigé le casino de Biscarosse. Solide gaillard qui a grandi dans le Sud-Ouest, passionné de surf, il écrit un nouveau chapitre, gourmand cette fois-ci.

“Un lieu de vie”
Mélanie aussi a fait le grand saut ; cette londonienne a enseigné l’anglais chez Kedge business school à Marseille et confesse également une passion pour les produits, la simplicité des assemblages et les bons assaisonnements : “Nous ne sommes pas issus du sérail mais sommes convaincus qu’en proposant des produits dûment sélectionnés et sobrement composés, nous pouvons séduire les amateurs de bonne choses” poursuit le couple. Leur culture s’est construite au gré des repas pris chez Jacques Maximin, Mauro Colagreco au Mirazur (Menton) et le chef anglo-israélien Yotam Assaf Ottolenghi. “Le bar des Amis est un lieu de vie ; on y vient pour le café dès 6h30 et jusqu’à deux heures du matin le bar évoluera au fil de la journée en petite brasserie et rendez-vous apéritif au soleil couchant. Nos charcuteries arrivent d’Italie, les anchois et le thon d’Espagne, les légumes forcément de Provence… Notre mission consistera à régaler nos hôtes d’un sandwich chorizo-panisse, d’une tartine anchois-beurre, de plateaux mixtes et plein de surprises qui défileront au fil de l’année”, dit Ivan. Le bar est ouvert, il attend ses amis.

Le Bar des Amis, 23, ave de la Pointe-Rouge, Marseille 8e arr. ; 04 91 96 17 62. A noter : la soirée du 30 avril, Kong DJ set – mix of swing beats and 60’s pyschedelic surf-music.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.