Restaurants en Provence

Le New Dalat, un classique pour se faire plaisir

resto new dalat
Soupe piquante, rouleaux crus au canard, la fraîcheur est au rendez-vous

Ce restaurant sino-vietnamien a été fondé en 1982 et les actuels propriétaires s’y sont installés en 2002. Il appartient à cette famille des adresses hautement recommandables dont on ne comprend jamais pourquoi personne ne s’y est jamais intéressé. Le casting est simple : Madame est en salle et Monsieur en cuisine. Murs jaunes, lanternes chinoises, éventails, tableaux aux dessins de nacre… Aucun poncif des décors du genre n’y échappe. Il en est de même de la carte, alors ne vous perdez pas dans les interminables suggestions et plongez direct sur la soupe piquante spéciale, à réserver aux amateurs de piment car celle-ci ne rigole pas… Elle est puissante. Les rouleaux au canard ou aux crevettes se partageront pour plus de convivialité. Le poulet à l’ananas est très décevant et ne vaut pas le détour en revanche, il faut impérativement demander les cuisses de grenouilles croustillantes qu’on plonge dans une sauce ail-citron : exceptionnelle pour sa longueur en bouche. Le riz thaïlandais relevé accompagne les plats (porc au basilic ou boeuf luc lac) et fait l’unanimité. Comme toujours en pareil lieu, oubliez les desserts qui n’ont définitivement aucun intérêt. Alors faut-il y aller ? Oui parce que les assiettes sont fraîches, les recettes maîtrisées et les quantités honorables. Il faut vraiment le vouloir pour dépenser plus de 25 € par tête alors ne vous privez pas…

Le New Dalat, 3, rue Méry, Marseille 2e arr. ; résas au 04 91 56 14 18. Carte 20-25 €.

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.