Restaurants en Provence

Pizzéria la Familia, l'esprit famille

Il en va des pizzérias comme de leurs propriétaires. Ici, les deux patrons et copains dans la vie, Guillaume et Benoît, ont insufflé dans leur établissement un esprit tout à la fois étudiant et familial. Les générations s’y croisent dans une belle ambiance au point qu’y aller sans réservation révèle une témérité rare : en un mot, réservez vos couverts sans quoi, il faudra patienter une bonne heure pour s’attabler.
Classiques d’entre les classiques, l’anchois, la fromage, la royale, la mozza ou figatelli se pâment sur des pizza la familia aixdisques de pâte fine, croustillante voire légèrement brûlée sur les bords. Quatre recettes “spéciales” (la Morgan, speck, speckonzola et montagnarde) apportent leur touche d’originalité. Outre la pâte fine, il faut aller chercher le succès de cette adresse dans les sauces tomates aromatiques, jamais acides, encore moins aigres. Vendredi et samedi dernier, tout juste sorties du four, les souris d’agneau confites au feu de bois au miel et aux herbes ont fait des ravages en salle.
Sur l’ardoise, les viandes grillées au feu de bois défilent : andouillette 5A, escalope de veau milanaise toute fine et, à la façon d’une raclette, servi avec du jambon cru, des pommes de terre, des tranches de pain grillé et de la salade, le camembert rôti à la braise s’impose. En guise de dessert, deux énormes profiteroles à partager à deux ou trois suffisent à conclure un repas sans prétention.

Alors faut-il y aller ? Oui parce que sans être inoubliable, cette maison est d’une constante régularité dans la qualité et les tarifs. On y mange simplement avec un dessert et un café pour 20-25 euros environ, ce qui, par les temps qui courent, n’est pas si… courant.

Pizzéria la Familia, 20, rue Boulegon à Aix ; résas au 04 42 23 51 58. De 20 à 25 € par tête.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter