Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

En direct du marché

Le Pain des Collines : une autre façon de faire du pain

pain des collinesNiché en plein centre du vieux village des Accates, le Pain des Collines promeut, et ce depuis une quinzaine d’années, une autre façon de faire du pain, loin des terminaux de cuisson et chaînes industrielles. Ouverte en avril 2005 par Robert Barbier, cette boulangerie ne travaille qu’avec des produits issus de l’agriculture biologique régionale. Eric Meradou, qui a racheté l’établissement il y a maintenant 3 ans, a tenu à préserver cette méthode de travail. Comment définir le pain bio ? « D’abord, il faut se fournir en farines uniquement auprès de moulins bio », affirme Antoine Mollard, employé boulanger au Pain des Collines. Antoine et son équipe travaillent avec les produits du moulin Pichard, le dernier moulin totalement bio encore en activité dans les Alpes de Haute-Provence. Ils se servent également auprès du moulin de Colagne, situé à Chirac en Lozère, pour ses farines travaillées à à la meule de pierre de silex, la garantie d »un meilleur « comportement en panification ».

Des moulins bio en Provence et en Lozère

L’entreprise fait également appel aux services du moulin Saint-Joseph, à proximité de Grans, à quelques kilomètres de Lançon-de-Provence. Depuis 1987, les propriétaires perpétuent la tradition de la fabrication des farines de céréales grâce à l’énergie des eaux de la Touloubre sur laquelle a été construit le moulin. Grâce à ces matières premières de qualité, le Pain des Collines utilise un levain naturel liquide comme agent de panification : « Grâce à ce levain liquide, le pain se révèle plus généreux, en raison de son temps de levée plus long. De plus les ferments présents dans notre levain donnent une certaine acidité au pain, agréable en bouche » explique Antoine. Les boulangers du Pain des Collines utilisent plus d’une quinzaine de farines différentes (blanc, seigle, intégrale, 9 céréales etc.) pour quatre levains distincts : blanc, sarrasin (sans gluten), kamut et épeautre. Selon Antoine, un bon pain bio ce sont avant tout cinq qualités essentielles : « Un pain bien fermenté, une belle couleur, une bonne odeur, une longue conservation 3 à 4 jours minimum, et puis qu’il soit volumineux et généreux » avertit-il. Les pains du pain des Collines sont aussi disponibles dans certains magasins spécialisés de Marseille (Biocop, des coopératives bio, ou certaines Amap). « Les clients sont encore frileux à acheter bio, en raison du prix. Et pourtant, quand on regarde un peu, nous sommes moins chers et meilleurs. Le bio c’est l’avenir ! », affirme sans hésiter Antoine. Reste à convaincre les clients.

Kevin DACHEZ

Le Pain des Collines, 11, place Saint-Christophe, les Accates, 11e arr. ; 04 91 43 38 63. Fermé le dimanche.
Pain de 500g, selon variété, entre 2,50€ et 4€.

Le moulin Pichard, Chemin du Moulin, à Malijai ; 04 92 34 01 0420
Le moulin de Colagne, 48100 Chirac en Lozère ; 04 66 32 70 03
Le moulin Saint-Joseph, quartier Béraude, chemin du Moulin à blé, 13450 Grans ; 04 90 59 00 98 (fermé le week-end).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.