Restaurants en Provence

Le Ryad : nouveau paradis vert et gourmand de Mouna Gerchi

le RyadCet immeuble abrite un hôtel depuis 1920 et a connu plusieurs vies. Racheté par une Marocaine en 2005, il a pris le nom et l’allure d’un ryad ; comme une parenthèse lointaine dans le centre-ville, une bulle de charme au calme étonnant. L’actuelle propriétaire, Valérie, réfléchissait depuis quelques années à ouvrir un restaurant au rez-de-chaussée, dans le jardin. La rencontre avec Mouna Gerchi, il y a quelques mois, a précipité les choses. Cette dernière quittait son Moon’s kitchen et cherchait un point de chute, l’opportunité était trop belle.

Bien vite, quelques tables ont été dressées dans ce jardin verdoyant et étonamment frais en été. Mouna n’a rien changé de sa façon d’accueillir, sourire et embrasser ceux qui, au fil des semaines, deviennent ses amis. Pas de carte, elle propose à haute voix et le client dispose. Curry vert à la Thaï, maquereau au four, brioche perdue glace vanille… Les assiettes sont bariolées, composées comme un zellige,  un “itinéraire unique” dit-elle non sans charme. Chaque jour, au gré des trésors ramenés du marchés, le tour du monde nous conduit du poulet yassa au tajine, du poulet thaï au cake au citron. Au déjeuner, quelques supions sautés en persillade, accompagnent un riz noir, un fenouil grillés, de l’oignon confit, quelques tranches de courgettes. Une virgule acide de citron, le gras d’une huile d’olive, l’ail et le rissolé des sucs de cuisson des supions, chaque fourchette apporte son lot de saveurs, appuyées et évidentes.

Le cake au citron et pavot est nappé d’un coulis de mangue et d’un sorbet citron. Juste à côté, une table de 8 amis fête un anniversaire, un jeune couple est tout heureux de ce moment au calme, loin de tout, un ami est venu par surprise et a fini par s’asseoir à table pour déjeuner ensemble. Alors faut-il y aller ? Oui parce que la cuisine de Mouna est celle d’une copine ou d’une maman qui gâterait chacun de ses enfants ; il s’agit d’une cuisine sans artifice, peu technique certes mais très généreuse et heureuse. Oui pour ce jardin surprenant de calme en centre-ville. Oui enfin, pour le rapport qualité-prix qui est excellent.

Le Ryad, 16, rue Sénac de Meilhan, Marseille 1er arr. Infos au 04 91 47 74 54. Plat du jour : 16 € ; menu complet, 21 €.

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter