Restaurants en Provence

Moon’s Kitchen, un déjeuner avec Mouna Gerchi dans son jardin ultra confidentiel

Moon's KitchenMouna n’a d’autre ambition que de faire plaisir. Cette marseillaise revenue dans sa ville il y a 3 ans, a enfin donné corps à son rêve : animer une cantine familiale. “Ici, c’est comme à la maison, on y sert une cuisine métis”, explique à chacune des tables cette artiste plasticienne. Esprit fifties, récup’, l’adresse de Mouna Gerchi est empreinte de nostalgie heureuse, les meubles sont bariolés, relookés, les assiettes dépareillées. La salle propose quelque 20 places assises et le jardin une trentaine. C’est là l’atout maître de cette adresse cachée en pleine rue Thubaneau. On y entre par la boutique de la créatrice Zoé la fée, on s’émerveille devant cet amoncellement hétéroclite de vêtements et accessoires multicolores. La “cantine” s’ouvre sur un jardin, une cour magnifique qui partage un très beau tilleul avec le musée du Mémorial de La Marseillaise. Un jardin en pleine ville, une bulle de calme et de nature, une parenthèse de nulle part ceinte d’immeubles datant des XVIIe et XVIIIe siècles. Moon’s Kitchen est un rêve dont Mouna Gerchi est l’héroïne.
mouna gerchiAu rang des “plats familiaux qui rassasient” comme le dit la maîtresse des lieux, un caviar d’aubergine, des pancakes de cabillaud-curry-crème de poivrons et de poireaux, des haricots verts en salade avec des tomates et des graines de grenade, des ailes de poulet croustillantes, des gnocchis à la crème de poivrons-parmesan et roquette… Chacun y trouve son bonheur, jusqu’aux végétariens qui trouveront une suggestion au moins chaque jour. Le dessert, un duo mi-cuit chocolat (parfait) et une verrine d’orange-mascarpone achève de convaincre.
Alors faut-il y aller ? Oui d’abord pour le jardin et cette formidable enclave de paix et de calme ; oui ensuite pour la chaleureuse Mouna qui enveloppe de gentillesse chacun de ses hôtes martelant qu’ici on mange sain à défaut de sophistication qui, pour être jolie, n’apporte rien. Oui, enfin, pour le rapport qualité-prix de ce Moon’s Kitchen définitivement atypique…

Moon’s Kitchen, 17, rue Thubaneau, Marseille 1er arr. Infos au 06 58 30 77 81. Plat du jour : de 9 à 11 €. Yoga brunch le samedi matin, et “chaque vendredi c’est tradi” avec des spécialités du Liban, du Sénégal, de Tunisie.

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter