Marseille Restaurants en Provence

Le Vendôme, une brasserie aux accents d’Italie

Vendôme

Il n’aura échappé à personne que le Vendôme a fait l’objet d’une totale rénovation. L’opération était risquée car on craignait pour son âme de brasserie qui, au final, s’en trouve conservée, voire amplifiée. Et comme l’union fait la force, Fabrice et Pierre, déjà figures tutélaires de la Boccascena au pied de la tour la Marseillaise, se sont adjoints les talents de Thibault (ex-Roy René, la Villa, Sofitel) pour composer une carte efficace, qui vise juste et parvient à satisfaire tous les goûts.
Lorsqu’arrrive l’heure du déjeuner, la salle et les terrasses sont prises d’assaut par les juristes qui sont légion dans le quartier, proximité du palais de justice et de la « maison de l’avocat » oblige. Irréprochables œufs mimosa au goût légèrement vinaigré-moutardé, pâté en croûte de l’ami Pierre Lody et panisses se partagent autour d’un apéritif. La copieuse salade César et les croque-monsieur truffés croustillants indiquent le sens du vent qui nous mène inexorablement sur les rivages ligures et amalfitains. Ravioli à la daube, cannelloni broccio et menthe fraîche, gnocchi presto-burrata et tagliatelles crème de pancetta et chips de parmesan parleront au cœur des amateurs de milanaise de veau et pasta napolitaines.

Les minutes s’écoulent, le Vendôme a fait le plein et les temps d’attente respectent les obligations d’une pause qui excède rarement l’heure et demie. La tataki de thon, cuit à la perfection est posé sur un riz noir venere arrosé de sauce thaï en mode tout doux. La cuisine ouverte sur la salle permet au chef, Mehdi Gatehouse, de prendre le pouls du service et imprime son rythme. Le plat du jour, un cœur de rumsteack-sauce aux cèpes et frites fraîches, cartonne.
Une brasserie ne serait pas une brasserie sans panna cotta, tiramisu ou fromage blanc. La mousse au chocolat (de bonne densité) et la salade de fruits frais, pour qui surveille sa taille, restent parmi nos desserts préférés. L’ambiance est détendue ; d’une table l’autre, il y a toujours un visage et un sourire connus et les poignées de mains incitent à se revoir. Ça tombe bien, le Vendôme propose tous les soirs des planches assorties de vins et verres de pastis. A la sortie du bureau, traîner avec les copains, en terrasse, avec les journées qui commencent à faire des heures sup’, c’est bon pour le moral ça !

Le Vendôme, 48, rue Grignan, Marseille 1er. Infos au 04 91 61 40 96. Carte 22-27 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.