Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

1er Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Le Vendôme, une brasserie aux accents d’Italie

Vendôme

Il n’aura échappé à personne que le Vendôme a fait l’objet d’une totale rénovation. L’opération était risquée car on craignait pour son âme de brasserie qui, au final, s’en trouve conservée, voire amplifiée. Et comme l’union fait la force, Fabrice et Pierre, déjà figures tutélaires de la Boccascena au pied de la tour la Marseillaise, se sont adjoints les talents de Thibault (ex-Roy René, la Villa, Sofitel) pour composer une carte efficace, qui vise juste et parvient à satisfaire tous les goûts.
Lorsqu’arrrive l’heure du déjeuner, la salle et les terrasses sont prises d’assaut par les juristes qui sont légion dans le quartier, proximité du palais de justice et de la « maison de l’avocat » oblige. Irréprochables œufs mimosa au goût légèrement vinaigré-moutardé, pâté en croûte de l’ami Pierre Lody et panisses se partagent autour d’un apéritif. La copieuse salade César et les croque-monsieur truffés croustillants indiquent le sens du vent qui nous mène inexorablement sur les rivages ligures et amalfitains. Ravioli à la daube, cannelloni broccio et menthe fraîche, gnocchi presto-burrata et tagliatelles crème de pancetta et chips de parmesan parleront au cœur des amateurs de milanaise de veau et pasta napolitaines.

Les minutes s’écoulent, le Vendôme a fait le plein et les temps d’attente respectent les obligations d’une pause qui excède rarement l’heure et demie. La tataki de thon, cuit à la perfection est posé sur un riz noir venere arrosé de sauce thaï en mode tout doux. La cuisine ouverte sur la salle permet au chef, Mehdi Gatehouse, de prendre le pouls du service et imprime son rythme. Le plat du jour, un cœur de rumsteack-sauce aux cèpes et frites fraîches, cartonne.
Une brasserie ne serait pas une brasserie sans panna cotta, tiramisu ou fromage blanc. La mousse au chocolat (de bonne densité) et la salade de fruits frais, pour qui surveille sa taille, restent parmi nos desserts préférés. L’ambiance est détendue ; d’une table l’autre, il y a toujours un visage et un sourire connus et les poignées de mains incitent à se revoir. Ça tombe bien, le Vendôme propose tous les soirs des planches assorties de vins et verres de pastis. A la sortie du bureau, traîner avec les copains, en terrasse, avec les journées qui commencent à faire des heures sup’, c’est bon pour le moral ça !

Le Vendôme, 48, rue Grignan, Marseille 1er. Infos au 04 91 61 40 96. Carte 22-27 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.