Restaurants en Provence

Le Vendôme, une brasserie aux accents d’Italie

Vendôme

Il n’aura échappé à personne que le Vendôme a fait l’objet d’une totale rénovation. L’opération était risquée car on craignait pour son âme de brasserie qui, au final, s’en trouve conservée, voire amplifiée. Et comme l’union fait la force, Fabrice et Pierre, déjà figures tutélaires de la Boccascena au pied de la tour la Marseillaise, se sont adjoints les talents de Thibault (ex-Roy René, la Villa, Sofitel) pour composer une carte efficace, qui vise juste et parvient à satisfaire tous les goûts.
Lorsqu’arrrive l’heure du déjeuner, la salle et les terrasses sont prises d’assaut par les juristes qui sont légion dans le quartier, proximité du palais de justice et de la « maison de l’avocat » oblige. Irréprochables œufs mimosa au goût légèrement vinaigré-moutardé, pâté en croûte de l’ami Pierre Lody et panisses se partagent autour d’un apéritif. La copieuse salade César et les croque-monsieur truffés croustillants indiquent le sens du vent qui nous mène inexorablement sur les rivages ligures et amalfitains. Ravioli à la daube, cannelloni broccio et menthe fraîche, gnocchi presto-burrata et tagliatelles crème de pancetta et chips de parmesan parleront au cœur des amateurs de milanaise de veau et pasta napolitaines.

Les minutes s’écoulent, le Vendôme a fait le plein et les temps d’attente respectent les obligations d’une pause qui excède rarement l’heure et demie. La tataki de thon, cuit à la perfection est posé sur un riz noir venere arrosé de sauce thaï en mode tout doux. La cuisine ouverte sur la salle permet au chef, Mehdi Gatehouse, de prendre le pouls du service et imprime son rythme. Le plat du jour, un cœur de rumsteack-sauce aux cèpes et frites fraîches, cartonne.
Une brasserie ne serait pas une brasserie sans panna cotta, tiramisu ou fromage blanc. La mousse au chocolat (de bonne densité) et la salade de fruits frais, pour qui surveille sa taille, restent parmi nos desserts préférés. L’ambiance est détendue ; d’une table l’autre, il y a toujours un visage et un sourire connus et les poignées de mains incitent à se revoir. Ça tombe bien, le Vendôme propose tous les soirs des planches assorties de vins et verres de pastis. A la sortie du bureau, traîner avec les copains, en terrasse, avec les journées qui commencent à faire des heures sup’, c’est bon pour le moral ça !

Le Vendôme, 48, rue Grignan, Marseille 1er. Infos au 04 91 61 40 96. Carte 22-27 €.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.