Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

2e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

La Boccascena, au pied de la Marseillaise, pour manger italien

Dans ce quartier XXL, ce sont les sandwicheries et autres saladeries qui trustent la majorité des propositions déjeunatoires. Les restaurants sont rares et celui-ci, tout au pied de la tour la Marseillaise, entre silo et cinéma, attire l’oeil, mêlant l’esprit brasserie et trattoria. La salle de 150 couverts et la terrasse laissent augurer des potentialités de la Boccascena, à la hauteur des tours. C’est tous les jours le même rituel : à 12h30, la salle affiche quasi-complet et le bal des serveurs et serveuses débute, respectant au souffle près le tempo donné par la brigade de 8 personnes qui « envoie » les assiettes. Il faut faire vite, le client dispose de peu de temps, et ne jamais décevoir, pour conserver l’espoir de les voir revenir demain. On se croirait presque dans une brasserie francilienne…

La BoccascenaLa carte de la Boccascena, elle, n’a rien de nordique et propose une litanie sans surprise des stars de la tradition transalpine : pane tostato, insalate (Caesar, mama, greca, vegetariana), des carpaccio, saltimbocca, scalopina alla milanese et toute une ribambelle de pizza, une dizaine en tout, parmi lesquelles la stracciatella (jambon de Parme, roquette; tomates fraîches et stracciatella) aura votre préférence. La pasta, spaghetti alle vongole, linguine al pesto, ravioli aux cèpes-truffe d’été, gnocchi frais-pesto-burratina et pignons, ne manque pas à l’appel… Il faudrait être bien difficile pour ne pas y trouver son bonheur.

La BoccascenaLa focaccia au jambon blanc à la truffe-peccorino pepato est grillée, servie toute chaude avec une très généreuse poignée de roquette. Heureux prélude à ces boulettes de boeuf sauce tomate et spaghetti servies dans une poêle évoquant les ambiances de ferme et familiale. Les assaisonnements et cuissons sont respectés, les assiettes conformes aux intitulés. Les gens parlent, on devine très vite qui travaille où. Difficile d’entretenir un secret. Tiramisu, pana cotta, mi-cuit chocolat, cannoli siciliens… Certains hésitent mais pas trop longtemps car l’horloge presse. A l’heure du départ, les sourires sont sur tous les visages. Les serveurs ont (beaucoup) marché, la cuisine a (beaucoup) envoyé. Demain, il faudra recommencer…

La Boccascena, 50, quai du Lazaret, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 89 76 29. Plat du jour, 13 € env. Carte, de 20 à 32 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.