En direct du marché

Lemarié, 5 années de bonheur fromager

Il aurait pu rester cadre informatique dans une obscure société aussi sombre que son costume mais ce natif de Saint-Malo a tout envoyé balader en 2009 pour se consacrer corps et âme à son unique passion : la fromagerie. Et il a bien fait. Octobre 2010 – printemps 2015, Benoît Lemarié a gagné son pari : « Je suis pleinement satisfait, dit-il avec son beau sourire. Il se passe ici tout ce que j’ai voulu », lâche-t-il en affirmant que ses clients lui renvoient le bonheur qu’il leur offre. « Je suis le dernier maillon d’une chaîne de gens qui vivent avec les mêmes valeurs. Je suis le maître de 25 mètres carrés sur terre où tout se passe comme j’en ai envie » poursuit le quadragénaire incapable de donner son âge : « J’ai 46 ou 47 ans, je ne sais plus ».

collage lemarieDans la petite boutique de la rue d’Italie, ce sont de 80 à 100 références qui cohabitent au fil des saisons : « En ce moment, c’est le plein moment de l’oussau iraty, des laguioles, des salers de l’été 2014 et des comtés 18 mois de l’été 2013 » énumère Lemarié. Pour chaque fromage évoqué, il tranche une fine lamelle pour goûter : « La palette des goûts sur un comté est phénoménale, on va du cuir de la bête au vert du poireau ». Rétifs aux fromages les Provençaux ? « Les gens d’ici s’intéressent à tous, rétorque le fromager aixois. Je vends 15kg de beurre Bordier par semaine, au pays de l’huile d’olive c’est fort non ? ».

Son plateau idéal
C’est le printemps en Provence, la pleine saison des chèvres, brebis (roquefort), « avec des animaux qui ressortent en pâturages, les laits n’en sont que meilleurs » confirme Benoît Lemarié. Sur son plateau idéal, le fromager conseille un mix entre fromages de chèvres, croûtes fleuries et croûtes lavées. « Un plateau équilibré proposera les 3 laits de chèvre, vache et brebis. N’en achetez pas beaucoup pour revenir régulièrement les acheter affinés à point. Sinon, enveloppez vos fromages dans leur papier et entreposez-les dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, surtout pas dans une boîte en plastique ! »

Enfin, et parce qu’il adore contester les conventions, Benoît Lemarié invite à savourer les fromages à l’apéritif : « C’est largement meilleur lorsqu’on a faim plutôt qu’après la daube de tatie Danielle non ? » En plus, tatie Danielle rate toujours la daube…

Fromagerie Lemarié, 55, rue d’Italie, 13100 à AIX ; 04 42 66 50 06.

2 commentaires

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Un Père du pays malouin, une Mère du Cantal, les vacances en famille « à l’estive » dans un buron près de Salers. C’est peut-être la formule qui a donné à BENOIT sa vocation de fromager ?
    Affaire à suivre à Aix en P….

    • Je pense qu’il y a une erreur: une mere du cantal sous le nom de raphael ? c’est plutot la fiche de Benoit le fromager?
      En tout cas bonjour à celui des deux qui le lira!Si comme je le pense c’est Benoit, peux tu me donner des nouvelles de ton pere?
      PS fais tu des livraisons et comment proceder?

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux