Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

► Kouss-Kouss festival le rendez-vous de la rentrée revient cette année du 29 août au 8 septembre. Au programme, des centaines d’établissements qui proposeront leur version de ce plat emblématique, avec pour thème cette année : « 1001 graines ». Le 31 août, 5 000 couscous seront servis et offerts sur le Vieux-Port dans le cadre de l’Été marseillais par la Ville de Marseille et l’office de Tourisme.

Marseille

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.
Juan Pulgarin… le come back. Le plus célèbre colombien de la ville reviendra d’ici le mois de mai rue d’Aubagne pour nous y régaler des spécialités qui ont bâti sa réputation.

Une bière à la navette. Ils étaient tous là, jeudi 4 avril au soir, sur la place de Lenche, à goûter et célébrer cette nouvelle bière de la brasserie la Minotte. Une bière blanche aux accents marseillais, aux parfums des navettes des Accoules ! Bien sûr, José Orsoni dit-Jo Navettes, et ses enfants, Marie-Julie et Clément étaient de la fête, pas peu fiers de cette création à laquelle ils ont participé (surtout Clément)… Une bière ultra fraîche, très peu amère qui a nécessité 20 kg de biscuits par brassin et quelque 2 mois de fermentation. A découvrir à la Descente des Accoules (le caviste du 4, rue de l’Evêché, 2e), au Café du théâtre (12, place de Lenche, 2e) et dans tout le réseau des revendeurs des bières La Minotte.
• Infos au 04 91 90 99 42

Suis-nous sur les réseaux

Magazine

Le bistrot-cave à vins les Buvards a décroché l’enseigne, c’est fini

Les Buvards ont décroché l'enseigne

Ce samedi 15 juillet 2023 a été marqué par le dernier service, en présence de vignerons et de clients devenus amis, des Buvards. Le bistrot à vins avait été fondé, voilà 16 ans, par Frédéric Coachon au 34, de la Grand’rue (2e arr). Laetitia Pantalacci l’avait rejoint dans l’aventure pour porter la bonne parole du vin nature dans une ville où ils furent des précurseurs. Lieu de référence en matière de vins nature, ce bistrot proposait également un vaste choix de quelque 250 références évoluant au fil des saisons et des découvertes de Fred. « Je ne vise pas l’exhaustivité mais le reflet de nos goûts et exigences » avait coutume de dire le caviste qui se transformait en cuisinier aux heures des repas. « Nous avons vendu le local mais je reste propriétaire du nom Les Buvards, précise Fred. Je crois que nos successeurs garderont une activité bistrot et cave, ils ont dit aussi qu’ils vendraient du café et d’autres choses ».

Les Buvards avec Fred et Laetitia

« Chez nous, il n’y a que des vins droits, sans défaut car laisser faire la nature est une chose mais faire bon c’est très important aussi » précisait Laetitia en donnant à goûter un Chifoumi d’Edouard Fortin (dom. des Quatre Pierres) pendant que Fred soignait ses coeurs de canard flambés ou un jambon de porcelet aux herbes. Dans la plus pure tradition bistrotière, le binôme préparait tout le jour même, devant le client appuyé au comptoir, un verre en main. « Laetittia se donne le temps de réfléchir, elle hésite entre plusieurs options, peut-être de la vente de vin en ligne, pour le moment, elle explore des pistes ».

« Pendant 16 années, on s’est vraiment fait plaisir, on a fait des rencontres et des copains. C’est bien que ça se soit fait en été, en hiver, ça aurait été plus rude »

Fred Coachon

Sommelier de formation, Frédéric a été un pionnier de la génération du vin nature, promoteur radical de la vinification sans sulfites, la culture des vignes en biodynamie et la récolte manuelle. En 2020, il s’est aussi lancé dans le négoce de vin, avec des copains marseillais comme lui  « 5 000 bouteilles à peine, c’est nous qui vendangeons, ça s’appelle les Petits Agités, c’est à Uzès, dans le Gard. Je réfléchis moi aussi, peut-être que je pourrais racheter un tout petit domaine… Là je vais faire un peu de restauration, travailler pour les copains, et puis il y a les vendanges en août bientôt… Je fais beaucoup d’allers-retours avec le Gard ».
La fermeture de ce bistrot-cave, aussi difficile a-t-elle été, s’est faite devant les amis et habitués. Fred a décroché l’enseigne et chacun a pris plaisir à la signer. « L’enseigne je la garde, pour moi ».

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.