Art de vivre

Les Chefs à Saint-Tropez fêtent les producteurs du 23 au 26 avril

les Chefs à Saint-Tropez fêtent les producteursPourra-t-on encore longtemps dire que le Var est une terre riche de produits, d’hommes et de femmes de talents ? “En dix ans à peine, près d’un quart des exploitations agricoles de la région ont disparu” s’émeut Arnaud Donckele, le chef de la Vague d’Or à Saint-Tropez et parrain de l’événement qui agitera le golfe au printemps. Du 23 au 26 avril prochain, les cuisiniers, de l’auberge au bistrot, du restaurant à la table de plage, ont décidé de présenter les producteurs et artisans de la région aux clientèles locale, nationale et internationale, un événement qui s’appellera “les Chefs à Saint-Tropez fêtent les producteurs”.

“L’ambition de ces journées de fête est de valoriser une région au travers de sa gastronomie, bistronomie, de ses chefs et producteurs. Mettre en avant l’ensemble des acteurs de la filière et célébrer notre artisanat et nos producteurs locaux, explique-t-on du côté de l’UMT, l’Union des métiers du Golfe de Saint-Tropez. Nous souhaitons remercier tous les acteurs d’une philosophie de travail basée sur l’excellence et le respect de l’environnement. Une fête qui, nous l’espérons, éduquera et transmettra aux jeunes générations, les valeurs de ces métiers, le savoir-faire sur fond de bienveillance et de curiosité”. Avec, pourquoi pas, la volonté de susciter des vocations sur l’ensemble des filières.

er
Eric Canino : “Cette année, de 70 à 80 producteurs, éleveurs et pêcheurs seront présents, cette fête est un encouragement à résister à l’agro-industriel”.

“Année après année, Saint-Tropez s’affirme de plus en plus comme une destination gastronomique, se félicite Eric Canino. Les plages ont été relancées, de grands noms s’installent suscitant une saine émulation sur les terrains de la qualité et du service”, explique le chef 2 étoiles de la Réserve de Ramatuelle. Comme son homologue Donckele de l’hôtel Cheval Blanc, Canino s’inquiète de l’érosion des métiers agricoles mais tempère : “De plus en plus de jeunes reviennent s’installer, des chevriers, des maraîchers, des pêcheurs… Il faut leur donner envie”. Très logiquement, le rendez-vous des “Chefs à Saint-Tropez fêtent les producteurs” invitera le grand public à respecter les saisons et, surtout, comme le dit Eric Canino : “Enjoindra le public à faire travailler les petits producteurs en bio bien sûr mais également ceux qui, dépourvus du précieux label AB, travaillent dans un très grand respect de la terre ou des animaux et n’ont pas les moyens de payer une certification”.

Les Chefs à Saint-Tropez fêtent les producteurs du 23 au 26 avril

Loic de Saleneuve, le paysan, éleveur et… poète

les Chefs à Saint-Tropez fêtent les producteursVar matin écrit de ce chevrier qu’il est un “homme délicieux, un colosse délicat, un gaillard ex-rugbyman amoureux de la terre, de la vie, de l’Autre et de la magie des sentiments”. Lui, c’est Loic de Saleneuve, une incarnation à lui seul de toutes les valeurs portées par les 4 journées tropéziennes. “En toute logique et intelligence, pour être respectueux de l’environnement, nous devrions nous nourrir principalement de ce qui se trouve auprès de nous. Pour diminuer l’énergie grise à sa portion congrue, pour transmettre la richesse, pour créer et conforter un travail autour de soi et revenir à une société équilibrée, lance le paysan poète en guise de profession de foi”, écrit-il.
Et comme plus de 70 éleveurs, pêcheurs et paysans, Saleneuve sera sur la place des Lices : “Les vrais chefs talentueux cuisinent avec savoir-faire, innovations et intelligence, des plats de saison avec des produits différents d’une campagne à l’autre… A nous les producteurs d’affirmer leurs talents et d’élargir leurs palettes et surtout de faire reconnaître leurs savoir-faire et leurs compétences. Des chefs s’investissent, reconnaissant que leurs accès aux suprêmes, ils le doivent principalement aux produits. A nous paysans et artisans de les accompagner sur ce chemin (…) Durant 2 jours sur la place des Lices, entre personnes passionnées et passionnantes, nous participerons à une délicieuse aventure où le produit et son futur font corps avec sa finalité et son devenir. Nourrir l’Homme à la fois dans son corps et dans sa force vitale”.

Quatre jours pour lancer la saison en mode éthique et gastronomique

Jeudi 23 avril
18h : lancement de l’évènement avec l’accueil conjoint des chefs et producteurs sur le port. Cocktail de bienvenue offert par la mairie de Saint-Tropez, sur la place Grammont et dans les jardins de l’Annonciade.
Vendredi 24 avril
9h : ouverture du Marché des producteurs sur la place des Lices avec de la cuisine en direct et des démonstrations culinaires. Marché complice du Collège culinaire de France
15h30 : Tirage au sort des dîners offerts aux producteurs
De 17h à 19h, réunion du Collège culinaire de France et concours de pétanque (un chef, un producteur et un invité). Sur le port , animation musicale avec dégustation de produits artisanaux
20h : dîners 4 mains dans tous les établissements partenaires.
Samedi 25 avril
9h : ouverture du Marché des producteurs sur la place des Lices avec de la cuisine en direct et des démonstrations culinaires. Marché complice du Collège culinaire de France
De 10h30  à midi : course des garçons de café ; départ de la place des Lices, arrivée sur le port
15h30 : tirage au sort des dîners offerts aux producteurs
16h – 17h : concours de pâtisserie, dressage par les enfants puis dégustation. A 17h : annonce des résultats du concours et clôture.
De 17h à 19h : réunion du Collège culinaire de France et concours de pétanque (un chef, un producteur et un invité). Sur le port, animation musicale avec dégustation de produits artisanaux
20h : dîners 4 mains dans tous les établissements partenaires.
Dimanche 26 avril
PampelonnePour clore l’événement, barbecue géant sur la mythique plage de Pampelonne à Ramatuelle en présence des chefs, producteurs et partenaires.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter