Art de vivre

Oursinade de la fin février avec MPG, un festin d’oursins à Marseille

oursinsCarry-le-Rouet a fêté sa dernière oursinade de l’année dimanche 23 février mais que les retardataires se rassurent, le hérisson de mer tire son baroud d’honneur pour la dernière oursinade de l’hiver, dimanche prochain à Marseille. « Si l’on jugeait les choses sur les apparences, personne n’aurait jamais voulu manger un oursin ! » s’écriait un jour Marcel Pagnol et ce ne sont pas les Provençaux qui le contrediront. Pour preuve, le préambule des festivités liées à MPG en 2020 sera lié au précieux echinoidea avec une grande oursinade organisée sur la place Bargemon, à côté de la mairie, le 1er mars 2020. Comme le veut la tradition, artisans ou producteurs des produits de la pêche (soupe de poissons de roche), écaillers locaux et vignerons proposeront leurs produits à déguster sur des grandes tables partagées. L’occasion de déguster ces fameux oursins en mode éco-responsabilité. Et qui dit éco-responsabilité dit aussi zéro déchet : vaisselle réutilisable, recyclage et compostage prouveront que l’on peut faire la fête à grande échelle sans pour autant peser sur l’environnement.
L’oursin est un animal sauvage : personne en Méditerranée n’a encore réussi à le faire se reproduire ni l’affiner en bassin. Il faut donc aller le « cueillir » sur les rochers lorsque la pêche est autorisée (du 1er novembre au 15 avril), en respectant les quantités limitées par personne et par jour afin de préserver l’espèce, soit en pêche à pied ou sous-marine en partant de la côte, elle est limitée à  4 douzaines  par pêcheur et par jour. En pêche à partir d’un bateau, 4 douzaines par personnes embarquées et par jour avec un maximum de 10 douzaines. Le chef Pierre Gagnaire assure que la saveur des oursins est « d’une complexité inouïe, à la fois amère et sucrée, radicalement marine et légèrement fumée, avec des goûts de noisette, de miel et même de sang ! La texture est crémeuse et fugace. C’est une sensation extrême ». Initiés et néophytes sont attendus avec impatience.

Le 1er mars 2020, place Bargemon, à partir de 11 heures, entrée gratuite, accès personnes handicapées et paiement sur place possible en CB pour la plupart des stands ou espèces.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.