Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
Art de vivre

Les Gamelles, en quête des sincérités quotidiennes qui font sourire

les gamellesAnthony Badal a fondé voilà quelques semaines l’association Les Gamelles. « J’adore cuisiner, c’est un réel plaisir mais une fois que le plat est prêt, c’est un peu triste de se retrouver tout seul devant sa télé pour le déguster », raconte ce jeune marseillais de 25 ans. Epris de cuisine et de partage, Anthony prône la convivialité et les échanges, « cuisiner ne veut rien dire si c’est une approche égoïste, assure-t-il. C’est très émouvant une personne qui vous offre une part de quiche, de pizza, de lasagnes car on se dit qu’au-delà d’une recette, quelqu’un a pensé à vous ». En soulignant par ailleurs que c’est très intéressant de goûter la cuisine quotidienne des autres…

Les Gamelles est née en décembre 2019 avec la création d’un site internet, vitrine des activités futures de l’association. « Pour l’heure, nous avons recueilli plus de 10 inscriptions et on a besoin de visibilité pour porter notre message » dit Anthony Badal. Mercredi 8 janvier, la première réunion des adhérents se tiendra à 19 heures chez Pastels World (29, rue d’Aubagne dans le 1er) : « Le but est très simple, il suffit à chacun de venir avec deux ou trois parts d’un plat qu’on veut faire partager » annonce Anthony Badal. Au menu de cette première réunion également, les présents évoqueront le coût de l’adhésion annuelle à Les Gamelles et le rythme des réunions, « deux fois par mois pour commencer, ce serait bien » dit Anthony Badal. Se réunir pour patager des plats qu’on a cuisinés chez soi, voilà l’idéal de cette toute jeune association : – Je suis très en recherche des valeurs de sincérité » avance Badal. Un exemple et une bonne résolution pour 2020 à suivre pour recréer du lien.

Première réunion de présentation et d’information le 8 janvier 2020 à 19 heures chez Pastels World (29, rue d’Aubagne à Marseille 1er).

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.