En direct du marché

Les glaces 5 étoiles de l'Eléphant rose…

A chaque quartier son glacier disent certains. Et le périmètre Plaine-cours Julien n’échappe pas à la règle. Direction les rues étroites qui jouxtent le cours Julien, rue des Trois Mages. Devant l’Eléphant rose aux pois blancs, autres glaces elephant roseune petite queue d’amateurs attend son tour pour passer commande. Derrière ce nom pour le moins iconoclaste se cache Delphine Godard, artisan glacier depuis plus de dix ans. Avant d’ouvrir son établissement en 2008, cette pâtissière de formation a couru le globe. Apprentie à l’hôtel Lutetia à Paris (45, rue Raspail, VIe), elle s’exile en Birmanie pour y diriger les cuisines d’un hôtel de luxe. Son parcours la conduit ensuite à Londres, où elle travaillera au sein de la brigade du Connaught, un hôtel 5 étoiles dans le quartier de Mayfair, puis avec Gordon Ramsay. 2008, l’année du retour en France. Avec son mari, Delphine s’installe à Marseille, au cours Julien. « Cette ville est un voyage pour moi, je n’ai pas l’impression d’y avoir posé ma valise » raconte-elle. La baroudeuse, riche de toute ces expériences, se spécialise désormais dans la glace artisanale. Le lait et les œufs tout comme le sucre proviennent directement du marché de la Plaine.

Les fruits de Malik et Youssef
Pour les fruits, Delphine se sert chez Malik et Youssef, les principaux primeurs du quartier. Des produits de qualité, la jeune artisan fait le reste. Hormis les classiques vanille, fraise ou chocolat, sa carte se compose de parfums très originaux. Craquez pour un cornet à la pêche citron-thym, très rafraîchissante ou la surprenante association ananas-basilic. Le sorbet au mojito fait partie des nouveautés 2015, avec ses notes légères de rhum et de menthe, un cocktail en cornet ! « Je ne fait pas de calculs savants lorsque je crée de nouvelles recettes, je travaille à l’instinct, je goûte, je recommence et ainsi de suite » explique Delphine Godard. Les sorbets de l’Eléphant sont composés avec plus de 75 % de fruits, saveur et vitamines garanties. Et si vous êtes d’humeur plus salée, Delphine propose une carte de crêpes aux compositions tout aussi élaborées avec des galettes de sarrasin et au beurre demi-sel. Cet été la Viking, garnie avec du saumon fumé, du fromage frais et un chutney de légumes, fera des émules et gageons que la Before Genepi, au reblochon, aux oignons et petits lardons, fera l’affaire… Mais en hiver cette fois !

Kévin Dachez (photos K.D.)

L’Eléphant rose aux pois blancs, 3, rue des Trois Rois; Marseille 6e arr. ; 04 91 47 34 68.
Glaces de 3 à 6 € ; bac demi litre : 8,50 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux