Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

En direct du marché

Chandeleur : cinq adresses pour pécho les navettes de Marseille

Il y a de grands moments dans l’année à ne jamais rater : les duels OM-PSG au Vélodrome et l’arrivée des touristes à Saint-Charles avec des lunettes de soleil qui se mettent à crier qu’il y a du soleil et « elle est où la mer ? » Et puis, il y a le 2 février. Si tu n’as pas le courage de rejoindre l’abbaye de Saint-Victor à 5 heures du mat’ pour la messe de la Chandeleur et la bénédiction des navettes qui suit (en face, au Four des Navettes),u peux quand même sacrifier à la fameuse tradition en dévorant les navettes de Marseille. Et nous, on te refile cinq authentiques adresses, de celles où vont les Marseillais.

les navettes de Marseille millésime 2024 au Four des Navettes de Saint-Victor
Le Four des Navettes Fondée un peu avant la Révolution française, cette boulangerie et son four sont une institution. Se croyant malins, beaucoup ont opposé les navettes de la famille Imbert (propriétaire des lieux) avec celles proposées par José Orsoni aux Accoules. Cette rivalité ridicule a longtemps fait rire les deux familles mais maintenant c’est bon, on passe à autre chose. Donc cette navette maladroitement dorée, blanche et aromatisée à l’eau de fleur d’oranger compte de nombreux partisans. Elle est, et demeure, un fleuron marseillais. Profitez de votre passage pour y acheter une pompe ou des casse-dents aux amandes.
136, rue Sainte (face abbaye de Saint-Victor), 7e arr. Infos au 04 91 33 32 12.

les navettes de Marseille millésime 2024 à la Biscuiterie des Accoules
Les Navettes des Accoules José Orsoni a été approché par Stanford aux USA, la Sorbonne à Paris et Cambridge en Grande Bretagne mais il a toujours refusé de donner des cours de navettologie hors Marseille. Il a formé sa fille, Marie-Julie, et son gendre, Clément, à cet art délicat du biscuit cassant à l’extrieur, tendre à l’intérieur, doré et savoureux afin de faire perdurer la tradition. Originaire du Panier, il y perpétue un geste et en entretient l’âme. Autres pépites sur place : les quatre-tiers et les fameux macarons aux amandes (la version choconoir intense est une tuerie).
68, rue Caisserie, 2e arr. Infos au 04 91 90 99 42. Navettes, 8 € les 250 grammes soit une dizaine.

les navettes de Marseille millésime 2024 en mode mini chez Bada
Le Bada Petit à petit, Mélanie trace son sillon. Preuve de son petit succès et de sa jeune notoriété, elle a ouvert une micro-boutique entre Plaine et Chave en novembre 2023. Sa gamme compte une quinzaine de recettes locales et classiques (canistrelli, spéculos), des curiosités (le bonnet de moine) et des hommages à ses racines syro-libanaises (mahmoul pistache) et des créations. Ses navettes sans arôme ni colorant sont irréprochables et vous séduiront à coup sûr.
38 bis, rue de Bruys, 5e arr. Infos au 06 46 21 04 72. Biscuits, 4 € les 100 g.

La boulangerie aixoise On vous parle de cette adresse un peu comme le symbole de toutes ces boulangeries qui, dans la ville, proposent les navettes de Marseille. A la boulangerie aixoise, haut-lieu du périmètre shopping du samedi après-midi, on les propose en deux versions : biscuitée ou briochée. Chaque jour, un réassort vous permet de les manger fraîches. Un petit plaisir pour combler une petite faim !
45, rue Francis-Davso, 1er. Infos au 04 91 33 93 85. Tarif : 3,80 € l’hecto.

les navettes de Marseille millésime 2024 Chez Biscuiterie 180° à Bompard...
Biscuiterie 180° Fred travaille sans colorants ni conservateurs et s’approvisionne en farines à Avignon. Il nous propose deux types de navettes. La première est conforme à ce qu’on voit à peu près partout : élaborée avec des œufs mais sans levure. En revanche, la seconde, plus rare et plus biscuitée, sans œuf cette fois mais avec de la levure, affiche une physionomie rondouillarde et ventripotente. Une rareté 100% marseillaise que vous devez aussi connaître.
39, boulevard Bompard, 7e arr. Infos au 06 10 86 26 23. Tarifs : de 2,50 € à  2,80 € l’hecto.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.