Vite lu

► Légion d’honneur promotion du 14-Juillet. Le Journal Officiel a publié cette semaine la promotion civile du 14 Juillet. 521 personnalités ont été choisies pour leur engagement « au service de l’intérêt général et du rayonnement de la France », des récipiendaires choisis par les ministres qui proposent leur liste au Conseil de l’ordre de la Légion d’honneur. Laquelle liste est finalement validée par le président de la République. Créée par l’empereur Napoléon 1er en 1802, cette décoration fait désormais partie de l’histoire nationale. Chaque promotion met notamment des personnalités de l’hôtellerie-restauration à l’honneur. Cette année, les chefs Alain Ducasse (naturalisé monégasque, ultime privilège fiscal) et Éric Frechon sont faits officiers. Au rang de chevalier, premier grade de la Légion d’honneur, figurent les chefs Paul Pairet et Michel Portos, Sandrine Bayle-Gosse (directrice de l’École des métiers du Gers), Monica Bragard, directrice générale de Bragard, Olivier Gourmelon, dirigeant de la société Kings of kitchen et Louis Privat, fondateur et propriétaire des Grands Buffets de Narbonne.

Var

Depuis 1998, les Vignerons Indépendants du Var et Art&Vin invitent chaque été des artistes ou des collectifs d’artistes à installer leurs œuvres ou à réaliser des performances dans des lieux emblématiques comme les caveaux, les chais, ou au milieu des vignes. Avec cette manifestation, les visiteurs sont conviés à découvrir, sous un angle inédit, une cinquantaine de domaines et châteaux de la Région Sud et en Corse. Où aller dans le Var ? Notre sélection…
• Château de Majoulière à Villecroze, au cœur des coteaux varois Fanny Dhondt s’est installée avec son frère pour vivre sa passion. Sommelière de formation, elle accueille la céramiste VOS (Mado Vandewoestyne) et Marec, artiste belge qui s’est fait connaître avec des dessins humoristiques piquants, qui font régulièrement la une de la presse.
• Le dom. des Féraud à Vidauban regroupe 50 ha, non loin du golfe de Saint-Tropez, c’est le petit paradis de Markus Conrad qui accueille Bernadette Van Baarsen, peintre attachée à la vibration des couleurs, au soleil brûlant de Provence et aux enchevêtrements des végétaux en géométries naturelles et artificielles.
• Le château Saint-Esprit, propriété de la famille Croce-Spinelli depuis 4 générations, est une bâtisse du XIIIe siècle ceinte de majestueux cyprès et de 12 ha de vignes. C’est ici que Rémi Colombet expose ses œuvres, « un dilettante » qui se sert de tous les moyens mis à sa disposition, comme la musique, la photo et les objets. Mises en scènes improvisées, portraits fugitifs, travail instinctif, l’artiste fait fi des contraintes techniques de la photographie.
Tous les domaines participants ici.

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

En direct du marché

Les Paniers marseillais fêtent leurs 15 ans

Paniers marseillais

Fondés en 2007, les Paniers marseillais ont pour vocation de promouvoir les circuits courts sans intermédiaire entre une cinquantaine de producteurs, dont une dizaine de maraîchers, et plus de 5 000 « mangeurs et mangeuses » dans une quarantaine de quartiers de Marseille. Animée par des bénévoles, cette association est affiliée au mouvement des AMAP. Engagés aux côtés de partenaires associatifs et institutionnels, « les Paniers » mènent des actions de sensibilisation et plaident pour la promotion de modèles vertueux pour l’homme et l’environnement. Les 15 ans de l’association seront célébrés le 1er octobre prochain au Talus avec quelques grands moments : un marché bio, des tables rondes, un concert et DJ set initié par le Talus.

Les Paniers marseillais, ce sont 1750 familles réparties sur plus de 30 points dans tout Marseille, distribués par 10 maraîchers et près de 35 autres producteurs qui entretiennent les paysages. Les Paniers ont touché à cette heure 1% de la population marseillaise et il faudra 150 ans pour que 10% de la population les rejoigne. Plus de 70% de ce qui est consommé dans le département provient d’ailleurs, c’est la grande fragilité d’un système où tout repose sur les transports et le pétrole.
« Nos paysans viennent de subir un été particulièrement caniculaire. A la sécheresse et au manque d’eau qui les affectent de plus en plus sajoutent les gels tardifs et autres dérèglementsclimatiques, avance l’association dans un communiqué d’annonce de son anniversaire.  La fête des 15 ans du réseau des Paniers marseillais permettra aux consommateurs et producteurs locaux engagés en Amap (1) de faire le point sur les grands enjeux de ce début de siècle : quels sont les effets de l’évolution actuelle du climat sur notre production alimentaire régionale ? Que peuvent faire concrètement les agriculteurs pour s’y adapter et les consommateurs pour les y aider ? Comment assurer notre souveraineté alimentaire dans le contexte des dérèglements climatiques ? »
En 15 ans, le réseau des Paniers marseillais est devenu un acteur incontournable de la vie locale et de la réflexion sur l’agriculture biologique. De multiples actions partenariales ont été menées avec d’autres acteurs de l’économie sociale et solidaire : sensibilisation, accessibilité sociale alimentaire, préservations des terres agricoles, développement de l’agroécologie etc. Démarrant sur un fonctionnement entièrement bénévole, l’association a réussi à pérenniser de deux emplois salariés pour  professionnaliser ses actions et proposer plus de 500 produits basé sur une éthique rigoureuse. Et comme le disent les membres de l’association, « une autre économie est possible ». Alors comment faire pour rejoindre le mouvement ? Cliquez sur le bouton rouge ci-dessous, quartier par quartier, vous retrouverez le nom des contacts et leurs coordonnées pour obtenir toutes les réponses à vos questions.

Les Paniers marseillais, le 1er octobre au Talus

Grand marché bio avec 19 paysans et artisans régionaux : fruits et légumes, viandes, fromages, farines, huiles, olives, poissons, coquillages, miels, jus, vins, savons, tisanes de 10h à 12h.
Ateliers Fresques du climat de 10h à 11h30, de 14h à 15h30 et de 16h à 17h30.
Visite du Talus de 11h30 à 12h30.
Tables rondes : « citoyens et paysans face aux changements climatiques » animées par le journal Sans Transition avec l’intervention du Grec Sud, du GR CIVAM, du GRAB, du Talus, de Marseille en Transition, de FNE 13 de 14h30 à 16h30
Animations pour petits et grands en continu : jeux ludo-pédagogiques, tombola, espace enfant, compostage, « Le Bouillon de Noailles », librairie Wild Project
Spectacle, concert et DJ set organisé par le Talus à partir de 17h30 et gratuit avant 19h

Le Talus, 603, rue Saint-Pierre, Marseille 12e arr. ; infos au 06 95 45 96 94 et contact@lespaniersmarseillais.org

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.