Restaurants en Provence

Limmat, un restaurant comme le câlin d’une maman

LimmatIl y a quatre mois tout juste, Lili Gadola baptisait son petit restaurant Limmat du nom d’une rivière suisse se déversant dans le lac de Zurich. Un clin d’oeil, un hommage à son pays natal et la joie pour les Marseillais qui ont ajouté à leur carnet une nouvelle bonne adresse. Au milieu des escaliers du cours Julien, dominant depuis la rue Estelle le centre-ville, cette petite enseigne cachée par des tags, ressemble à une maisonnette de village. Un petit escalier serré conduit à une salle charmante aux belles poutres, la salle à l’entrée et ses quelques tables ont vue plongeante sur la cuisine.
Cette enseigne appartient à la famille des restaurants dont on dit tous “qu’on pourrait faire la même chose”… Mais on ne le fait pas et quand bien même on s’y essaierait on n’y arriverait pas. C’est là tout le talent de Lili Gadola.

LimmatLa carte de Limmat tangue entre propositions végétariennes et très sages suggestions flexitariennes. On hésite entre le tarama-brioche maison et la salade de mizuna-betterave-grenade et ricotta ; on salive en imaginant les kebbés-navet-chou vert et crème à l’ail brûlé et sésame ou le poulpe sauté à l’ail-risotto citronné épinards et céleri… La soupe de poisson à la tomate conjugue au piment des saveurs iodées et végétales, entre chair de poisson et brunoise de céleri, carottes et fenouil. La soupe est joyeuse, délicatement acidulée, ouvre l’appétit, aiguise les sens et réchauffe les corps frigorifiés par les rafales de mistral. L’assiette de poulpe nous raconte une Méditerranée entre calanques et Italie, de la rudesse de l’ail à la douceur du crémeux d’un riz cuit à coeur, les épinards nous rapellant la vocation green de cette table.

A l’heure du dessert, la mousse au chocolat, la salade d’agrumes et le gâteau à la châtaigne prouvent que la gourmandise a droit de cité… même en hiver. Il y a toujours une bonne idée, une surprise dans les assiettes de Lili Gadola, comme ces noisettes concassées et caramélisées qui jouent le contraste avec la mousse fondante et enveloppante. Alors faut-il y aller ? Oui car l’accueil est aussi délicieux que le pain (merci les potes de la boulangerie Pain Pan). Oui car les assiettes raffinées, délicates et réfléchies nous dorlotent comme le ferait une maman nous enserrant dans ses bras. Oui enfin car le rapport qualité-prix est excellent et permet de se régaler à moins de 24 €, une rareté doublée d’une prouesse.

Limmat, 41, rue Estelle, Marseille 1er ; infos au  04 91 47 49 35. Carte de 15 € à 23 €.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster ouvre en mai sa première adresse à Saint-Tropez. Avec un titre de champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux  USA et deux adresses à Paris l’enseigne va tenter de séduire le golfe de Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur Ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Sauve ton resto (Bouches-du-Rhône) La tournée de soutien aux restaurants contraints à la fermeture, initiée par le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, fait escale dans votre commune. A Aix-en Provence, place de a Rotonde de 11h à 17h, les 4, 11, 20 et 25 mai. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, place Gambetta, de 9h à 12h, le 5 mai. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sur le parvis de l’hôtel de ville de 9h à 14h30, les 6, 21 et 28 mai. A Gardanne, cours de la République de 10h à 14h, le 7 mai. A Sausset-les-Pins, parking les Girelles, avenue du général Leclerc de 10h à 14h, les 8, 22, 23 et 24 mai. A Pélissanne, parking Lakuma, entrée du marché de 10h à 14h, le 9 mai. A Auriol, cours du 4-Septembre de 8h à 13h30, le 15 mai. A Marseille, sur le parvis de l’hôtel du Département à Saint-Just, le 18 mai. A Salon-de-Provence, cours Carnot de 10h à 14h, le 26 mai. A Berre-l’Etang, les 29 et 30 mai. Pour tout savoir sur les chefs participant à l’opération, rendez-vous sur le site dédié qui présente les chefs et leur menu, date par date. A réserver avant de venir chercher votre repas sur place.

Abonnez-vous à notre newsletter