Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Magazine

Lionel Lévy, nouveau président de Gourméditerranée

Lundi 8 mars dernier, les membres de l’association Gourméditerranée se sont réunis en assemblée générale pour la clôture des comptes 2020. La dernière élection au poste de président datant de 4 ans, un nouveau vote a été organisé. Plusieurs listes s’étaient constituées et toutes se sont dissoutes à l’exception d’une seule, conduite par le cuisinier Lionel Lévy et portait le nom de « Construire ensemble ».

gourméditerranée

A ce jour, l’association compte quelque 68 membres. Le 8 mars, 38 votes se sont portés en faveur de la seule liste en lice ; les scrutateurs ne recensant que deux votes blanc. Les autres membres n’ont pas pris part au vote. Ce sont donc, Lionel Lévy qui prend le poste de président, succédant à Gérald Passédat qui a quitté l’association. Lévy sera épaulé par deux vice-présidents, Philippe Zérah (Dalloyau, 1860, le Palais) et Clément Higgins (Bricoleurs de douceurs).
« Ce sont donc tous les métiers qui sont représentés avec respectivement, la cuisine, les métiers de la salle et du service, et la pâtisserie » expliquait ce jour Lionel Lévy, au Grand Pastis. Les emplois du temps de tous étant souvent difficilement conciliables, des binômes ont été nommés à chaque poste : Guillaume Bonneaud et Fabien Torrente au poste de trésorier ; Sylvain Robert et Gilles Carmignani au poste de secrétaire ; Matthias Dandine et Mickaël Féval à l’animation du département pour ne citer que ces quelques exemples.

Cotisation réduite de moitié
Christian Ernst, présent dès les premières heures de l’association, Coline Faulquier, Laurent Navarro et Pierre Lamour ; Vanessa Robuschi, Fabien Rugi (consultant) et Laëtitia Visse compléteront le conseil d’administration. Parmi les recrues 2021, l’association accueille Mathieu Roche (Ouréa) et Paul Langlère (Sépia). Trois membres d’honneur, Yves Camdeborde, Jacques Genin et Antoine Petrus auront pour mission d’apporter leur soutien et faire profiter de leur expérience tout en contribuant au rayonnement hexagonal de Gourméditerranée. Rien de surprenant chez Camdeborde, qui s’installe dans la région à titre personnel et qui, à l’égal de Jacques Génin, veut s’impliquer à fond. Quant à Antoine Petrus, deux fois Meilleur ouvrier de France, nul doute que son installation à Châteauneuf-du-Pape, dans le Vaucluse, explique pour partie ce ralliement (lire ci-après).

« Pour répondre aux difficultés que nous rencontrons tous, l’ancienne équipe avait vu juste en réduisant la cotisation de 50 %, explique Lionel Lévy. C’est une bonne chose que nous reconduirons ». Entre autres mesures qui seront mises en place, Lévy parle d’un « conseil d’administration participatif » avec le renouvellement de 4 membres maximum, sur la base du volontariat, tous les 6 mois, et la mise en place d’un fonds de solidarité avec un pourcentage reversé à des membres en difficultés financières (conséquence de la crise Covid) après examen des cas en commission.

logo gourméditerranée

Antoine Pétrus, gourméditerranée-n de goût et d’esprit

« Le Parisien que j’étais se revendique bien volontiers méditerranéen de goût et d’esprit, confie le directeur général de Maisons et Vignobles de Provence à l’heure de son entrée dans Gourméditerranée. Tant d’arômes et de tant de saveurs me lient de façon irrévocable à la Méditerranée. A cette cuisine familiale, métissée et relevée comme à l’art culinaire à dimension plus gastronomique, dans laquelle la Méditerranée a su s’engager avec brio, grâce aux grands noms de nos métiers qui portent au plus haut les terroirs viticoles, ceux terrestres comme ceux marins.
« Lorsque Lionel Lévy m’a fait l’immense honneur de me proposer de vous rejoindre, je n’ai pas réfléchi à un seul instant, très vite porté par mes souvenirs de table auprès de chefs de l’association, d’amitié également, tout comme pour ce devoir qui nous habite, en professionnel passionné. Celui de transmettre, de passer le savoir-faire aux apprenants, d’être dans le faire savoir de nos passions et de magnifier ce trésor qu’est la Méditerranée ».

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.