Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

A lire, "le Répertoire des aliments et des saveurs"

Peut-être avez-vous remarqué que l’on emploie à longueur de journée des mots sans pour autant en cerner le sens exact. Dire précisément ce qu’est l’umami, définir la famille des macro éléments, connaître le siècle de naissance du roquefort ou distinguer l’appétence de l’appétit n’est pas donné à tout le monde.livre repertoire 2 Voilà pourquoi je vous propose aujourd’hui, en exclusivité (il ne sortira en librairies que le 27 août), de lire ce remarquable petit ouvrage, joliment relié-broché. Hubert Delorme y définit des mots de tous les jours et parfois un peu plus secrets avec beaucoup d’aisance. Ce prof des techniques culinaires au lycée hôtelier de La-Guerche-de-Bretagne est aussi l’auteur de l’Encyclopédie de la gastronomie française et de l’Encyclopédie des desserts… c’est dire s’il maîtrise son sujet.

Du sorbet par exemple, peut-on lire qu’il « désigne une glace légère confectionnée à partir d’eau et d’extraits végétaux. Le sorbet « plein fruit » à une teneur en fruits/légumes de 20% minimump (fruits acides ou à forte saveur) ou 45% (fruits usuels) et doit peser au minimum 650g pour un litre de produit fini. Le granité (forte granulométrie), la marquise (avec crème fouettée) et le spoom (avec meringue italienne) sont des dérivés du sorbet ». Ravissant non ?

« Le Répertoire des aliments et des saveurs », de Hubert Delorme, 224 pages, Flammarion Ed.; 18 € en librairies.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.