Art de vivre

Un livre pour raconter les Vilmorin, de la Lorraine à la Provence

exe couv Vilmorin-crg.inddA une petite centaine de mètres du clocher de l’église d’un petit village des Alpes-de-Haute-Provence, Châteauneuf-Val-Saint-Donnat et de ses 500 habitants, un vieil homme a patiemment planté depuis quelques années un arboretum de plusieurs centaines d’arbres, renouant dans sa retraite et sur une terre aride, avec une très ancienne tradition familiale. Une passion héritée de son père, Roger, qui l’initia très jeune à l’herborisation et à la découverte des plantes en voie de disparition au cours de leurs pérégrinations à travers les Alpes et les Pyrénées de l’après-guerre. Jean-Baptiste de Vilmorin est le dernier des aventuriers des plantes issu d’une longue lignée initiée au XVIIIe siècle par Philippe-Victoire Lévêque de Vilmorin venu à cheval de sa Lorraine pour apprendre les plantes, le nature et la médecine auprès de Buffon et des grands savant naturalistes ; avant de se lancer avec succès dans le commerce des semences.
De pères en fils, pendant sept générations, de Louis XV à la Seconde Guerre mondiale en passant par la Révolution et la Commune, ses descendants collectèrent des semences, améliorèrent des variétés végétales, acclimatèrent des fleurs, des arbres et des légumes, découvrirent à tâtons les lois de l’hérédité tout en voyageant à travers le monde. Consciemment ou pas, guidés par leur seule passion, les Vilmorin ont bâti une entreprise familiale célèbre sur toute la planète qui, désormais, fait référence.

Aujourd’hui, les Vilmorin en Provence…
helene de vilmorin
Désormais, c’est Hélène de Vilmorin et ses fils qui veillent encore sur l’arboretum. Toute la famille vit en Haute Provence et gère un gîte touristique très couru. Hèlène de Vilmorin est la nièce de l’écrivain française Louise de Vilmorin et raconte avec émotion ses souvenirs d’enfance avec André Malraux et tout l’univers littéraire hexagonal. Dans cet ouvrage, Claude-Marie Vadrot nous relate la saga, un vrai roman aux multiples rebondissements, de cette famille qui pendant plus de deux siècles a marqué tout aussi bien la politique, la littérature et l’Histoire que la botanique, la science, l’agriculture ou l’horticulture.

Le Jas de Péguier, gîte de séjour, 04200 Châteauneuf-Val-Saint-Donat ; contacts, 04 92 62 53 33 et 06 09 69 20 19. La saga des Vilmorin Grainiers depuis 1743, de Claude-Marie Vadrot, Delachaux et Niestlé Ed., 192 pages, 18 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.