En direct du marché

Et si on allait faire son marché au lycée agricole de Valabre ?

lycée agricole de Valabre

Madame Françoise Joséphine Sibilot, marquise de Gueydan, restera dans les mémoires pour le don de 16 toiles à la ville de La Ciotat, principalement des portraits de famille, mais surtout pour le legs du château de la famille Gueydan à Valabre, érigé dès les années 1683. Quelque 200 ans plus tard, en 1880, le domaine entrait au patrimoine de la commune de Gardanne à la condition expresse d’y créer une école permettant à « ceux le souhaitant, de se former aux pratiques de l’agriculture ».
Aujourd’hui, lieu d’apprentissage agricole et forestier, le lycée agricole de Valabre accueille 370 élèves auxquels s’ajoutent ceux des filières apprentissage et formation continue. « Plusieurs spécialités sont enseignées, des espaces verts et jardins aux métiers de l’animal, de la protection/gestion de la nature à la production agricole », explique Joseph Weinzaepfel, le directeur du campus et proviseur du lycée de Valabre. Les élèves se répartissent de la seconde au bac pro, au bac techno, jusqu’au bac général ou le BTS, « c’est le lieu où ceux qui le souhaitent peuvent apprendre les métiers de la paysannerie », résume Serge Banet, directeur ajoint de l’EPL d’Aix-Valabre.

De la théorie à la pratique, il n’y a qu’un pas que les élèves franchissent allègrement en mettant en pratique les cours théorique. La structure propose d’apprendre in situ au sein d’une exploitation agricole classique de droit privé les gestes et réflexes que tout paysan doit avoir. « C’est un terrain d’exercice idéal pour ces jeunes qui sont encadrés par leurs enseignants, poursuit Serge Banet. Ils contribuent à la vie de l’exploitation et y suivent aussi des stages ».

Produits en vente directe
Pour le public, c’est l’occasion de déguster les produits de la ferme. Les jus de fruits, de 4 000 à 5 000 bouteilles par an, connaissent un grand succès (pomme, pomme-coing, pomme-abricot, pomme-poire) tout comme les pois chiche, la semoule de blé dur, la farine de blé tendre et les pâtes semi-complet. Le lycée agricole de Valabre, ce sont aussi deux appellations viticoles, AOP côtes de Provence et IGP bouches-du-rhône. Chaque année, ce sont 400 hectolitres (soit 15 000 bouteilles) qui sont produits en trois couleurs selon les principes de l’agriculture bio. « La vente des produits agricoles représente 100 000 € par an qui s’ajoutent à diverses subventions permettant de faire vivre les exploitations, précise Joseph Weinzaepfel, le directeur du campus. Depuis un an, la cave de vinification est en travaux donc nous avons rapatrié le magasin au lycée, au sein même du campus ». Si tout se passe bien, dans 18 mois, un nouvel espace de vente, aménagé dans la cave, accueillera le grand public.

Ouvert du lundi vendredi de 8h30 à 12h. Le vendredi de 16h à 17h30 et le samedi de 9h à 12h. Chemin du Moulin du Fort, 13548 Gardanne ; infos au 04 42 65 43 28. Pour plus d’infos sur les filières, cliquer ici.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.