En direct du marché

Les Bricoleurs de Douceurs : “L’époque nous force à nous réinventer”

bricoleurs de douceurs

L’année 2020 sera celle des bouleversements et de l’évolution chez les Bricoleurs de Douceurs. Cinq années après leurs timides débuts, Aurélie et Clément dirigent deux points de vente et une équipe de 16 personnes. Connus pour leurs pâtisseries, biscuits et gâteaux de voyage, ils développent depuis quelques semaines une gamme salée, des salades (bobun, végétarienne) et des sandwiches (croque-monsieur). Dès les premiers froids, un plat chaud et une soupe compléteront l’offre. “Nous avons proposé une gamme salée à la boutique des Cinq Avenues dès son ouverture, raconte Clément. Et désormais, nous en proposons également au Vallon de Loriol”. Aurélie conçoit les recettes et les retravaille avec Yann Poloschian, cuisinier de 31 ans, ex-Café de la Banque, ex-Green love, qui “est entré dans la famille en février dernier” raconte cette dernière.

Nous avons beaucoup de demandes pour des prestations traiteur, dit Aurélie, mais nous n’avons pas d’infrastructure pour ce type de service et nous ne nous sentons pas très à l’aise dans cet exercice” reconnaît-elle. Le couple songe également à une gamme de bocaux apéritifs, proposant un homos de betterave, une crème de poivrons et un caviar d’aubergines, “l’idée étant d’accompagner nos clients de l’apéro au dessert, on commence avec les Bricoleurs de Douceurs et on finit avec les Bricoleurs de Douceurs”, s’amuse Clément.

“Nous sommes pâtissiers et le resterons mais on répond à des demandes, reconnaît Clément Higgins. Je me passionne depuis toujours pour les gâteaux secs, la biscuiterie et les gâteaux de voyage. Notre équation reste simple : proposer des recettes classiques que nous twistons pour toujours plus de fantaisie”. La période du confinement a été celle d’une intense réflexion où Clément et Aurélie se sont retrouvés “pieds et poings liés”. L’idée de transformer leur site web en site marchand s’est vite imposée. D’ici quelques semaines, aux boutiques physiques, se rajoutera un web shop parce que “l’époque nous force à voir et faire différemment ; elle nous force à nous réinventer”.

202, chemin du vallon de l’Oriol, Marseille 7e arr., infos au 09 86 35 23 92 et 35, bd Philippon, Marseille 4e arr., infos au 04 91 05 06 26

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.