En direct du marché

Les Bricoleurs de Douceurs : “L’époque nous force à nous réinventer”

bricoleurs de douceurs

L’année 2020 sera celle des bouleversements et de l’évolution chez les Bricoleurs de Douceurs. Cinq années après leurs timides débuts, Aurélie et Clément dirigent deux points de vente et une équipe de 16 personnes. Connus pour leurs pâtisseries, biscuits et gâteaux de voyage, ils développent depuis quelques semaines une gamme salée, des salades (bobun, végétarienne) et des sandwiches (croque-monsieur). Dès les premiers froids, un plat chaud et une soupe compléteront l’offre. “Nous avons proposé une gamme salée à la boutique des Cinq Avenues dès son ouverture, raconte Clément. Et désormais, nous en proposons également au Vallon de Loriol”. Aurélie conçoit les recettes et les retravaille avec Yann Poloschian, cuisinier de 31 ans, ex-Café de la Banque, ex-Green love, qui “est entré dans la famille en février dernier” raconte cette dernière.

Nous avons beaucoup de demandes pour des prestations traiteur, dit Aurélie, mais nous n’avons pas d’infrastructure pour ce type de service et nous ne nous sentons pas très à l’aise dans cet exercice” reconnaît-elle. Le couple songe également à une gamme de bocaux apéritifs, proposant un homos de betterave, une crème de poivrons et un caviar d’aubergines, “l’idée étant d’accompagner nos clients de l’apéro au dessert, on commence avec les Bricoleurs de Douceurs et on finit avec les Bricoleurs de Douceurs”, s’amuse Clément.

“Nous sommes pâtissiers et le resterons mais on répond à des demandes, reconnaît Clément Higgins. Je me passionne depuis toujours pour les gâteaux secs, la biscuiterie et les gâteaux de voyage. Notre équation reste simple : proposer des recettes classiques que nous twistons pour toujours plus de fantaisie”. La période du confinement a été celle d’une intense réflexion où Clément et Aurélie se sont retrouvés “pieds et poings liés”. L’idée de transformer leur site web en site marchand s’est vite imposée. D’ici quelques semaines, aux boutiques physiques, se rajoutera un web shop parce que “l’époque nous force à voir et faire différemment ; elle nous force à nous réinventer”.

202, chemin du vallon de l’Oriol, Marseille 7e arr., infos au 09 86 35 23 92 et 35, bd Philippon, Marseille 4e arr., infos au 04 91 05 06 26

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.