En direct du marché

Les Bricoleurs de Douceurs : “L’époque nous force à nous réinventer”

bricoleurs de douceurs

L’année 2020 sera celle des bouleversements et de l’évolution chez les Bricoleurs de Douceurs. Cinq années après leurs timides débuts, Aurélie et Clément dirigent deux points de vente et une équipe de 16 personnes. Connus pour leurs pâtisseries, biscuits et gâteaux de voyage, ils développent depuis quelques semaines une gamme salée, des salades (bobun, végétarienne) et des sandwiches (croque-monsieur). Dès les premiers froids, un plat chaud et une soupe compléteront l’offre. “Nous avons proposé une gamme salée à la boutique des Cinq Avenues dès son ouverture, raconte Clément. Et désormais, nous en proposons également au Vallon de Loriol”. Aurélie conçoit les recettes et les retravaille avec Yann Poloschian, cuisinier de 31 ans, ex-Café de la Banque, ex-Green love, qui “est entré dans la famille en février dernier” raconte cette dernière.

Nous avons beaucoup de demandes pour des prestations traiteur, dit Aurélie, mais nous n’avons pas d’infrastructure pour ce type de service et nous ne nous sentons pas très à l’aise dans cet exercice” reconnaît-elle. Le couple songe également à une gamme de bocaux apéritifs, proposant un homos de betterave, une crème de poivrons et un caviar d’aubergines, “l’idée étant d’accompagner nos clients de l’apéro au dessert, on commence avec les Bricoleurs de Douceurs et on finit avec les Bricoleurs de Douceurs”, s’amuse Clément.

“Nous sommes pâtissiers et le resterons mais on répond à des demandes, reconnaît Clément Higgins. Je me passionne depuis toujours pour les gâteaux secs, la biscuiterie et les gâteaux de voyage. Notre équation reste simple : proposer des recettes classiques que nous twistons pour toujours plus de fantaisie”. La période du confinement a été celle d’une intense réflexion où Clément et Aurélie se sont retrouvés “pieds et poings liés”. L’idée de transformer leur site web en site marchand s’est vite imposée. D’ici quelques semaines, aux boutiques physiques, se rajoutera un web shop parce que “l’époque nous force à voir et faire différemment ; elle nous force à nous réinventer”.

202, chemin du vallon de l’Oriol, Marseille 7e arr., infos au 09 86 35 23 92 et 35, bd Philippon, Marseille 4e arr., infos au 04 91 05 06 26

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

La Tournée Sauve ton resto se poursuit dans le 13.- Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! se poursuit dans les Bouches-du-Rhône. Commandez vos repas à l’avance et venez les récupérer auprès des chefs dans chacune des villes étape : Marseille les 19 et 21 janvier, Allauch le 20 janvier, Aix-en-Provence le 22 janvier, Arles le 23 janvier… Plus d’infos et les détails à lire sur mpgastronomie.fr

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.