En direct du marché

Les Bricoleurs de Douceurs : « L’époque nous force à nous réinventer »

bricoleurs de douceurs

L’année 2020 sera celle des bouleversements et de l’évolution chez les Bricoleurs de Douceurs. Cinq années après leurs timides débuts, Aurélie et Clément dirigent deux points de vente et une équipe de 16 personnes. Connus pour leurs pâtisseries, biscuits et gâteaux de voyage, ils développent depuis quelques semaines une gamme salée, des salades (bobun, végétarienne) et des sandwiches (croque-monsieur). Dès les premiers froids, un plat chaud et une soupe compléteront l’offre. « Nous avons proposé une gamme salée à la boutique des Cinq Avenues dès son ouverture, raconte Clément. Et désormais, nous en proposons également au Vallon de Loriol ». Aurélie conçoit les recettes et les retravaille avec Yann Poloschian, cuisinier de 31 ans, ex-Café de la Banque, ex-Green love, qui « est entré dans la famille en février dernier » raconte cette dernière.

« Nous avons beaucoup de demandes pour des prestations traiteur, dit Aurélie, mais nous n’avons pas d’infrastructure pour ce type de service et nous ne nous sentons pas très à l’aise dans cet exercice » reconnaît-elle. Le couple songe également à une gamme de bocaux apéritifs, proposant un homos de betterave, une crème de poivrons et un caviar d’aubergines, « l’idée étant d’accompagner nos clients de l’apéro au dessert, on commence avec les Bricoleurs de Douceurs et on finit avec les Bricoleurs de Douceurs », s’amuse Clément.

« Nous sommes pâtissiers et le resterons mais on répond à des demandes, reconnaît Clément Higgins. Je me passionne depuis toujours pour les gâteaux secs, la biscuiterie et les gâteaux de voyage. Notre équation reste simple : proposer des recettes classiques que nous twistons pour toujours plus de fantaisie ». La période du confinement a été celle d’une intense réflexion où Clément et Aurélie se sont retrouvés « pieds et poings liés ». L’idée de transformer leur site web en site marchand s’est vite imposée. D’ici quelques semaines, aux boutiques physiques, se rajoutera un web shop parce que « l’époque nous force à voir et faire différemment ; elle nous force à nous réinventer ».

202, chemin du vallon de l’Oriol, Marseille 7e arr., infos au 09 86 35 23 92 et 35, bd Philippon, Marseille 4e arr., infos au 04 91 05 06 26

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.