Magazine

Julien et Claire Drouot à Maussane, c’est comme à la maison… en mieux

DrouotIls en ont fait du chemin depuis leurs premières heures à Pernes-les-Fontaines ! Claire et Julien Drouot ont entamé un nouveau chapitre de leurs pérégrinations gastronomiques, toujours en cultivant cette singularité qui les rend si attachants. On les savait à Maussane-les-Alpilles depuis 2017 et voici qu’ils ont ouvert leur Maison Drouot le 23 mars dernier. « Nous avons quitté Saint-Rémy-de-Provence en décembre 2016, raconte Claire. Nous avons fait vivre une petite table éphémère à Saint-Etienne-du-Grès et l’été dernier, on a proposé ici même une petite table extérieure avec un menu unique ». Un concept fidèle aux options environnementales du couple.

Désormais, cette maison propose 14 places assises en salle dont 4 sièges sur un îlot face à la cuisine ouverte sur la salle pour vivre l’expérience au plus près des cuisines. Dans le patio, 14 autres couverts complètent l’offre. Comme toute maison qui se respecte, Claire et Julien Drouot ont aménagé une chambre et une suite « car de nombreux clients n’avaient pas envie de partir le soir. Ils peuvent désormais dormir sur place en tout confort et prendre un bon petit-déjeuner le matin »

DrouotComme dans toute maison, là encore, ce sont Julien et claire qui sont à la manoeuvre : « On a voulu travailler à deux parce que nous n’avions pas envie de gérer une équipe. Nous aimons parler aux clients, leur consacrer du temps, cuisiner et se recentrer sur tout ce qu’on aime ». Et de toute évidence, cette nouvelle vision séduit les fidèles qui adhèrent au concept. Un menu unique est pensé chaque matin, « rien n’est fait à l’avance, ça garantit une grande fraîcheur et nous avons gagné en qualité » admet Claire Drouot. Une cuisine ciselée et adaptée à la moindre demande pour un public restreint, les Drouot ont le « sentiment d’aller crescendo. Désormais, on fait vraiment ce qu’on a toujours voulu faire »
Le menu propose 5 plats et change hebdomadairement : « Nous voulons proposer toujours plus de service et nous adapter en permanence, assène Claire Drouot. On a l’impression de faire un autre métier car nous sommes plus libres et proches des gens ». Dans un demi sourire, la maîtresse de maison confie : « On ne veut plus courir comme des canards sans tête, on ne veut pas être des cuisiniers énervés et épuisés ». C’est ça qui plaît aux clients d’aujourd’hui.

Maison Drouot, 18, impasse Michel-Durand, 13520 Maussane-les-Alpilles. Infos au 06 61 07 38 54.
Menu 55 €, le soir uniquement. Privatisations possibles midi ou soir dès 8 couverts.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

Concerts à la Mirande L’hôtel avignonnais accueille des concerts de musique classique avec des musiciens, habitués à se produire dans les plus grandes salles de concert. Une coupe de champagne est servie à l’entracte et, pour ceux qui le désirent, la soirée se prolonge autour d’un dîner au restaurant de La Mirande. Le prochain concert aura lieu le vendredi 18 janvier à 20h : Bach, Suite pour violoncelle ; Schulhoff, Duo pour violon et violoncelle ; Mieczysław Weinberg, Suite n°1 pour violoncelle avec Philippe Graffin (violon), Raphaël Wallfisch (violoncelle).
Mercredi 13 février, 20h, Mozart « A vous dirais-je, Maman » KV 265 ; Korngold , « Much ado about nothing », violon et piano ; Ysaye, sonate pour violon seul, opus posthume ; Schedrin, Three funny pieces pour trio avec piano Schnittke, quintette avec piano. Les artistes conviés ce soir-là : Philippe Graffin (violon), Erik Sluys (violon), Pierre-Henri Xuereb (alto), Jeroen Reuling (violoncelle), Katsura Mizumoto (piano).
Concert seul avec une coupe de champagne à l’entracte : 40 € ; concert suivi de dîner : 150 €.
À 16 heures, concert suivi d’un thé et pâtisserie au salon de thé : 40 €. Infos au 04 90 14 20.

3e festival truffes et vins Rhonéa Les samedis 19 janvier, 9 et 23 février seront dédiés à la truffe noire sous toutes ses formes. Au programme : cavage dans les truffières partenaires de la cave, découverte du marché aux truffes de Richerenches, l’un des plus importants marché d’Europe, et déjeuner gastronomique « tout à la truffe » accompagné d’une dégustation des cuvées au Dolium, le restaurant de la cave coopérative de Beaumes-de-Venise. Sur réservation, places limitées : 100 € / personne (visite du marché, cavage, dégustation et repas truffes compris). Infos auprès de Marine au  04 9012 41 15.