Art de vivre

Hôtels, restaurants, musées, bateaux… Avec Marc de Filippo, le virtuel devient réel

Marc de FilippoLa visite virtuelle d’un hôtel ou d’un restaurant c’est sympa pour découvrir un lieu au moment d’une réservation. Mais la visite virtuelle en 3D/4K c’est tout simplement bluffant. Le principe de cette nouvelle technologie ? Visiter une adresse, s’y promener comme si on y était, la connaître sans jamais y avoir mis les pieds. “Vous vous déplacez là où bon vous semble pour explorer les moindres recoins d’un hôtel, restaurant, d’un bateau”, explique Marc de Filippo. Le jeune entrepreneur de 39 ans poursuit : – Votre visite est ponctuée de tags, sorte de petits points d’intérêts qui s’animent lorsqu’on clique dessus. Pour un restaurant par exemple, en cliquant sur la tag, on voit apparaître la carte ou une vidéo”. La technologie est totale, le virtuel permet de visiter le lieu comme on le ferait dans le réel. “Ce nouveau processus s’adresse aux restaurants et aux hôtels bien sûr car de plus en plus de clients veulent découvrir un lieu avant d’y réserver mais c’est aussi très intéressant pour les agences immobilières, les clubs de fitness, les centres de loisirs, spas ou les monuments historiques, fondations, musées”, énumère Marc de Filippo.
Originaire d’Ile-de-France, ce sarde calabrais d’origine a entamé sa carrière dans l’hôtellerie et la restauration : – J’ai bossé en cuisine et en salle ; au fil des ans, j’ai voulu vivre une vie compatible avec une vie de famille alors j’ai suivi la voie tracée par mes parents qui travaillaient dans le monde de l’assurance”. L’envie d’être autonome, de se lancer, de relever un défi perso et pro ont poussé Marc de Filippo à s’associer pour exploiter cette technologie née dans une start-up aux USA. “Ce qui me fascine dans le concept, c’est qu’il est sans limite, sourit Marc. Le fonctionnement est très simple : en un jour, nous venons sur place, on scanne le site au laser. Nous traitons ensuite les images et dans la foulée, renvoyons au client un lien qu’il suffit d’installer sur son site”.

A Paris, les contacts et l’accueil sont enthousiastes, la société de Marc et de son associé Alexandre, installé à Dubaï, voit l’avenir avec optimisme. Aux Emirats arabes unis, les sociétés hôtelières, restaurants et grands malls ne voient que des avantages à cette nouvelle approche de la visite virtuelle. “Nous présentons notre travail à Marseille et je suis sûr que ça va plaire” affirme Marc de Filippo. Quant aux tarifs, c’est une autre excellente surprise. Calculés au mètre carré, ils mettent ce nouvel outil à la portée des plus petites sociétés.

Virtualin3D.com, Marc de Filippo, infos au 06 51 45 76 74.

1 commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Bravo c’est une belle avancée dans le monde virtuel et comme je visite toujours les sites avant de réserver j’aurais probablement l’occasion de tester.
    Je vous souhaite à tous deux une belle réussite.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Propulsion Jeudi 26 septembre, rendez-vous  sur le parvis des Archives et de la Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône (bd de Paris, 2e arr). A 18h , conférence à l’auditorium sur le thème de : “la pieuvre, métamorphoses et stratégies”, avec Jean Arnaud et Vladimir Biaggi suivie d’une signature de leur livre Du poulpe à la pieuvre. Rumeurs, couleurs, saveurs. A 19h, sur le parvis, des cuisiniers originaires du pourtour méditerranéen proposeront des recettes métissées à base de céphalopodes inspirées de leur culture culinaire et préparées avec des produits locaux.
Par Sébastien Cortez et Leslie Dorel, Nadia Lagati et Philippe Ivanez, Gérard et Sylvie Calikanzaros.
Concert jusqu’à minuit avec Germaine Kobo & Bella Lawson et la Mobylette sound system.

Le grand marché de la friche du 7 octobre sera poulpesque Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on parlera du poulpe avec des invités et des experts. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter