Art de vivre

Balade dans les vignes à Pierrefeu, sentier à Rasteau, salon à Châteauneuf-du-Pape : préparez vos week-ends

Il y a les foires au vin, les salons professionnels, les fêtes de village… Désormais, il faudra compter avec les sentiers et balades dans les vignes. Et aucun terroir n’y échappe ! Il n’est pas un village, une appellation qui ne cède aux sirènes de cette nouvelle forme de promotion du vignoble. Forte du succès remporté lors de chaque édition, la 10e édition des Balades gourmandes en terroir Pierrefeu sera organisée, cette année encore, par les 28 adhérents (caves coopératives ou vignerons) composant une association sur les douze communes varoises de l’appellation. Ce qui apparaît désormais comme un événement aura lieu au château La Gordonne à Pierrefeu et rassemblera plus de 2000 personnes autour d’une marche de 6 km, d’un repas gastronomique et de dégustations des vins rosés et rouges, en plein vignoble.
Pierrefeu“La promenade permettra aux visiteurs de découvrir la beauté d’une nature pas encore tout à fait domptée. Chacun pourra adapter son rythme de marche au fil de la balade gourmande. Cette année, la nouveauté, c’est un parcours « piste noire » pour les plus sportifs avec quelques difficultés”, expliquent les organisateurs. Au terme de chaque kilomètre, les marcheurs s’attableront à l’ombre pour déjeuner en famille ou entre copains. Sur chacune des étapes, les vignerons serviront leurs meilleures cuvées de Côtes de Provence Pierrefeu ; “en tout, 24 vins seront proposés à la dégustation”. Trois cuisiniers locaux accompagnent la manifestation et prépareront amuse-bouches, plats chauds, desserts sur une inspiration asiatique à l’image d’un curry rouge panang au poulet-riz thaï coco.
Et pour cette 10e édition des Balades Gourmandes en Terroir Pierrefeu, une nocturne sera organisée le vendredi 18 mai ; les journées du samedi 19 et dimanche 20 mai seront animées par un orchestre et de nombreuses animations dont un marché de producteurs locaux qui présentera, en fin de parcours, miels, huiles d’olive, safran. Les organisateurs ont voulu frapper fort et enregistrer un maximum d’inscrits.

Rasteau son sentier, Châteauneuf son salon…

“Le public ne veut plus se contenter d’aller dans une coopérative, il a le sentiment qu’en visitant un seul domaine, il fait l’impasse sur d’autres propriétés tout aussi intéressantes, confie sous anonymat un attaché de presse spécialisé dans le milieu du vin. Il faut donc proposer des manifestations globales qui proposent tout à la fois du vin, de la gastronomie, de la ballade pour tenir au calme les enfants”. A chaque vignoble son parcours selon ses moyens : dans le Vaucluse, les vignerons de l’appellation Rasteau inaugurent le samedi 5 avril prochain, leur Sentier viticole. Le parcours balisé de 4 km dure 1h30, il est ponctué de 12 panneaux explicatifs, de 4 tables d’orientation et de plusieurs aires de pique-nique. Outre la découverte du vignoble, le sentier promet des vues panoramiques à 360° saisissantes. A chacun de prévoir des chaussures de marche et , souligne le syndicat des vignerons de Rasteau, “l’avantage, c’est que le sentier est accessible toute l’année à tous les randonneurs”.

Il y a les sentiers et il y a les foires en plein air ; Châteauneuf-du-Pape a opté pour la deuxième option et annonce, non sans fierté, la 9e édition du Printemps de Châteauneuf-du-Pape, organisé par les jeunes vignerons de l’appellation. “Ce salon des vins est incontournable pour tout amateur de vin” explique-t-on du côté des vignerons et “il se tiendra les 7 et 8 avril prochain”. Outre les rencontres en direct avec les particuliers, ce salon propose “de déguster nos vins directement sur les stands ou lors d’ateliers thématiques. C’est une bonne occasion pour enrichir votre cave avec vos coups de coeur”. Cette année, des vignerons allemands seront les invités d’honneur de la foire ; on se souvient que déjà des vignerons nord américains, des vignerons des côtes-du-Rhône septentrionaux, du Priorat, de Monbazillac, Arbois, Cassis, Tavel et des Corses ont déjà participé au salon de Châteauneuf. Autre atout de ce rendez-vous castel-papal, les initiations à la dégustation qui seront animées par les oenologues de l’appellation.

18, 19 et 20 mai, Balades gourmandes en terroir Pierrefeu, uniquement sur réservation : www.terroir-pierrefeu.fr. Paf : 55 et 52 € (adulte) et 29 € (enfant).
Sentier viticole de Rasteau, infos au 04 90 46 18 73.
Les Printemps de Châteauneuf du Pape, les 7 et 8 avril 2018, de 10h à 19h ; entrée : 10 € ; parking gratuit, espace enfants, marché gastronomique.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.