Art de vivre

Balade dans les vignes à Pierrefeu, sentier à Rasteau, salon à Châteauneuf-du-Pape : préparez vos week-ends

Il y a les foires au vin, les salons professionnels, les fêtes de village… Désormais, il faudra compter avec les sentiers et balades dans les vignes. Et aucun terroir n’y échappe ! Il n’est pas un village, une appellation qui ne cède aux sirènes de cette nouvelle forme de promotion du vignoble. Forte du succès remporté lors de chaque édition, la 10e édition des Balades gourmandes en terroir Pierrefeu sera organisée, cette année encore, par les 28 adhérents (caves coopératives ou vignerons) composant une association sur les douze communes varoises de l’appellation. Ce qui apparaît désormais comme un événement aura lieu au château La Gordonne à Pierrefeu et rassemblera plus de 2000 personnes autour d’une marche de 6 km, d’un repas gastronomique et de dégustations des vins rosés et rouges, en plein vignoble.
Pierrefeu« La promenade permettra aux visiteurs de découvrir la beauté d’une nature pas encore tout à fait domptée. Chacun pourra adapter son rythme de marche au fil de la balade gourmande. Cette année, la nouveauté, c’est un parcours « piste noire » pour les plus sportifs avec quelques difficultés », expliquent les organisateurs. Au terme de chaque kilomètre, les marcheurs s’attableront à l’ombre pour déjeuner en famille ou entre copains. Sur chacune des étapes, les vignerons serviront leurs meilleures cuvées de Côtes de Provence Pierrefeu ; « en tout, 24 vins seront proposés à la dégustation ». Trois cuisiniers locaux accompagnent la manifestation et prépareront amuse-bouches, plats chauds, desserts sur une inspiration asiatique à l’image d’un curry rouge panang au poulet-riz thaï coco.
Et pour cette 10e édition des Balades Gourmandes en Terroir Pierrefeu, une nocturne sera organisée le vendredi 18 mai ; les journées du samedi 19 et dimanche 20 mai seront animées par un orchestre et de nombreuses animations dont un marché de producteurs locaux qui présentera, en fin de parcours, miels, huiles d’olive, safran. Les organisateurs ont voulu frapper fort et enregistrer un maximum d’inscrits.

Rasteau son sentier, Châteauneuf son salon…

« Le public ne veut plus se contenter d’aller dans une coopérative, il a le sentiment qu’en visitant un seul domaine, il fait l’impasse sur d’autres propriétés tout aussi intéressantes, confie sous anonymat un attaché de presse spécialisé dans le milieu du vin. Il faut donc proposer des manifestations globales qui proposent tout à la fois du vin, de la gastronomie, de la ballade pour tenir au calme les enfants ». A chaque vignoble son parcours selon ses moyens : dans le Vaucluse, les vignerons de l’appellation Rasteau inaugurent le samedi 5 avril prochain, leur Sentier viticole. Le parcours balisé de 4 km dure 1h30, il est ponctué de 12 panneaux explicatifs, de 4 tables d’orientation et de plusieurs aires de pique-nique. Outre la découverte du vignoble, le sentier promet des vues panoramiques à 360° saisissantes. A chacun de prévoir des chaussures de marche et , souligne le syndicat des vignerons de Rasteau, « l’avantage, c’est que le sentier est accessible toute l’année à tous les randonneurs ».

Il y a les sentiers et il y a les foires en plein air ; Châteauneuf-du-Pape a opté pour la deuxième option et annonce, non sans fierté, la 9e édition du Printemps de Châteauneuf-du-Pape, organisé par les jeunes vignerons de l’appellation. « Ce salon des vins est incontournable pour tout amateur de vin » explique-t-on du côté des vignerons et « il se tiendra les 7 et 8 avril prochain ». Outre les rencontres en direct avec les particuliers, ce salon propose « de déguster nos vins directement sur les stands ou lors d’ateliers thématiques. C’est une bonne occasion pour enrichir votre cave avec vos coups de coeur ». Cette année, des vignerons allemands seront les invités d’honneur de la foire ; on se souvient que déjà des vignerons nord américains, des vignerons des côtes-du-Rhône septentrionaux, du Priorat, de Monbazillac, Arbois, Cassis, Tavel et des Corses ont déjà participé au salon de Châteauneuf. Autre atout de ce rendez-vous castel-papal, les initiations à la dégustation qui seront animées par les oenologues de l’appellation.

18, 19 et 20 mai, Balades gourmandes en terroir Pierrefeu, uniquement sur réservation : www.terroir-pierrefeu.fr. Paf : 55 et 52 € (adulte) et 29 € (enfant).
Sentier viticole de Rasteau, infos au 04 90 46 18 73.
Les Printemps de Châteauneuf du Pape, les 7 et 8 avril 2018, de 10h à 19h ; entrée : 10 € ; parking gratuit, espace enfants, marché gastronomique.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.