Magazine

Marmites solidaires : le Min Marché Marseille Méditerranée trace un sillon vertueux

Marmites solidaires

2022 sera une grande année à double titre pour le Marché d’intérêt national de Marseille (Marché Marseille Méditerranée, ex-Min des Arnavaux) qui profite de son cinquantenaire pour lancer les Marmites solidaires. Cette nouvelle marque, portée conjointement par le Min et la Banque alimentaire, s’engage dans  la valorisation alimentaire en proposant des produits à consommer, à base de recettes élaborées avec des produits sains invendus. Ils seront cuisinés dans l’atelier de production de l’Association Fruits et légumes solidarité (AFLS), nouvelle entité associative créée par la Banque alimentaire 13 et le Min.
Lundi 24 janvier, Marc Dufour, directeur général du Min, a présenté la jeune marque lors du salon Food’in Sud au parc Chanot en présence de Martine Vassal, n°1 du département des Bouches-du-Rhône. Une présence pour rappeler que le Conseil départemental a très largement financé l’aménagement de cet atelier de transformation alimentaire au sein du Min ; lequel collectera et cuisinera les fruits et légumes invendus du Min pour les réinjecter dans les circuits de distribution associatifs. Chaque année, ce sont presque 3 000 tonnes de produits alimentaires frais, autrefois invendus, qui rejoindront désormais le circuit traditionnel.

En 2022, l’atelier prévoit une production de 300 tonnes, avec un objectif de 800 tonnes de soupes, jus, confitures, conserves d’ici 2025

A l’occasion de ce lancement, Marc Dufour, a déclaré que « tout au long de notre histoire, nous avons placé la solidarité au cœur de notre action et nous pensons, aujourd’hui plus que jamais, que nous avons un rôle à jouer pour que cet engagement serve les enjeux de notre société. L’initiative solidaire que nous présentons aujourd’hui incarne notre volonté d’une gestion responsable des denrées alimentaires qui transitent dans nos marchés ».

marmites solidaires

L’atelier emploiera du personnel en insertion professionnelle pour transformer les fruits et légumes invendus et tous les autres produits provenant directement de dons des agriculteurs ou des grossistes de la région. Ce projet pour lequel les participants ont posé la première pierre en 2016 s’avère particulièrement vertueux puisqu’il permet de lutter contre le gaspillage, en réutilisant les richesses agricoles du département et de la région ; il favorise l’insertion par le travail, agit contre la pauvreté et l’exclusion en apportant de la nourriture aux personnes dans la précarité ; il développe un modèle local et circulaire d’économie sociale et solidaire et proposer, enfin, une alimentation équilibrée en renforçant la part de fruits et légumes dans la ration quotidienne.

Les Marmites solidaires rejoindront les étals de la petite et grande distribution. Pour 1 produit vendu, 3 produits seront donnés et permettront aux personnes en situation précaire d’accéder à une alimentation équilibrée. Un modèle d’économie locale, sociale, et solidaire qui est appelé à se dupliquer partout en France en mobilisant les agriculteurs, grossistes, distributeurs et détaillants de nos régions. Les bénéfices dégagés par la marque permettront de financer l’investissement nécessaire au développement de l’activité et les frais de fonctionnement de la structure.

Zoom sur… l’AFLS

L’Association fruits et légumes solidarité (AFLS) est une organisation caritative qui a pour mission de préparer, cuisiner et conditionner les dons, surplus ou invendus de fruits et légumes pour les remettre dans le circuit solidaire à destination des plus démunis à la marque des Marmites solidaires. Lancé en décembre 2020, le laboratoire dont dispose l’AFLS est équipé d’une large palette d’outils permettant de transformer et conditionner les fruits et légumes frais de diverses manières (confitures, jus, soupes, sauces, produits surgelés cuits ou crus). Engagée pour favoriser l’insertion des personnes dans le besoin, l’association compte aujourd’hui six salariés en emploi d’insertion.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.